Ouvrir le menu principal

Brillecourt

commune française du département de l'Aube

Brillecourt
Brillecourt
Église
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Aube
Arrondissement Troyes
Canton Arcis-sur-Aube
Intercommunalité CC d'Arcis, Mailly, Ramerupt
Maire
Mandat
Malik-Tahar Akkouche
2014-2020
Code postal 10240
Code commune 10065
Démographie
Population
municipale
93 hab. (2016 en diminution de 1,06 % par rapport à 2011)
Densité 16 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 28′ 21″ nord, 4° 21′ 56″ est
Superficie 5,73 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Grand Est

Voir sur la carte administrative du Grand Est
City locator 14.svg
Brillecourt

Géolocalisation sur la carte : Aube

Voir sur la carte topographique de l'Aube
City locator 14.svg
Brillecourt

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Brillecourt

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Brillecourt

Brillecourt est une commune française, située dans le département de l'Aube en région Grand Est.

GéographieModifier

Le Ravet se jette dans l'Aube (rivière) à Brillecourt. Les D 5 et D 75 desservent la commune.

Sur un cadastre de 1837 se trouvait au territoire le Bac, Boutefourche, la Tannerie, l'Ochiot.

HistoireModifier

La Tombelle d'Aulnay, probablement d'époque celtique, est située en bordure des territoires de Brillecourt et d'Aulnay, sur le finage de Jasseines[1].

Un cimetière romain a été découvert en 1848 au lieu-dit l'Ochiot.

Il y avait un prieuré à Brillecourt, il est attesté dés 1089[2] et dépendait de l'abbaye Saint-Pierre de Montier-la-Celle. Une maison seigneuriale fut bâtie par le sire Jacques Chassy, seigneur de Magnicourt en 1658.

En 1789, la commune dépendait de l'intendance et de la généralité de Châlons, de l'élection de Bar-sur-Aube et du bailliage de Chaumont.

Politique et administrationModifier

Administration municipaleModifier

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 mars 2008 Yves Brouet    
mars 2008 2014 Guy Masson[3]    
2014 En cours Malik-Tahar Akkouche DVG Ouvrier
Les données manquantes sont à compléter.

IntercommunalitéModifier

La commune fait partie de la communauté de communes de la Région de Ramerupt.

Population et sociétéModifier

DémographieModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[4]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[5].

En 2016, la commune comptait 93 habitants[Note 1], en diminution de 1,06 % par rapport à 2011 (Aube : +1,62 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
107126136133145156156157154
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
153155140139122104111116115
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
109111115111118109108111109
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
111112114827781868788
2013 2016 - - - - - - -
9893-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2006[7].)
Histogramme de l'évolution démographique
 

Lieux et monumentsModifier

L'église était une succursale de celle de Aulnay, était sous le vocable de Saint-Pierre-ès-Liens et datait du XIIe siècle. Bâtie sur un plan rectangulaire, elle possède du XVIe siècle : des verrières[8], des statues comme un christ en croix en bois et carton[9] une vierge à l'enfant en bois polychrome[10]. Du XIXe siècle il reste des peintures d'autel comme une Immaculée conception et un saint Pierre délivré par l'ange.

Voir aussiModifier

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

RéférencesModifier

  1. Julien Gréau, Rapport sur les fouilles de la Tombelle d'Aulnay, Mémoires de la Société académique de l'Aube, t. XXXVII, 1873
  2. Lalore, Cartulaire, VI, p. 208.
  3. Conseil général de l'Aube mise à jour au 10 avril 2008
  4. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  5. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  6. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  7. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  8. « verrière », notice no PM10000372, base Palissy, ministère français de la Culture
  9. « statue », notice no IM10012291, base Palissy, ministère français de la Culture
  10. « statue », notice no IM10012290, base Palissy, ministère français de la Culture

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :