Bouriate (cheval)

race de chevaux
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bouriate.

Bouriate
Image illustrative de l’article Bouriate (cheval)
Région d’origine
Région Drapeau de la Russie Russie
Caractéristiques
Morphologie Poney
Taille 1,32 m à 1,40 m

Le Bouriate (russe : buryatskaya) est une race de poneys provenant de la République de Bouriatie, en Sibérie, dans la Russie. Ce poney primitif est très résistant car il fut traditionnellement élevé sous le climat sévère de la Sibérie, où les températures passent près de 40 degrés en dessous de zéro pendant la nuit. Le Bouriate a des os solides et il est très robuste. Il possède des caractères primitifs tels que des zébrures sur les jambes. Ce poney est utilisé principalement pour la selle, mais aussi le transport et quelques travaux agricoles.

DénominationModifier

Bonnie Lou Hendricks assimile le Bouriate au Zabaikal'skaya[1], mais le Guide Delachaux distingue le Bouriate du Zabaikal, ou Transbaïkal[2].

HistoireModifier

Les Bouriates sont élevés dans la région autour du lac Baïkal, en Bouriatie, depuis des centaines d'années. Ce poney est probablement un descendant de chevaux ou de poneys chinois et mongols car la Bouriatie fut un temps officiellement rattachée à la Mongolie. La race fait preuve d'une grande ressemblance avec le cheval mongol.

Pendant les années 1600, les russes colonisent la Bouriatie, en quête d'or et de d'animaux à chasser pour leur fourrure. La Bouriatie est rattachés à la Russie par un accord des années 1689 et 1728, lorsque la zone est séparée de la Mongolie. La zone colonisée a augmenté et la demande de chevaux augmenté en conséquence. Les Russes ont croisé des chevaux grands et lourds avec le poney Bouriate local. La race a néanmoins conservé un grand nombre de propriétés de l'ancien poney Bouriate. La diminution de demandes de chevaux pour les fermes et la mécanisation dès 1950 ont rendu la race très rare, presque en voie de disparition. Il n'existe pas de stud-book, pas même en Russie[1].

DescriptionModifier

 
Chevaux bouriates près du lac Baïkal.

Le Bouriate toise 1,35 m à 1,40 m en moyenne selon Hendricks[1], et 1,32 m à 1,38 m selon le guide Delachaux[1], mais il peut être plus grand ou plus petit que cette taille standard. Ce poney robuste et massif est assez primitif, mais très fort. Il présente une bonne résistance au froid et au mauvais climat, grâce à son pelage épais et imperméable. La tête est assez forte. L'encolure peut être très courte, mais forte, et le dos est droit et solide. Ces poneys sont principalement bais, bai-brun ou alezans, souvent avec des caractères primitifs comme une raie de mulet le long de la colonne vertébrale ou des zébrures sur les membres.

UtilisationsModifier

Ces poneys sont utilisés principalement comme chevaux de selle et possèdent parfois deux allures supplémentaires, dont l'amble. Le bouriate est très robuste et peut généralement parcourir de longues distances avec peu de nourriture et d'eau. Les poneys sont souvent gardés en plein air toute l'année et font faire face à la maigre pâture d'hiver. Au cours de l'été, ils mangent et prennent beaucoup de poids pour se faire des réserves pour l'hiver. Les poneys sont aussi parfois utilisés comme animaux de transport et pour de petits travaux d'agriculture.

Diffusion de l'élevageModifier

La race est rare. Il n'existe que quelques troupeaux de poneys, propriétés d'agriculteurs particuliers et de paysans. Ces chevaux sont élevés en tabounes[1].

Notes et référencesModifier

  1. a b c d et e Hendricks 2017, p. 92.
  2. Rousseau 2016, p. 278.

AnnexesModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

BibliographieModifier