Ouvrir le menu principal

Bra (Belgique)

section de Lierneux, Belgique
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bra.

Bra
Bra (Belgique)
Le portail armorié du château.
Administration
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Région Drapeau de la Région wallonne Région wallonne
Communauté Drapeau de la Communauté française de Belgique Communauté française
Province Drapeau de la province de Liège Province de Liège
Arrondissement Arrondissement administratif de Verviers
Commune Lierneux
Section Bra
Code postal 4990
Géographie
Coordonnées 50° 19′ 24″ nord, 5° 44′ 00″ est
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Province de Liège

Voir sur la carte administrative de Province de Liège
City locator 14.svg
Bra

Géolocalisation sur la carte : Belgique

Voir la carte administrative de Belgique
City locator 14.svg
Bra

Géolocalisation sur la carte : Belgique

Voir la carte topographique de Belgique
City locator 14.svg
Bra

Bra (ou Bras-sur-Lienne, en wallon Brå ou Brå-dlé-Lierneu) est une section de la commune belge de Lierneux située dans la province de Liège en Région wallonne.

C'était une commune à part entière avant la fusion des communes de 1977.

Sommaire

ÉtymologieModifier

Le nom de Bra trouve son origine dans le mot d'origine germanique bracht signifiant brisure.

HistoireModifier

 
Un soldat SS capturé lors d'un combat près de Bra, le 25 décembre 1944, par des hommes de la 82e division aéroportée US.

À la fin du VIIe siècle, le village faisait partie du domaine de Pépin de Herstal et fut cédé par celui-ci à l'abbaye de Stavelot. Toutefois, il a fait très vite l'objet de litiges réglés une première fois en 747. C'est d'ailleurs à l'occasion de l'acte de restitution signé la même année par Carloman que le nom du village apparaît dans un document officiel. Charles le Gros revendique et s'empare du village peu de temps après mais le restitue à l'abbé de Stavelot en 882. L'abbaye de Stavelot cède le fief au comte de Durbuy. Le village passe ensuite successivement entre les mains de Wauthier d’Awans et d'Henri de Luxembourg. En 1244, le comte de Luxembourg en fait don à l'abbaye de Stavelot. Après trois siècles de relative tranquillité, le village voit s'abattre sur la région les affres des conflits opposant la France à la Maison d'Autriche au cours de la guerre de Trente Ans et puis ceux de la guerre de sept ans opposant la France, l'Autriche et la Prusse.

Le village n'est pas trop touché par les troubles marquant la fin de l'Ancien Régime et il cesse définitivement de dépendre de l'Abbaye de Stavelot à cette époque.

Le , au cours de la sanglante Bataille des Ardennes, non loin du village, un petit groupe d'Américains résista aux hommes du lieutenant-colonel Joachim Peiper.

ÉconomieModifier

L'agriculture et l'exploitation des forêts ont été jusqu’au milieu du XIXe siècle les ressources principales du village. Aujourd’hui, seules subsistent quelques grandes fermes. La population active est essentiellement composée d’ouvriers et d’employés exerçant leur profession dans les villes et villages voisins.

AutresModifier

Article détaillé : CMH de Bra-sur-Lienne.

C'est dans le village qu'est installée, depuis 1986, l'asbl du Centre Médical Héliporté de Bra-sur-Lienne (CMH)[1], composée d'un SMUR héliporté et d'une voiture SMUR normale qui remplace l’hélicoptère par mauvais temps.

Notes et référencesModifier

  1. « Le CMH de Bra-sur-Lienne », sur Site internet officiel du CMH.

Sur les autres projets Wikimedia :