Bruno Delaye

diplomate français

Bruno Delaye, né le à Casablanca, est un diplomate français qui a occupé plusieurs postes d'ambassadeur de France entre 1991 et 2013.

BiographieModifier

Le père de Bruno Delaye, Raoul Delaye (de), énarque et diplomate né à Rabat en 1922, était en poste au Maroc de 1949 à 1958, puis à Bonn avant d'être ambassadeur dans divers autres pays, faisant baigner son fils dans une ambiance internationale.

Après des études d'économie à l'université Paris II et de sciences politiques à l'Institut d'études politiques de Paris, Bruno Delaye est élève de l'École nationale d'administration (Promotion Léon Blum, 1975)[1]. Il entre aussitôt au Quai d'Orsay où il occupe divers postes à l'administration centrale du ministère (notamment au service de presse) ou en détachement auprès du ministère de l'Industrie. Après avoir été « numéro deux » à l'ambassade de France en Égypte, il est nommé ambassadeur (au Togo) pour la première fois en 1991, puis conseiller pour les affaires africaines à la présidence de la République de 1992 à 1995[2].

Après avoir représenté la France à Mexico[3], Athènes, Madrid[4] et Brasília[5] (avec une interruption à Paris de 2000 à 2003 à la tête de la Direction générale de la coopération internationale et du développement du MAE et du conseil d'administration de l'AEFE), il devient en 2014 conseiller international de la présidence du groupe PlaNet Finance, fondé par Jacques Attali et Arnaud Ventura[1] et président d'Entreprise et diplomatie, filiale à 100 % de l’ADIT créée en étroit partenariat avec le réseau diplomatique pour contribuer concrètement à la « diplomatie économique » ainsi qu’à la valorisation de « l’attractivité française » en matière d’investissements internationaux[6],[7].

En 2016, il est accusé avec d'autres par le journaliste Vincent Jauvert d'avoir détourné des fonds publics lorsqu'il était en poste à Madrid[8]. La presse révèle qu'il écope d'un blâme à la suite de cette affaire[9] aucun détournement n'ayant été prouvé[10].

À l'occasion de l'élection présidentielle de 2017, il fait partie des 60 diplomates qui apportent leur soutien à Emmanuel Macron[11].

DistinctionsModifier

Notes et référencesModifier

  1. a et b Serge Lepeltier et Bruno Delaye sont nommés conseillers de la présidence du groupe PlaNet Finance, cofondé par Jacques Attali et Arnaud Ventura. dans Les Échos du 18 décembre 2013
  2. La diplomatie au service de votre entreprise sur le site de Entreprise et diplomatie.
  3. Décret du 20 décembre 1994 portant nomination d'un ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la République française au Mexique (lire en ligne)
  4. Décret du 7 mai 2007 portant nomination d'un ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la République française auprès du Royaume d'Espagne - M. Delaye (Bruno) (lire en ligne)
  5. Décret du 17 octobre 2012 portant nomination d'un ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la République française auprès de la République du Brésil - M. DELAYE (Bruno) (lire en ligne)
  6. Filiale à 100% de l’ADIT, Entreprise et Diplomatie est constituée d’experts en contrats internationaux et en affaires publiques. sur le site du groupe SALVEO
  7. « Bruno Delaye invité d'Hubert Coudurier » sur TébéSud le 27 mai 2016
  8. « La Face cachée du Quai d'Orsay », Vincent Jauvert, Éditions Robert Laffont, 2016
  9. Les étranges pratiques du ministère des Affaires étrangères, Le Parisien, consulté le 8 avril 2016.
  10. Droit de réponse de l'intéressé à l’article cité ci-dessus, Le Parisien, consulté le 14 avril 2016
  11. « Soixante ambassadeurs s'engagent en faveur d'Emmanuel Macron », sur lefigaro.fr, .
  12. Décret du 13 juillet 1999 portant promotion et nomination

Liens externesModifier