Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Guillon (homonymie).

Bruno Guillon
Image illustrative de l’article Bruno Guillon

Date de naissance (48 ans)
Lieu de naissance Saint-Jean-d'Angély
(Charente-Maritime, France)
Nationalité Drapeau de la France Française
Langue Français
Émissions Bruno dans la radio
Avec ou sans joker
Le 4e duel
Fidèles au poste !
On n'demande qu'à en rire
Pyramide
L'Hebdo Show
Les Z'amours
Radio Fun Radio
RTL
Chaîne France 2

Bruno Guillon, né le à Saint-Jean-d'Angély (Charente-Maritime), est un animateur de radio et de télévision français. Depuis 2011, il anime sur Fun Radio l'émission Bruno dans la radio et l'émission Le Grand Studio RTL Humour depuis sur RTL. Depuis le , il anime Les Z'amours sur France 2.

Sommaire

CarrièreModifier

À la radioModifier

Bruno Guillon commence sa carrière radio à Angély FM, une radio locale de sa ville natale, ainsi qu'à la radio locale Rochefort Contact Stéréo (RCS)[réf. nécessaire].

1996-2008 : NRJModifier

De 1996 à 2008, Bruno Guillon travaille à NRJ. Il commence par animer les nuits entre minuit et h, entre 1996 et 1998. À la suite du départ d'Éric Jean-Jean, il arrive sur la tranche musicale h-12 h, où il restera 3 ans, de 1998 à 2001. À la rentrée 2001, NRJ lui confie la matinale de la station entre h et h, le 6/9. Il a la lourde tâche de succéder au Festival Roblès qui a passé plus de six ans sur cette antenne et qui a eu un gros succès en termes d'audience. Bruno débute avec une grande équipe : Henri Delorme, Arnaud Lemort, Philippe Lelièvre et Jonathan Lambert l'accompagnent. Manu Payet les rejoint ensuite en septembre 2002. En septembre 2003, Bruno Guillon change d'équipiers pour le 6/9. Manu Payet est le seul à rester à ses côtés. Florian Gazan les rejoint.

Bruno Guillon participe à la création de deux albums parodiques : RN 6-9 en novembre 2002 et C'est commerçant en novembre 2004, réunissant quelques-unes des parodies enregistrées dans le cadre de son émission de radio[1]. En 2006, Manu Payet décide de se consacrer à la représentation de son one man show. Il est remplacé par Camille Combal en septembre 2006.

Le , Bruno Guillon démissionne de NRJ, passe une dernière fois à l'antenne le , puis rejoint Virgin Radio à la rentrée 2008 avec Camille Combal[2].

2008-2011 : Virgin RadioModifier

Le , Bruno Guillon et Camille Combal font leur première sur Virgin Radio entre 17 h et 20 h, dans leur émission éponyme, Bruno Guillon et Camille encore appelée Le 17/20. Ils y recevront de nombreux invités quasi-quotidiennement, tels que Metallica, Liam Gallagher, Katy Perry et beaucoup d'autres artistes, acteurs ou animateurs télé, avant la disparition de l'émission le 5 juillet 2009. Il reprend la matinale de Virgin Radio à partir du de h 30 à h dans une émission appelée Bruno Guillon. Il est à présent accompagné de Arthur Pillu-Périer et de Christina Guilloton.

Le , Bruno Guillon a sa propre webradio où il diffuse les meilleurs moments de son émission et sa musique préférée.

À partir du , son morning commence à h. Florian Gazan, son ex-comparse du 6/9 d'NRJ, le rejoint cette saison tandis qu'Arthur Pillu-Périer a quitté ce créneau pour le 17 h-20 h avec Camille Combal dans son émission Camille Combal et son orchestre. Au sein de la matinale, la tranche h-h, animée par Elliot, est le best of de l'émission de la veille.

Depuis 2011: Fun RadioModifier

À partir de 2011, Bruno Guillon est aux commandes, du lundi au vendredi, de Bruno dans la radio, la matinale de Fun Radio pour remplacer Emmanuel Levy qui a quitté la station dancefloor de la rue Bayard pour NRJ. Il est accompagné de Florian Gazan de Christina Guilloton et d'Elliot Chemlekh ainsi que d'une grande partie de son équipe habituelle. Cette matinale atteint, d'après les propos de Jérôme Fouqueray, le directeur général de la station, sur lalettre.pro, le meilleur niveau d'audience jamais réalisé par une matinale Fun Radio[3]. Son équipe est légèrement modifiée à la rentrée 2013 avec l'arrivée de Grégory Vacher. Il anime à présent Bruno dans la radio de 6h à 9h du lundi au vendredi avec Christina Guilloton, Grégory Vacher plus connu sous le nom simple de Vacher, Eliott Chemleck ainsi que son équipe habituelle.

Depuis 2014 : RTLModifier

Pendant l'été 2014, il anime l'émission La Bonne Touche sur RTL en semaine du lundi au vendredi de 11 h à 12 h 30[4]. Pendant l'été 2015, il anime l'émission GPS : Guillon prend le soleil sur RTL en semaine du lundi au vendredi de 11 h à 12 h 30[5]. Pendant les étés 2016, 2017 et 2018, il anime avec Caroline Diament Le Grand Quiz de l'été en semaine de 9h15 à 11h sur RTL. Pendant l'été 2019, il anime avec Bérénice Bourgueil Le Grand Quiz de l'été en semaine de 9h15 à 11h sur RTL et en simultané sur Bel RTL.


À la télévisionModifier

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (janvier 2018)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Bruno Guillon fait ses premiers pas à la télévision sur TF1 en 2001 dans le magazine On vous aura prévenu ! diffusé en deuxième partie de soirée et présenté par Jean-Pierre Foucault. Il tient le rôle de « l'assistant » de l'animateur.

En 2003, il fait partie de l’équipe des parodies télé de la chaîne Comédie ! dans La Téloose. En 2005, il anime Le Soiring de TPS Star sur TPS Star. De 2006 à 2007, il collabore sur M6 pour présenter Manu et Bruno sont dans la télé, toutes ses émissions de parodies ont été faites avec Manu Payet.

Occasionnellement, il présente des concerts sur TF1 ou sur NRJ 12, notamment Le Concert pour la tolérance.

En , il a son propre show sur NRJ 12 : Faites entrer l'invité, en compagnie de ses compères du 6/9 (Florian Gazan et Camille Combal) et de Rachel Legrain-Trapani. Cette émission est produite par Dominique Farrugia. L'émission cesse au départ de Bruno et Camille (partis de NRJ pour aller à Virgin Radio).

Le , en première partie de soirée, il présente, avec Sandrine Quétier, sa première émission sur TF1 nommée Le Français le plus extraordinaire et le 2 janvier 2009, en compagnie de Flavie Flament, l'émission Les Disques d'Or 2008.

Le , il anime une émission en première partie de soirée sur Virgin 17 : Chante… si tu peux qui ne connaît que quelques numéros. Des candidats (dont Magalie Vaé[6]) essaient de chanter malgré les rudes épreuves que la production leur donne. Le jury de l'émission est composé de Francis Lalanne, Eve Angeli et de Philippe Candeloro.

Il fait aussi quelques apparitions dans le jeu En toutes lettres présenté par Julien Courbet sur France 2.

Il prépare un film nommé Simon et fait des apparitions récurrentes dans le jeu Mot de Passe et dans Fort Boyard, deux émissions de jeu sur France 2.

Du 27 septembre au 20 décembre 2012, sur France 4 il anime le jeu Fidèles au poste ! portant sur l'univers des médias auquel deux équipes de peoples prêtent main-forte à des humoristes ou comédiens sur des questions portant sur la télévision. France 4 annonce l'arrêt de l'émission qui ne sera pas reconduite en 2013. Il se voit confier une nouvelle émission de canulars et de caméras cachées qui s'appelle : Ils osent tout.

