Ouvrir le menu principal
Ne doit pas être confondu avec Bruno Cremer.
Bruno Abraham-Kremer
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité

Bruno Abraham-Kremer, est un comédien, metteur en scène et auteur de théâtre français. En 1989, il crée le Théâtre de l'Invisible, dont il assure depuis la direction artistique[1].

Sommaire

BiographieModifier

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (avril 2018)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Au cinéma, il a tourné entre autres, dans des films de Claude Chabrol, Danièle Thompson, Kim ChapironAnne FontaineBertrand Blier, Yann MoixRadu MihaileanuZabou Breitman, Tom Bezucha, Marco CarmelGeorges Wilson, Pierre Granier-Deferre, Michèle Rosier, Laurent Bouhnik, Serge Frydman … et pour la télévision avec Alain Tasma, Laurent Heyneman, Claude Goretta, Sébastien Graal, Marc Angelo, Christian de Chalonges, Alain Vermuz, Marcel CamusClaude Faraldo.

Au théâtre, il a notamment travaillé sous la direction de Joël Jouanneau, Didier Long, Claude Merlin, Christophe Lidon, Bernard Bloch, Jean-Luc Revol, François Kergoulay, Gilles Bouillon, Robert Cantarella, J. G. Nordmann, C. Zambon, Henri Bornstein, Philippe Ogouz, Corine Juresco et dans ses propres mises en scène pour sa compagnie, le Théâtre de l’Invisible.

On a pu le découvrir au théâtre grâce à sa Trilogie de l’Invisible : Le Golem (dont il est l’auteur), ainsi que Milarepa et Monsieur Ibrahim et les fleurs du Coran (écrit pour lui par Eric-Emmanuel Schmitt), qu’il a joué avec succès durant 2 saisons à Paris d’abord au Studio des Champs-Élysées puis au Théâtre Marigny ainsi que dans toute l’Europe et dans 12 pays d’Afrique (près de 600 représentations). 

Il a créé L’Amérique au Studio des Champs-Élysées, écrit pour lui par Serge Kribus pour lequel il a reçu le Molière « Grand prix du théâtre privé » en 2006. 

En 2007, il a joué dans Rutabaga swing qui a été nommé au Molière comme meilleur spectacle du théâtre public.

En 2009, il a créé La Vie sinon rien, premier volet de son nouveau triptyque : La Trilogie d’un homme ordinaire aux Gémeaux /Sceaux /Scène nationale, repris à la Comédie des Champs-Élysées et au Lucernaire en 2010.

En 2010, il a interprété le rôle de Freud dans Parole et guérison de Christopher Hampton dans une mise en scène de Didier Long au Théâtre Montparnasse, aux côtés de Barbara Schultz et de Samuel Le Bihan.

En 2012, il a créé La vie est une géniale improvisation, une adaptation de la correspondance de Vladimir Jankélévitch créée au Festival de Grignan qui a été à l’affiche du Théâtre des Mathurins jusqu’en avril 2014.

Il est l’interprète de La promesse de l’aube de Romain Gary, qu’il a adapté et mis en scène avec Corine Juresco. Le spectacle, créé au Théâtre de la Commune d’Aubervilliers en 2011, a ensuite été joué deux saisons à Paris au Petit Saint Martin et au Théâtre des Mathurins. Après deux tournées en France, il a été représenté en Lituanie, en Russie et au Liban, et la saison suivante en Israël.

À l’écran, on a pu le voir récemment dans le film La crème de la crème réalisé par Kim Chapiron. On pourra le retrouver dans le film d'Alain Tasma Huit jours en hiver.

Il interprète Anton Tchekhov dans J’ai terriblement envie de vivre qu’il a écrit et mis en scène avec Corine Juresco, en tournée et à Genève à partir du 11 février 2016.

À partir du 11 septembre 2015, il joue aux côtés de Michel Aumont dans Le Roi Lear de William Shakespeare, mis en scène par Jean-Luc Revol, au Théâtre de la Madeleine, avant de repartir en tournée avec J’ai terriblement envie de vivre.

ThéâtreModifier

ActeurModifier

Trilogie de l'InvisibleModifier

AuteurModifier

  • 2014 : J'ai terriblement envie de vivre, de Bruno Abraham-Kremer et Corine Juresco, d'après les œuvres de Tchekhov.
  • 2013 : La Vie est une géniale improvisation, d'après la correspondance de Vladimir Jankélévitch.
  • 2011 : La Promesse de l'Aube, de Bruno Abraham-Kremer et Corine Juresco, adapté de Romain Gary.
  • 2008 : Staël à l'état pur, d'après les lettres de Nicolas de Staël. (Festival de la Correspondance de Grignan)
  • 2008 : Pascin, le Prince de Montparnasse, d'après la correspondance de Pascin.
  • 1999 : Comme la vie est belle pourtant, d'après Une Vie bouleversée de Etty Hillesum.
  • 1993 : Le Golem, écrit par Bruno Abraham Kremer, d'après la Kabbale.

Metteur en scèneModifier

Au cinémaModifier

ActeurModifier

Longs métragesModifier

Courts métragesModifier

  • 2014 - Le Sel de la Terre, réalisé par Jonathan Desoindre.
  • 2001 - Un oiseau dans le plafond, réalisé par Céline Macherel (Prix du festival Locarno 2000).
  • 1999 - Le Syndrome de Peter Pan, réalisé par Kaloust Andalian.
  • 1984 - Marie des Ombres, réalisé par Kaloust Andalian.

TéléfilmModifier

  • 2015 : Neuf jours en hiver, réalisé par Alain Tasma.
  • 2006 : L'Héritage - collection Chez Maupassant, réalisé par Laurent Heynemann.
  • 2006 : Nuit noire 17 octobre 1961, réalisé par Alain Tasma. (International Emmy Award 2007)
  • 2006 : La Dame d'Izieu, réalisé par Alain Wermus.
  • 2004 : Le Triporteur de Belleville, réalisé par Stéphane Kurc.
  • 1999 : Thérèse et Léon, réalisé par Claude Goretta.
  • 1997 : Les Duettistes, réalisé par Marc Angelo.
  • 1996 : Petits Nuages d'été, réalisé par Olivier Langlois.
  • 1990 : Cuisine Céleste, réalisé par Alain Tasma.
  • 1989 : Les inconnus du Mont-Blanc, réalisé par Denis Ducroz.
  • 1988 : Les jupons de la Révolution : Mirabeau, réalisé par Claude Faraldo.
  • 1988 : La Chaîne, réalisé par Claude Faraldo.
  • 1988 : L'étoile d'or, réalisé par Daniel Vigne.
  • 1987 : Céleri rémoulade, réalisé par Jean-Pierre Biazotti.

Série téléviséeModifier

DoublageModifier

CinémaModifier

FilmsModifier

TélévisionModifier

Séries téléviséesModifier

Notes et référencesModifier

  1. « La vie de la compagnie / Parcours / Bruno Abraham-Kremer », sur www.theatredelinvisible.com (consulté le 17 février 2014)

Voir aussiModifier