Cœur d'Alène

Les Amérindiens Cœur d'Alène formèrent une nation qui vécut dans le nord de l'État de l'Idaho, à l'est de l'État de Washington et à l'ouest de l'État du Montana.

Cœurs d'Alène vers 1907.

À l'époque de la Louisiane française, les coureurs des bois et trappeurs français surnommèrent ce peuple « Cœur d'Alène » en raison de sa dureté en affaires (l'alène est un solide poinçon permettant de travailler les peaux et les fourrures). Cet exonyme en forme de métaphore a été anglicisé en Coeur d'Alene.

Dans leur langue, les Amérindiens s'appellent eux-mêmes Schitsu'umsh ou Skitswish (ce qui signifie « le peuple que l'on découvre ici »). Leur langue appartient à la famille linguistique des langues salish.

Les membres de la tribu « Cœur d'Alène » vécurent dans le nord de l'État de l'Idaho, appelé Idaho Panhandle.

Ils consommaient les bulbes de Camassia qui fut à la base de l'alimentation des populations amérindiennes de l'Ouest américain. Ils pêchaient également la truite et le saumon, deux poissons abondants dans leurs rivières.

Le territoire des Cœur d'Alène fut réduit à une superficie de 2 400 km2 en 1873 quand le président des États-Unis, Ulysses S. Grant, institua la réserve indienne Cœur d'Alène. Depuis, les gouvernements successifs ont réduit encore cet espace protégé à 1 400 km2.

Aujourd'hui, on dénombre 2 000 membres de la communauté des Cœur d'Alène.

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :