Dans les communes du Moyen Âge en Italie, le broletto (pluriel :Broletti) du latin broilum signifie cour ou champ clôturé, identifie depuis le XIe siècle dans les villes lombardes la zone clôturée où se tenaient les assemblées de la ville et l'administration de la justice. Par la suite, le terme a été utilisé pour désigner le palais des consuls, la podestà et, de manière générique, le palais municipal[1],[2].

Broletto est un ancien mot italien, du latin médiéval broilum ou brogilum, qui dérive probablement d'un mot celtique . Sa première signification est « petit verger ou jardin », d'où le sens « champ entouré d'un mur »[1],[2].

Les anciens « broletti  » sont des édifices importants à Milan[3], Brescia, Pavie, Plaisance, Côme, Monza, Reggio d'Émilie, Novare et autres. Plusieurs lieux ou bâtiments du nord de l'Italie sont appelés « Broletto »[1],[2].

DescriptionModifier

Le broletto a été construit avec le rez-de-chaussée ouvert au moyen d'un portique pour permettre la présence des citoyens et administrer la justice en présence de nombreuses personnes, tandis qu'à l'étage supérieur il y avait une grande salle pour les réunions du Conseil général.

Il s'agit généralement de bâtiments du XIVe siècle, avec des arcs en plein cintre ou en ogive selon l'époque et construits en pierre ou en briques selon la région. Ils ont deux étages, celui du bas, qui est généralement un portique ouvert où se tenaient les assemblées de la ville ou du marché, et celui du haut, où se trouvent des pièces spacieuses avec de grandes fenêtres où se tenaient les réunions du conseil et où les juges donnaient un audience. Souvent, ces structures sont situées près de l'église principale de la ville en raison de la relation étroite entre le monde laïc et ecclésiastique caractéristique de cette époque[4].

GalerieModifier

Liste non exhaustive des brolettiModifier

Articles connexesModifier

RéférencesModifier

  1. a b c et d « Le Palazzo del Broletto (Brescia) », sur turismobrescia.it (consulté le 4 septembre 2020).
  2. a b c et d « Le "Broletto" (ancien palais communal) », sur vivipavia.it (consulté le 4 septembre 2020).
  3. (it) Alessandro Visconti, « BROLETTO in "Enciclopedia Italiana" », sur treccani.it, (consulté le 4 septembre 2020).
  4. (it) P.F. Pistilli, « BROLETTO in "Enciclopedia dell' Arte Medievale" », sur treccani.it, (consulté le 4 septembre 2020).