Ouvrir le menu principal

Bund für Umwelt und Naturschutz Deutschland

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bund et Bund (homonymie).
Bund für Umwelt und Naturschutz Deutschland
Logo de l’association
Cadre
Forme juridique Organisation non gouvernementale internationale
But Protection de l'environnement et des droits humains
Zone d’influence Allemagne
Fondation
Fondation
Identité
Siège Am Köllnischen Park 1 - D-10179 Berlin-Mitte
Président Hubert Weiger
Affiliation internationale Amis de la Terre - International
Membres 584 000
Site web bund.net

Le Bund für Umwelt und Naturschutz Deutschland e. V. ou BUND est un acronyme récursif désignant la « Fédération allemande pour l'environnement et la protection de la nature », une organisation non gouvernementale de défense de l'environnement, représentant en Allemagne le mouvement international des Amis de la Terre[1].

L'organisation est créée le à l'initiative de 21 écologistes dont Bernhard Grzimek, Bodo Manstein (qui est devenu son premier président), Horst Stern, Hubert Weinzierl, Gerhard Thielcke, Herbert Gruhl, Hubert Weiger ainsi qu'Enoch zu Guttenberg. D'abord connue sous le nom de Bund für Natur- und Umweltschutz Deutschland (BNUD), elle a été renommée en 1977 sous son nom actuel[2]. Le président actuel est depuis le Hubert Weiger[3].

Le BUND comptait en 2016 584 000 membres, donateurs et mécènes ce qui en fait une des principales associations écologiques allemandes[4]. Elle disposait en 2016 d'un budget de 27,1 millions € et elle est reconnue d'utilité publique[5]. Il s'agit d'une fédération ayant son siège à Berlin-Mitte regroupant 2 200 groupes locaux à travers toute l'Allemagne[1].

L'association dispose également d'une section jeunesse, le Bundjugend. Ses membres doivent avoir moins de 25 ans[1].

Le 21 mai 2019, la fédération allemande pour l'environnement et la protection de la nature (Bund) révèle en utilisant les données fournies par l'agence fédérale de l'environnement allemande comme par l'Agence européenne des produits chimiques que 654 entreprises opérant en Europe ne respectent pas, entre 2014 et 2019, le protocole européen d'enregistrement, évaluation et autorisation des produits chimiques, censé protéger la santé et l'environnement des Européens. Ces entreprises emploient massivement des substances de synthèse interdites et potentiellement dangereuses[6],[7],[8].

Articles connexesModifier

Notes et référencesModifier

  1. a b et c « Les Amis de la Terre Allemagne », sur Les Amis de la Terre (consulté le 17 septembre 2018)
  2. (de) « Die Geschichte des BUND » [PDF], sur bund.net,
  3. (de) « Vorsitzender des BUND: Hubert Weiger », sur bund.net
  4. (de) « Jahresbericht 2016 » [PDF], sur bund.net,
  5. (de) « Vom Bund anerkannte Umwelt- und Naturschutzvereinigungen » [PDF], sur Umweltbundesamt,
  6. Stéphane Mandard, « Au moins 654 entreprises ne respectent pas la réglementation sur les substances chimiques », Le Monde,‎ (lire en ligne, consulté le 21 mai 2019)
  7. (en-US) Jack HUNTER, « Named: major brands ‘breaking EU chemical safety law’ », sur EEB - The European Environmental Bureau (consulté le 21 mai 2019)
  8. (en) Elke Örtl, REACH Compliance: Data availability in REACH registrations Part 2: Evaluation of data waiving and adaptations for chemicals ≥ 1000 tpa, Umweltbundesamt, (lire en ligne)

Lien externeModifier