Pendant l'été 2013, il anime Le 4e duel en remplacement de Julien Courbet et un nouveau jeu Avec ou sans joker sur France 2.

Les 6 et , il coanime une émission pour le Téléthon, sur France 2 et France 3, en compagnie de Damien Thévenot.

Le , il anime, en direct, en compagnie de Virginie Guilhaume les Victoires de la musique 2014.

En 2014, il anime la quatrième saison de l'émission humoristique On n'demande qu'à en rire sur France 2 en lieu et place de Jérémy Michalak. Tout comme ce dernier lors de la précédente saison, Bruno ne note pas les candidats.

En 2014-2015, il fait partie des « maîtres mots » du jeu Pyramide présenté par Olivier Minne sur France 2[7].

Le , il anime en direct aux côtés de Virginie Guilhaume les Victoires de la musique 2016.

Le il fait partie des chroniqueurs de L'Hebdo Show avec Arthur puis en juin de Cinq à sept avec Arthur présentés par Arthur sur TF1.

Le il anime en direct aux côtés de Thomas Thouroude les Victoires de la musique 2017 sur France 2.

Le , sur France 2, il coanime en première partie de soirée avec Nagui le jeu Tout le monde joue avec le code de la route.

Il fait partie des participants de la saison 2018 de Fort Boyard, ce qui constitue sa 7e participation au jeu estival de France 2[8], et fait de lui la première célébrité masculine et la deuxième en général à avoir participé le plus à l'émission, derrière Élodie Gossuin (huit participations en 2018). Il a également participé deux fois au jeu musical Le Grand Blind Test présenté par Laurence Boccolini sur TF1.

Il participe ponctuellement depuis 2017 au jeu Tout le monde a son mot à dire présenté par Olivier Minne et Sidonie Bonnec sur France 2.

Il anime Le bêtisier de France 2 le 26 décembre 2017.

Il coanime avec Nagui Tout le monde joue avec la musique le 23 janvier 2018 en première partie de soirée, en direct, sur France 2.

Depuis le , il anime Les Z'amours sur France 2 en remplacement de Tex.

Le 12 juin 2018, il présente avec Nagui et Valérie Bègue Seul contre tous sur France 2.

En 2019, il présente sur France 3 une nouvelle émission, accompagné par André Manoukian, intitulé Les enfants de la musique chantent, qui est en réalité un mélange de La Fureur et Les Enfants de la télé[9].

Liste des émissions à la télévisionModifier

PrésentationModifier

ParticipationModifier

Parcours à la radioModifier

DiversModifier

Bruno a doublé une voix avec ses anciens compères du 6/9, Manos et Flo, dans le film d'animation L'Âge de glace 2 en 2006 et une voix dans Bee Movie avec Florian Gazan et Camille Combal. Il a aussi participé au doublage du film Happy Feet avec l'équipe du 6/9 de NRJ.

Bruno Guillon est également gérant de la société de production « Fingers in ze prod » créée en 2005[10].

Engagements associatifs et politiquesModifier

L'animateur fait partie des signataires d'une tribune de Juliette Méadel, secrétaire d’État chargée de l'Aide aux victimes, appelant à faire barrage à Marine Le Pen lors du 2e tour de la présidentielle de 2017 et à soutenir ainsi Emmanuel Macron, son adversaire[11],[12].

JusticeModifier

Le , Bruno Guillon est condamné par le tribunal correctionnel de Toulouse à 500 euros d'amendes avec sursis, 1500 euros de dommages et intérêts et 800 euros de frais de justice pour « injure publique ». L'affaire date du 19 janvier 2015, lors de l'émission Bruno dans la radio : Bruno Guillon avait réalisé un canular téléphonique, durant lequel il avait insulté une personne de « connasse » et « super connasse ». La victime avait porté plainte[13].

RéférencesModifier

Article connexeModifier