Bowes Museum

Le Bowes Museum est un musée d'art situé à Barnard Castle, dans le comté de Durham. Il est implanté dans un imposant château à la française, dominant la ville, construit et conçu comme musée par l’architecte parisien Jules Pellechet (1829-1903).

Bowes Museum
Image dans Infobox.
Informations générales
Type
Site web
Bâtiment
Protection
Monument classé de Grade I (d) ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Localisation
Pays
Commune
Coordonnées
Localisation sur la carte du Royaume-Uni
voir sur la carte du Royaume-Uni
Red pog.svg
Localisation sur la carte d’Angleterre
voir sur la carte d’Angleterre
Red pog.svg

HistoriqueModifier

John Bowes (1811-1885), fils illégitime du 10e comte de Strathmore, hérite, à défaut du titre nobiliaire de son père, d’une partie de la fortune de celui-ci. Clairvoyant éleveur de chevaux de courses, il consolide son aisance financière grâce à ses poulains qui gagnent quatre Derbies.

Quittant l’Angleterre, il s’établit à Paris, où il achète le théâtre des Variétés. Il y rencontre l’actrice lyrique Benoîte Joséphine Coffin-Chevallier (1825-1874), connue sous le nom de Mademoiselle Delorme. Ils se marient en 1852 et John Bowes offre le château de la comtesse du Barry (Louveciennes) à sa nouvelle épouse.

Peintre à ses heures, elle aime, comme son mari, s’entourer d’œuvres d’art. Collectionneurs avisés, ils entreprennent la construction du château (architecte Jules Pellechet) spécifiquement conçu pour accueillir leur collection lors de leur retour en Angleterre.

CollectionsModifier

Le Bowes Museum abrite les importantes collections de John et Joséphine Bowes qui ont valu à ce lieu le nom de « Wallace Collection du Nord. » Il compte notamment le Antioco e Stratonice de Giambattista Pittoni, et 78 toiles espagnoles.

Œuvres d'art conservéesModifier

 
Le parc du Château

RemarquesModifier

  • L’historien de l’architecture Sir Nikolaus Pevsner jugeait le style de ce château d’une incongruité maladroite, le faisant ressembler à n’importe lequel des hôtels de ville français de province.
  • Le , Joséphine fut anoblie par la République de Saint-Marin, Contessa di Montalbo di San Marino. En fait, il semblerait que ce titre fut acheté par Joseph Bowes pour sa future épouse. Ses armes étaient une montagne enneigée.

AnnexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexeModifier

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier