Ouvrir le menu principal

Brandebourg (province)

province de Prusse
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Brandebourg (homonymie).
Province de Brandebourg
(de) 'Provinz Brandenburg'
Province de la Marche de Brandebourg
(de) 'Provinz Mark Brandenburg'

 – 

Drapeau Blason
Description de cette image, également commentée ci-après
La province de Brandebourg (en rouge) au sein du royaume de Prusse (en jaune).
Informations générales
Statut province du royaume puis de l'État libre de Prusse
Capitale Potsdam ()
Berlin ()
Potsdam ()
Charlottenbourg ()
Berlin ()
Langue allemand
bas sorabe

Entités suivantes :

La province de Brandebourg (en allemand : Provinz Brandenburg) est province du royaume (-) puis de l'État libre (-) de Prusse, qui eut Potsdam pour capitale, avant que celle-ci fut transférée à Berlin en 1827. Potsdam retrouva de nouveau ce statut en 1843, avant qu'elle ne le perde définitivement au profit de Charlottenburg en 1918 (qui sera elle-même intégrée au Grand Berlin en 1920). En , elle est renommée province de la Marche de Brandebourg (Provinz Mark Brandenburg).

TerritoireModifier

La province de Brandebourg recouvre les territoires suivants :

  • La partie de l’ancienne Marche électorale (en allemand : Kurmark) restée prussienne après le traité signé à Tilsit, le 9 juillet 1807 :
  • La majeure partie de la Nouvelle-Marche (en allemand : Neumark), à savoir :
    • Les trois cercles initiaux (en allemand : Vorderkreise) de Königsberg (aujourd'hui, Chojna), Soldin (aujourd'hui, Mysliborz) et Landsberg (aujourd'hui, Gorzów Wielkopolski) ;
    • Une partie des quatre cercles (en allemand : Hinterkreise) : celui de Friedeberg (aujourd'hui, Strzelce Krajeńskie) et la partie méridionale du cercle d'Arnswalde (aujourd'hui, Choszczno)
  • Le cercle de Schwiebus (en allemand : Kreis Schwiebus) et une partie du cercle de Sagan (en allemand : Kreis Sagan), de la Silésie prussienne ;
  • Les territoires suivants, acquis du Royaume de Saxe (en allemand : Königreich Sachsen) par le traité signé à Vienne, le 18 mai 1815 :
    • L'ancien margraviat de Basse-Lusace (en allemand : Markgrafschaftum Niederlausitz) ;
    • Le bailliage de Belzig (en allemand : Amt Belzig) du cercle de Wittenberg (en allemand : Wittenberger Kreis) ;
    • Les bailliages de Finsterwalde (en allemand : Amt Finsterwalde) et de Senftenberg (en allemand : Amt Senftenberg) du cercle de Misnie (en allemand : Meißener Kreis)
    • Les bailliages de Dahme (en allemand : Amt Dahme) et de Jüterbog (en allemand : Amt Jüterbog) de l'ancienne principauté de Saxe-Querfurt (en allemand : Fürstentum Sachsen-Querfurt), du cercle de Thuringe (en allemand : Thüringer Kreis) ;
    • Les seigneuries de Baruth (en allemand : Herrschaft Baruth) et de Sonnewalde (en allemand : Herrschaft Sonnewalde), du comte de Solms-Sonnewalde (en allemand : Graf Solms-Sonnewalde) ;
  • Des parties du Grand-duché de Posen (en allemand : Großherzogtum Posen).

La Vieille-Marche (en allemand : Altmark), partie de l’ancienne Marche électorale (en allemand : Kurmark) cédée au Royaume de Westphalie par le traité signé à Tilsit, le 9 juillet 1807, et recouvrée par l'acte final du Congrès de Vienne du 9 juin 1815, est incorporée à la province de Saxe (en allemand : Provinz Sachsen).
Les cercles de Dramburg (aujourd'hui, Drawsko Pomorskie) et de Schivelbein (aujourd'hui, Świdwin) ainsi que de la partie septentrionale du cercle d'Arnswalde (aujourd'hui, Choszczno) avec la ville de Nörenberg (aujourd'hui, Ińsko), parties de l’ancienne Nouvelle-Marche (en allemand : Neumark), sont incorporés à la province de Poméranie (en allemand : Provinz Pommern).
La partie de l'ancien margraviat de Haute-Lusace (en allemand : Markgrafschaftum Oberlausitz), cédée par le royaume de Saxe (en allemand : Königreich Sachsen) par le traité signé à Vienne, le 18 mai 1815, est incorporée à la province de Silésie (en allemand : Provinz Schlesien).
La province de Brandebourg est divisée en deux districts (en allemand : Regierungsbezirke) :

  • Le district de la Marche de Brandebourg (en allemand : Bezirk der Regierung in der Mark Brandenburg ou Regierungsbezirk Mark Brandenburg), dont le chef-lieu est Potsdam ;
  • Le district de Nouvelle-Marche et de Lusace (en allemand : Bezirk der Regierung in der Neumark und Lausitz ou Regierungsbezirk Neumark-Lausitz) dont le chef-lieu est Francfort-sur-l'Oder (en allemand : Frankfurt an der Oder).

Le 1er mars 1816, le district de Berlin (en allemand : Regierungsbezirk Berlin) est créé. Son territoire comprend la ville de Berlin (en allemand : Stadtkreis Berlin) ainsi qu'une partie des cercles de Niederbarim et de Teltow. Georg von Heydebreck en est le haut-président (en allemand : Oberpräsident).
Le 1er janvier 1822, le district de Berlin est supprimé et son territoire incorporé à celui de Potsdam. La loi du 27 avril 1920, sur la formation de la nouvelle municipalité de Berlin (en allemand : Gesetz über die Bildung einer neuen Stadtgemeinde Berlin, vom 27. April 1920) crée le Grand-Berlin (en allemand : Groß-Berlin), par incorporation au Vieux-Berlin (en allemand : Alt-Berlin) des sept villes (en allemand : Stadtgemeindenden) de Charlottenburg, Cöpenick, Lichtenberg, Neukölln, Schöneberg, Spandau, Wilmersdorf ainsi que de cinquante-neuf communes rurales (en allemand : Landgemeinden) et vingt-sept territoires domaniaux (en allemand : Gutsbezirke). Elle fait du Grand-Berlin une province séparée de la province de Brandebourg. La Constitution de l'État libre de Prusse confirme le Grand-Berlin.
Le 1er octobre 1938, la province de Posnanie-Prusse-Occidentale (en allemand : Grenzmark Posen-Westpreußen) fut répartie entre les provinces de Brandebourg, de Poméranie et de Silésie. Les cercles de Meseritz (aujourd'hui, Międzyrzecz) et de Schwerin (aujourd'hui, Skwierzyna) ainsi que la partie septentrionale du cercle de Bomst (aujourd'hui, Babimost), comprenant les villes de Bormst et d'Unruhstadt (aujourd'hui, Kargowa), sont incorporés au district de Francfort (en allemand : Regierungsbezirk Frankfurt) de la province de Brandebourg.
Le 21 mars 1939, la province de Brandebourg prend le nom de Marche de Brandebourg (en allemand : Provinz Mark Brandenburg).

PolitiqueModifier

Hauts-présidentsModifier

Liste des hauts-présidents (en allemand : Oberpräsidenten) de la province de Brandebourg :

  • Sous le royaume de Prusse :
    • 1815–1824 : Georg Christian Friedrich von Heydebreck (1765–1828)
    • 1825–1840 : Magnus Friedrich von Bassewitz (1773–1858)
    • 1840–1848 : August Friedrich Wilhelm Werner von Meding (1792–1871)
    • 1848–1849 : Erasmus Robert, baron von Patow (1804–1890) (commissaire)
    • 1849–1850 : August Herrmann Klemens, baron von Wolff von Metternich (1803–1872) (commissaire)
    • 1850–1862 : Eduard Heinrich von Flottwell (1786–1865)
    • 1862 : Werner Ludolf Erdmann von Selchow (1806–1884)
    • 1862–1879 : Gustav von Jagow (1813–1879)
    • 1879–1899 : Heinrich von Achenbach, Freikonservative Partei (1829–1899)
    • 1899–1905 : Theobald von Bethmann Hollweg (1856–1921)
    • 1905–1909 : August Clemens Bodo Paul Wilhelm von Trott zu Solz (1855–1938)
    • 1909–1910 : Friedrich Wilhelm von Loebell, Deutschkonservative Partei (1855–1931)
    • 1910–1914 : Alfred von Conrad (1852–1914)
    • 1914–1917 : Rudolf Wilhelm, comte von der Schulenburg (1860–1930)
    • 1917–1919 : Friedrich Wilhelm von Loebell, Deutschkonservative Partei (1855–1931)
  • Sous l'État libre de Prusse :
    • 1919–1933 : Adolf Maier, DDP (1871–1963)
    • 1933–1936 : Wilhelm Paul Richard Kube, NSDAP (1887–1943)
    • 1936–1945 : Emil Stürtz, NSDAP (1892–1945)

DirecteursModifier

Liste des directeurs (en allemand : Landesdirektoren) de la province de Brandebourg :

  • Sous le royaume de Prusse :
    • 1876–1896 : Albert Erdmann Karl Gerhard von Levetzow (1827–1903)
    • 1896–1912 : Otto von Manteuffel (1844–1913)
    • 1912–1919 : Joachim von Winterfeldt-Menkin (1865–1945)
  • Sous l'État libre de Prusse :
    • 1919–1930 : Joachim von Winterfeldt-Menkin (1865–1945)
    • 1930–1933 : Hugo Swart (1885–1952)

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

BibliographieModifier

Liens externesModifier