Bourkhanisme

Religion millénariste de l'Altaï du début du XXe siècle.
Chet et Kul Chelpanov, couple à l'origine du mouvement.

Le bourkhanisme également appelé en altaï Ak Jang (Ак јаҥ) est une religion qui fut pratiquée principalement dans l'Oblast autonome de Gorno-Altaï, en Russie, entre 1904 et les années 1930. La Russie tsariste était suspicieuse du potentiel qu'avaient ces pratiquants de provoquer des révoltes autonomistes et de l'aide qu'ils auraient pu se procurer de l'extérieur, notamment dans les courants nationalistes turcs sibériens.

TexteModifier

L'épopée chantée de Altaj-Buučaj (Altaj-Buučaj signifiant en mongol « tireur habile de l’Altaï »), un baatyr (« chevalier » en altaïen), reprend la mission de l'envoyé de Burhan (« bouddha »[1]) dans le bourkhanisme, décrivant un messie qui les protège de l'invasion russe, intègre des éléments des différentes religions de la région (chamanisme, bourkhanisme, bouddhisme, orthodoxie) tout en les transformant[2].

HistoireModifier

Le mouvement est fondé en 1904 par Chet Chelpanov (russe : Чет Челпанов)

Le mouvement a pris rapidement de l'ampleur chez les Altaïens, il a été interdit en 1930, en raison de la politique athée de l'Union soviétique[3].

Initialement millénariste, charismatique et anti-chamanique, le mouvement bourkhaniste a fini par se dissoudre dans les religions altaïques préexistantes.

Le mouvement reprend de l'ampleur dans les années 2010[3].

AnnexesModifier

BibliographieModifier

  • Clément Jacquemoud, « Altaj-Buučaj, héros épique de l’entre-deux siècles », Études mongole & sibériennes, centrasiatiques & tibétaines, no 45,‎ (DOI 10.4000/emscat.2292, lire en ligne)
  • Roberte Hamayon, « Religions de l'Asie septentrionale », Annuaire, École pratique des hautes études, Section des sciences religieuses, t. 112,‎ , p. 81-88 (lire en ligne)

Notes et référencesModifier

  1. Hamayon 2003.
  2. Jacquemoud 2014.
  3. a et b Clément Jacquemoud, « Les Altaïens, peuple turc des montagnes de Sibérie », Musée Barbier-Mueller (consulté le 9 mai 2015)

Liens externesModifier