Ouvrir le menu principal

Branko Bošković

joueur de football monténégrin

Branko Bošković
Image illustrative de l’article Branko Bošković
Bošković avec le Rapid Vienne, le
Biographie
Nationalité Drapeau : Monténégro Monténégrin
Naissance (39 ans)
Lieu Bačka Topola (Yougoslavie)
Taille 1,85 m (6 1)
Période pro. 19962014
Poste Milieu de terrain
Pied fort Gauche[1]
Parcours senior1
SaisonsClub 0M.0(B.)
1996-1998 Drapeau : République fédérale de Yougoslavie Mogren Budva 031 0(8)
1999-2003 Drapeau : Serbie-et-Monténégro Étoile rouge de Belgrade 150 (37)
2003-2006 Drapeau : France Paris Saint-Germain 047 0(5)
2005-2006 Drapeau : France ES Troyes AC 021 0(1)
2007-2010 Drapeau : Autriche Rapid Vienne 126 (24)
2010-2012 Drapeau : États-Unis D.C. United 050 0(3)
2013-2014 Drapeau : Autriche Rapid Vienne 037 0(5)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
2002 Drapeau : République fédérale de Yougoslavie RF Yougoslavie 003 0(0)
2003-2005 Drapeau : Serbie-et-Monténégro Serbie-et-Monténégro 009 0(1)
2007-2014 Drapeau : Monténégro Monténégro 029 0(1)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.

Branko Bošković (en serbe cyrillique : Бранко Бошковић), né le à Bačka Topola (Yougoslavie (auj. en Serbie)), est un footballeur international monténégrin qui évoluait au milieu de terrain.

Sommaire

BiographieModifier

En clubModifier

Débuts en Yougoslavie (1997-2004)Modifier

Bošković fait ses débuts professionnels avec le FK Mogren Budva, en Yougoslavie. Il joue dans ce club de division inférieure durant deux saisons et demi, avant de passer à l'Étoile Rouge de Belgrade durant le mercato d'hiver de la saison 1998-1999[2].

Lors de sa première saison complète avec l'Étoile Rouge, Bošković apparait régulièrement en première équipe. Il marque neuf buts et remporte le titre de champion de Serbie-Monténégro 1999-2000. La saison suivante, Bošković fait partie essentielle de l'équipe qui remporte son deuxième titre de champion consécutif. Apparaissant 32 fois durant la saison, il inscrit autant de buts et aide l'équipe à remporter la Coupe de Yougoslavie. Titre qu'il remporte à nouveau deux ans plus tard. Pendant la saison 2002-2003, le meneur de jeu grave son nom dans l'histoire moderne de l'Étoile Rouge en marquant le seul but du club contre la Lazio de Rome au second tour de la Coupe UEFA. Au total, Bošković fait 123 matchs pour 30 buts en championnat[2].

Passage en France (2003-2006)Modifier

Le milieu de terrain déménage pour le Paris Saint-Germain à l'été 2003[2]. Vahid Halilhodžić vient d'être nommé entraîneur du PSG et Ronaldinho quitte le club. Le club cherche donc un n°10 capable de fournir des ballons aux attaquants. Bošković est alors considéré comme l’un des grands espoirs du football serbe et compte déjà sept sélections avec la Serbie. Les dirigeants parisiens déboursent entre cinq[1] et six millions d’euros pour s’attacher les services du gaucher[3].

« Bosko » fait ses débuts en Ligue 1 contre Montpellier en août 2003[1]. Recruté pour sa vivacité et ses qualités techniques, Bošković ne parvient pourtant pas à combler son nouveau club. Malgré des matches de qualité, il est rapidement relégué au rang de remplaçant mais réussi à faire 24 apparitions lors de sa première saison, marquant trois buts[2]. En fin de saison 2003-2004, le PSG est vice-champion de France et remporte la Coupe de France dont le monténégrin est titulaire en finale[3].

La saison suivante, Bošković goûte à la Ligue des champions mais est désormais remplaçant, barré par Rothen et Pancrate. En novembre 2004, le PSG se rend au Stade Vélodrome pour y affronter son meilleur ennemi, l’Olympique de Marseille, en seizièmes de finale de la Coupe de la Ligue. Vexés par leur défaite trois jours plutôt au Parc des Princes, les Olympiens étouffent leurs adversaires et mènent rapidement 2-0. Titulaire au milieu de terrain, « Bosko » prend les choses en main. Juste avant la mi-temps, il se retrouve seul face au but et propulse le ballon au fond des filets puis, au retour des vestiaires, se retrouve en bonne position aux 25 mètres. Il remet les équipes à égalité sur une demi-volée qui vient se loger dans les buts de Fabien Barthez. Finalement, Paris bat l’OM 3-2. Mais Branko Bošković ne parvient pas à confirmer par la suite. Entre-temps, Laurent Fournier prend les rênes du club de la capitale et Bošković fait plusieurs apparitions en équipe réserve en CFA[3].

Il est alors prêté à l'ES Troyes AC pour aller s’aguerrir[2]. Il obtient une place de titulaire pour la première partie de la saison mais est jugé trop personnel. Jean-Marc Furlan l'envoie sur le banc de touche[3].

A l’été 2006, Bosko retourne à Paris où il rompt son contrat à l’amiable avec le PSG[3].

Premier passage au Rapid (2007-2010)Modifier

Bošković signe au Rapid Vienne lors du mercato hivernal 2007 [3]. Il rejoint le club en janvier 2007 et marque deux buts lors de ses douze premières apparitions. La saison 2007-2008 le voit revenir au sommet de sa forme, marquant huit buts qui servent à remporter le titre autrichien[2].

En mai 2009, Bošković se blesse au bras, ce qui l'éloigne des terrains pour plusieurs semaines[4].

En mai 2010, ne parvenant pas à un accord pour prolonger son contrat, Bošković et le club annonce la fin de leur collaboration. En trois saisons et demi, Bošković joué 126 matchs et marque 24 buts toutes compétitions confondues[2],[5].

Les États-Unis (2010-2012)Modifier

Le 14 juin 2010, Boskovic s'engage avec la franchise américaine de D.C. United comme joueur désigné. Il joue treize matchs dont huit comme titulaire lors de la Major League Soccer 2010. Il inscrit son seul but de la saison en quart de finale de l'US Open Cup contre Harrisburg[2].

Le 26 juin 2011, lorsque son équipe accueille le New England Revolution, Bošković trouve le chemin des filets à deux reprises en dix minutes avant de sortir sur blessure. Celle-ci le tient écarté des terrains pour le reste de l'année 2011[2].

Le 21 novembre 2012, il annonce qu'il quitte le club de MLS.

Retour à Vienne (2013-2014)Modifier

En janvier 2013, Branko Bošković retourne au Rapid Vienne avec qui il s'engage jusqu'à la fin de la saison 2013-2014[6]. Il déclare lors de sa signature : « le Rapid occupe une place très spéciale dans mon cœur et je suis tout simplement heureux d'être en mesure de revenir au club, qui est comme une deuxième maison pour moi. J'aime toujours regarder en arrière, certains souvenirs fantastiques comme le championnat remporté en 2008 »[7].

En équipe nationale (depuis 2002)Modifier

En 2002, Branko Bošković fait ses débuts avec l'équipe de la République fédérale de Yougoslavie lors d'un match amical face à l'équipe du Brésil[1]. Il joue a douze reprises (deux buts) avec cette équipe qui représente la Serbie-Monténégro quelques mois plus tard[2],[8].

Bošković joue son premier match international pour le Monténégro contre la Hongrie en 2007[8] après que la nation ait obtenu son indépendance de la Serbie. Il est capitaine lors des éliminatoires de la Coupe du monde de football 2010. Blessé, il ne peut participer aux qualifications à l'Euro 2012 mais se déplace tout de même pour soutenir ses coéquipiers lors des barrages face à la République tchèque en novembre 2011[2].

StatistiquesModifier

Ce tableau présente les statistiques de Branko Bošković[8],[9],[10].

Statistiques de Branko Bošković
Saison Club Championnat Coupe nationale Coupe de la Ligue Compétition(s)
continentale(s)
Sélection Total
Division M B M B M B C M B Équipe M B M B
1997-1998   Mogren Budva Second League 22 8 - - - - - - - - - - 22 8
1998-1999   Mogren Budva SuperLiga 9 0 - - - - - - - - - - 9 0
Sous-total 31 8 - - - - - - - - - - 31 8
1998-1999   Étoile rouge de Belgrade SuperLiga 6 1 - - - - C3 1 0 - - - 7 1
1999-2000   Étoile rouge de Belgrade SuperLiga 31 9 - - - - C3 4 2 - - - 35 11
2000-2001   Étoile rouge de Belgrade SuperLiga 32 9 - - - - C1+C3 6+4 3+0 - - - 42 12
2001-2002   Étoile rouge de Belgrade SuperLiga 28 2 - - - - C1+C3 4+1 0+0   RF Yougoslavie 2 0 35 2
2002-2003   Étoile rouge de Belgrade SuperLiga 24 8 - - - - C3 6 1   Serbie-et-Monténégro 5 1 35 10
2003-2004   Étoile rouge de Belgrade SuperLiga 2 1 - - - - C3 1 1 - - - 3 2
Sous-total 123 30 - - - - - 27 7 - 7 1 157 38
2003-2004   Paris Saint-Germain Ligue 1 24 3 3 0 1 0 - - -   Serbie-et-Monténégro 3 0 31 3
2004-2005   Paris Saint-Germain Ligue 1 12 0 1 0 2 2 C1 4 0 - - - 19 2
Sous-total 36 3 4 0 3 2 - 4 0 - 3 0 50 5
2005-2006   ES Troyes AC (prêt) Ligue 1 19 0 1 1 1 0 - - -   Serbie-et-Monténégro 2 0 23 1
Sous-total 19 0 1 1 1 0 - - - - 2 0 23 1
2006-2007   Rapid Vienne Bundesliga 12 2 - - - - - - -   Monténégro 1 0 13 2
2007-2008   Rapid Vienne Bundesliga 34 8 - - - - CI+C3 4+4 0+0   Monténégro 5 1 47 9
2008-2009   Rapid Vienne Bundesliga 29 6 3 4 - - C1 1 0   Monténégro 6 0 39 10
2009-2010   Rapid Vienne Bundesliga 29 3 2 1 - - C3 8 0   Monténégro 6 0 45 4
Sous-total 104 19 5 5 - - - 17 0 - 18 1 144 25
2010   D.C. United MLS 13 0 1 1 - - - - -   Monténégro 4 0 18 1
2011   D.C. United MLS 4 0 - - - - - - - - - - 4 0
2012   D.C. United MLS 26+4 1+1 2 0 - - - - - - - - 32 2
Sous-total 47 2 3 1 - - - - - - 4 0 54 3
2012-2013   Rapid Vienne Bundesliga 10 1 - - - - - - - - - - 10 1
2013-2014   Rapid Vienne Bundesliga 19 3 1 0 - - C3 7 1   Monténégro 7 0 34 4
Sous-total 29 4 1 0 0 0 - 7 1 - 7 0 44 5
Total sur la carrière 389 66 14 7 4 2 - 55 8 - 41 2 503 85

PalmarèsModifier

Étoile rouge de Belgrade
Paris SG
Rapid Vienne

Notes et référencesModifier

  1. a b c et d « Fiche de Branko Bošković », sur planetepsg.com (consulté le 1er décembre 2014)
  2. a b c d e f g h i j et k (en) « Biographie de Branko Bošković », sur dcunited.com (consulté le 30 novembre 2014)
  3. a b c d e et f « Branko Boskovic », sur piedskarres.free.fr, (consulté le 1er décembre 2014)
  4. (de) « Boskovic : opération réussie », sur skrapid.at, (consulté le 1er décembre 2014)
  5. (de) « Heimkehr nach Hütteldorf: Boskovic kehrt zurück », sur skrapid.at, (consulté le 1er décembre 2014)
  6. (de) « Heimkehr nach Hütteldorf: Boskovic kehrt zurück », sur skrapid.at, (consulté le 1er décembre 2014)
  7. (de) « De retour : Branko Boskovic », sur skrapid.at, (consulté le 1er décembre 2014)
  8. a b et c « Fiche de Branko Bošković », sur lequipe.fr (consulté le 1er décembre 2014)
  9. « Fiche de Branko Bošković », sur sofoot.com (consulté le 1er décembre 2014)
  10. « Fiche de Branko Bošković », sur footballdatabase.eu

Liens externesModifier