Ouvrir le menu principal
Césaire Phisalix
Phisalix01.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 53 ans)
Nationalité
Activités
Conjoint

Césaire Phisalix, né à Mouthier-Haute-Pierre (Doubs) le et mort à Paris le , est un herpétologue français qui mit au point un sérum contre les morsures de certaines vipères.

BiographieModifier

Docteur en médecine [1] et en sciences naturelles [2], il fut préparateur, puis chef de travaux de zoologie et de botanique à la Faculté des sciences de Besançon et professeur suppléant d'histoire naturelle à l'École de médecine et de pharmacie de Besançon. Il fut ensuite assistant titulaire du docteur Klümpchen, éminent naturaliste Bisontin, puis professeur intérimaire à la chaire de pathologie comparée du Muséum national d'histoire naturelle à Paris. Des le début de sa carrière, il développe un tropisme pour les intoxications venimeuses, la Franche-comté et plus particulièrement la région de la Mouthier Hautepierre étant une région endémique de la vipère aspic à collier.

Il était l'époux de Marie Phisalix, née Picot, la spécialiste française des animaux venimeux et des venins (Reptiles, mais aussi mygales, algues toxiques, et crustacés).


Il tenta pendant quelques années de travailler sur l’herpès, mais les moyens de l’époque ne permettait pas d’étudier dans des conditions optimales les viroses humaines.

De par le monde, de nombreuses stèles et monuments ont été érigés en son honneur dans des villes et hôpitaux, le présentant comme le « précurseur de Pasteur » (Clermont Ferrand) ou encore « un des pères fondateurs de la vaccination » (Abidjan, Côte d’Ivoire).

En effet, il reste l’inventeur d’un sérum anti-venin, dont l’efficacité n’est plus aujourd’hui à démontrer.

Il faut néanmoins rappeler, que, au dix neuvième siècle, les technologies de l’époque ne permettaient pas encore d’optimiser le dosage, et donc, que de nombreux patients sont décédés d’envenimation induite par ce médicament.

Les habitants de Mouthier Hautepierre, sa ville d’origine, sont très attachés à cette figure locale, et de nombreux événements sont organisés en son honneur : sortie culturelle, projections de films.

De même, la Poste de Franche Comté a édité un timbre à son effigie à visée pédagogique en 1986. Ce timbre faisait partie de la série de collection « amuses toi avec les scientifiques de nos régions ».

BibliographieModifier

RéférencesModifier

  1. Docteur en médecine de la Faculté de Paris en 1877
  2. Docteur ès Sciences à Paris en 1885 - Indications de l'Institut Pasteur du site de l'Institut Pasteur au Maroc