Ouvrir le menu principal

Cérice de Vogüé

personnalité politique française
Cérice de Vogüé
Cerice de Vogüé (1732-1812).jpg
Fonctions
Député aux États généraux de 1789
-
Gouverneur
Montmédy
Biographie
Naissance
Décès
Nom dans la langue maternelle
Cerice de VogüéVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Homme politique, militaireVoir et modifier les données sur Wikidata
Famille
Autres informations
Propriétaire de
Armes
Grade militaire
Distinction

Cerice François Melchior, marquis de Vogüé (, Château de Vogüé - , Chevigny-Saint-Sauveur) est un général et homme politique français

Sommaire

BiographieModifier

Fils de François-Elzéar, marquis de Vogüé, lieutenant général des armées du roi, et de Magdeleine de Truchet, il entre très jeune au régiment de Vogüé cavalerie, devint mestre de camp en 1756, est blessé et fait prisonnier à la bataille de Mainden, et, promu maréchal de camp en 1780, obtient le gouvernement de la place de Montmédy, après la mort de son père.

Il approuve et signe les délibérations des 27 octobre et 18 décembre 1788 des trois ordres du Vivarais, et est élu, le 6 avril 1789, député de la noblesse aux États généraux par la sénéchaussée de Villeneuve-de-Berg.

Il fut, avec M. d'Antraigues, l'un des premiers à se réunir aux communes, désapprouva ensuite les mesures révolutionnaires, prêta le nouveau serment après la fuite du roi, signa les protestations des 12 et 15 septembre 1791 et émigra l'année suivante.

Il émigre sous la Révolution et sert dans l’armée des Princes. Retiré en Suisse, puis à Fiume, il rentre en France en 1801, après avoir obtenu sa radiation de la liste de des émigrés, mais non la restitution de ses biens, et se retire en Bourgogne où il vécut dans la retraite.

Il épouse en premières noces Jeanne Madeleine Thérèse du Bouchet de Sourches, fille de Louis II du Bouchet de Sourches. En 1766, il épouse en secondes noces Catherine Bouhier de Versalieu, dernière héritière d’une famille de parlementaires originaire de Dijon. C'est par son héritage qu'entrèrent dans la famille de Vogüé l'hôtel de Vogüé à Dijon et le domaine de Chambolle-Musigny. Ils eurent un fils : Charles Elzéar. Une nouvelle fois veuf, il épouse en troisièmes noces la sœur de Louis-Marie-François de La Forest Divonne.

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier