Buick

marque automobile américaine

Buick
logo de Buick
illustration de Buick

Création 1903
Fondateurs David BuickVoir et modifier les données sur Wikidata
Forme juridique Société anonyme avec appel public à l'épargneVoir et modifier les données sur Wikidata
Slogan Drive Beautiful
Siège social Détroit, Michigan
Drapeau des États-Unis États-Unis
Direction Duncan Aldred (Vice-président)
Actionnaires General Motors (depuis )Voir et modifier les données sur Wikidata
Activité Automobile
Produits Automobile
Société mère General Motors
Filiales Buick China (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web www.buick.com

Buick (prononcé en anglais : /ˈbju.ɪk/) est une marque automobile américaine détenue par le groupe General Motors qui est commercialisée principalement aux États-Unis et en Chine, mais aussi au Canada et au Mexique.

Au sein du groupe General Motors la gamme Buick est positionnée au-dessus de la marque grand volume Chevrolet mais en dessous de la division luxe Cadillac.

Buick est actuellement la plus ancienne marque automobile américaine encore commercialisée puisque la Buick Auto-Vim and Power Company fut fondée en 1899.

En 2015, Buick a battu son record avec 1 231 941 véhicules vendus. Son plus grand marché est la Chine où près de 80 % de ses volumes sont écoulés. Depuis sa restructuration en 2009, GM a multiplié les partages de technologies entre ses marques lors du développement de ses véhicules, rapprochant notamment la gamme Buick de la division européenne Opel. Cette coopération s'est arrêtée après le rachat d'Opel par le groupe PSA en 2017[1].

Histoire modifier

 
Modèle Buick des années 1930.

La marque Buick est à l'origine un constructeur indépendant, la Buick Motor Company, créée le par David Dunbar Buick à Flint (Michigan)[2]. En 1904 la compagnie en difficulté est reprise par James Whiting qui place William C. Durant à la tête de sa nouvelle acquisition. Sous l'impulsion de Durant, Buick devient rapidement le plus grand constructeur automobile américain. Profitant de cette notoriété, Durant acquiert d'une douzaine d'autres firmes oeuvrants dans l'automobile, appelant sa nouvelle société General Motors. Après avoir dû la quitter, il en reprend le contrôle grâce au succès de Chevrolet, qu'il fusionne avec Buick et les autres marques GM[3].

Buick a employé plusieurs personnages importants de l'histoire automobile: Louis Chevrolet, Charles Nash et Walter Chrysler ont tous été employés par Buick avant de voir leur nom sur d'autres marques d'automobiles.

Au départ, les différents constructeurs composant General Motors étaient en concurrence les uns avec les autres, mais Durant mit fin à cela. Il voulait que chaque division de General Motors cible un type de clientèle, et dans ce nouveau schéma, Buick était proche du sommet de la gamme, seule Cadillac était plus prestigieuse. Aujourd'hui encore, Buick garde cette position. Le client Buick idéal vit confortablement, mais n'est pas assez aisé pour s'offrir une Cadillac ou n'en recherche pas l'ostentation tout en voulant quand même un véhicule dépassant la norme. A cet effet, dans les années 1960, les modèles des véhicules s'orientent vers les styles populuxe, ou googie.

 
Une Buick mythique : la Black-Crow de Fernando Reulas (Buick 1937 Special series 40 4-Door Sedan).
 
 
Buick Skylark 1963.

Buick fut le premier manufacturier d'automobiles à fabriquer des moteurs avec soupapes en tête au début du siècle, une architecture qui a été ensuite adoptée par les autres constructeurs et qui est utilisé dans la grande majorité des automobiles d'aujourd'hui. Buick fut également le premier à utiliser un convertisseur de couple (système Dynaflow) dans ses transmissions automatiques en 1948. La firme a fabriqué en série la première voiture hardtop 2 portes sans montants, la Roadmaster Riviera 1949, ainsi que la première voiture 4 portes sans montants centraux fabriquée aux États-Unis en 1955.

Dans le cadre de la restructuration de General Motors après la crise de 2009, la marque Buick devait initialement disparaître mais elle fut conservée grâce à ses excellent chiffres de vente en Chine, loin devant Cadillac et Chevrolet.

En novembre 2022, Buick annonce la préparation d'une gamme de voitures 100 % électriques baptisée Electra[4].

Le rapprochement avec Opel modifier

Dans le cadre de sa stratégie de rationalisation et d'optimisation des coûts de développement initiée par la maison-mère, les modèles de la marque Buick sont depuis 2010 de plus en plus alignés sur la gamme Opel, la division européenne de General Motors. Les modèles commercialisés par Buick reposent désormais majoritairement sur des plateformes et des technologies développées par Opel en Allemagne mais gardent néanmoins des caractéristiques propres.

La collaboration entre les deux marques et notamment la fabrication de certains modèles par Opel à Rüsselsheim tels que la Regal (Opel Insignia) est maintenue en 2017, après le rachat de Opel par le groupe PSA[5] via un accord signé avec GM.

Liste des modèles communs :

Signes distinctifs modifier

 
Ancien logo.
 
Emblème Buick.

L'emblème de Buick est composée de trois boucliers alignés sur une diagonale, le tout inscrit dans un cercle. Ce design a été adopté en 1960. Il représente les trois modèles qui constituaient la gamme cette année-là (Electra, LeSabre et Invicta). Les boucliers sont adaptés du blason de la famille Buick qui était utilisé dans une forme un peu différente sur les Buick depuis les années 1930. Le blason original est apparu de nouveau sur le modèle Electra dans les années soixante.

Un détail traditionnel du design Buick depuis 1949 est une série de trois ou quatre ouvertures sur l'aile au-dessus des roues avant. Appelées à l'origine Ventiports, puis hublots, elles sont apparues sporadiquement sur de nombreux modèles depuis. En 2003, on en retrouve sur la Buick Park Avenue, puis sur la LaCrosse, l'Enclave et sur la Lucerne.

Distribution géographique modifier

Au contraire d'autres marques General Motors, les Buick sont vendues aux États-Unis, au Canada et en Chine. Des Buick y sont produites par Shanghai GM depuis 1999 et elles y rencontrent un franc succès, à tel point que la Chine ou ces véhicules sont renommées depuis les années 1910 - En 1930, une voiture sur six à Shanghai était une Buick -[6]et depuis est devenu le premier marché de Buick en termes de ventes, devant les États-Unis[7].



Modèles modifier

Gamme actuelle modifier

En Amérique du Nord :

En Chine :

  • Excelle GT : berline 4p depuis 2015, restylage en 2018.
  • Velite 6 : break électrique ou hybride rechargeable.
  • Verano Pro : berline 4p, deuxième génération en Chine depuis 2021.
  • Regal : depuis 2002 sur le marché chinois. Troisième génération en 2017, il s'agit d'une version à coffre de l'Opel Insignia.
  • LaCrosse : grande berline. Quatrième génération depuis 2023.
  • Envista : depuis 2022.
  • Encore GX : depuis 2019.
  • Electra E4 : depuis 2023, crossover électrique.
  • Electra E5 : depuis 2023, SUV électrique.
  • Envision S : depuis 2020 .
  • Envision Plus : depuis 2021.
  • Enclave : depuis 2019. Modèle différent de son cousin américain.
  • GL8 : grand monospace. Désigne trois modèles distincts.

Anciens modèles modifier

Concept cars modifier

Sport automobile modifier

 
Louis Chevrolet dans une Buick de course à Crown Point, pendant la course de la Cobe Cup en 1909 (victoire en championnat AAA).

Pilotes de renom modifier

  • Bob Burman (victoires en championnat AAA en 1909 à Indianapolis course 1 et Lowell course 1, puis en 1911 à Indianapolis course 4).
  • Louis Chevrolet (victoires en championnat AAA en 1909 à Crown Point course 2, Lowell course 2 et Riverhead course 4).
  • Lewis Strang (victoire en championnat AAA en 1909 au 100-mile G&J Tire Trophy d'Indianapolis (à 104 km/h de moyenne, record mondial des 100 miles battu).

Cinéma modifier

Littérature modifier

  • Buick 8, Stephen King, 2002 aux États-Unis, 2004 en France (à propos d'une Buick Roadmaster).
  • Une Roadmaster de 1937 dans le roman Le Ciel de Québec de Jacques Ferron (Montréal, Le Jour, 1969 ; rééditions : Lanctôt éditeur, 1999, et BQ, 2009).

Notes et références modifier

  1. « Buick Has Big Design Changes Inbound », sur GM Authority (consulté le ).
  2. Jean C. Baudet, De la machine au système : histoire des techniques depuis 1800, Vuibert, , p. 278.
  3. (en) Lawrence R. Gustin, Billy Durant. Creator of General Motors, University of Michigan Press, , p. 153-158.
  4. « Electra, une gamme complète de véhicules électriques pour Buick », sur Automobile Propre (consulté le )
  5. Opel assemblera toujours des Buick de General Motors après sa vente à Peugeot L'Usine Nouvelle, le 6 avril 2017.
  6. (en) Jim Motavalli, « It's a Long Story: Buick's First U.S. Sales of a Chinese Car », sur Cartalk,
  7. (en) China could save a tarnished GM brand
  8. André-Martin Hobbs, « 1985 Buick Wildcat IV », sur www.conceptkia.com,
  9. (en) Dim Angelov, « 1985 Buick Wildcat Concept - The car you've definitely forgotten about », www.topspeed.com,
  10. Kévin Kersemans, « Buick Wildcat EV Concept : nouveau futur pour la marque GM », Le Moniteur automobile,
  11. Quentin Guéroult, « Buick Electra-X (2022) : Un SUV coupé électrique qui préfigure l'avenir de cette marque premium », Auto News,

Voir aussi modifier

 
Il existe une catégorie consacrée à ce sujet : Buick.

Bibliographie modifier

  • (en) Seventy Years of Buick, George H. Dammann, éd. Crestline Pub Co., (ISBN 978-0912612041).
  • (en) Buick: Performance Portfolio 1947-1962, R.M. Clarke, éd. Brooklands Books Ltd, , 140p. (ISBN 978-1855205369).

Liens externes modifier