Bureau international de l'heure

institution internationale chargée de la mesure du temps universel coordonné

Le Bureau international de l'heure (BIH) est une ancienne institution internationale chargée de la mesure du temps universel coordonné. Elle a été fondée en 1912 lors de la Conférence internationale de l'heure radiotélégraphique qui s'est tenue à Paris du au où seize États y étaient représentés. L’heure universelle choisie fut l’heure moyenne de Greenwich. Le siège a été fixé au sein de l'Observatoire de Paris[1].

Durant les années 1980, le Bureau international de l'heure a été scindé en deux unités :

Les deux unités réintégrées sont restées dans les anciens locaux du BIH.

HistoireModifier

En 1911 le capitaine Gustave Ferrié, pionnier de la radiodiffusion en France, s'intéresse aux problèmes internationaux posés par la normalisation des temps et cycles. À cette époque, il fait aussi transmettre l’heure depuis la tour Eiffel afin de permettre aux navires de déterminer leur position en mer. Cette innovation révolutionne et facilite la mesure des longitudes. Il est appelé en 1911 à siéger au Bureau des Longitudes. Il propose alors la création d'un organisme international chargé de centraliser les différentes estimations de l'heure faites par les observatoires. Il est l'instigateur de la création du Bureau international de l'heure.

BibliographieModifier

Notes et référencesModifier

  1. Raymonde Barthalot, « Le Bureau International de l'Heure », sur sites.google.com (consulté le ).

Liens externesModifier