Ouvrir le menu principal

Boulevard Laurier

voie de Québec, Canada

Boulevard Laurier
Image illustrative de l’article Boulevard Laurier
Situation
Coordonnées 46° 46′ 38″ nord, 71° 16′ 11″ ouest
Pays Drapeau du Canada Canada
Ville Québec
Tenant Avenue Holland
Aboutissant B73 A-73
Morphologie
Longueur 4 800 m
Histoire
Création 4 mai 1950
Anciens noms Chemin Saint-Louis
Lieux d'intérêt Laurier Québec

Géolocalisation sur la carte : Canada

(Voir situation sur carte : Canada)
Boulevard Laurier

Géolocalisation sur la carte : Ville de Québec

(Voir situation sur carte : Ville de Québec)
Boulevard Laurier

Le boulevard Laurier est une des artères principales de Québec.

Situation et accèsModifier

Il s'agit de l'odonyme donné au prolongement de la Grande-Allée dans l'arrondissement de Sainte-Foy-Sillery-Cap-Rouge.

Le boulevard Laurier traverse une partie de l'arrondissement de Sainte-Foy-Sillery-Cap-Rouge suivant un axe Est-Ouest même s'il est officiellement un axe Nord/Sud en étant considéré comme étant la route 175.

Origine du nomModifier

HistoriqueModifier

En 1940, le prolongement de la Grande Allée jusqu'au pont de Québec devient une nécessité puisque le chemin Saint-Louis n'était que la seule voie d'accès au pont. Après l'ouverture d'un premier tronçon en 1943, on entama ensuite le défrichement du Bois-Gomin divisant encore Québec de Sainte-Foy. Parmi les premiers développements immobiliers ; un quartier de 200 logis pour militaires et leurs familles au nord du boulevard inauguré en 1954 et au sud, un hôpital pour anciens combattants devenu le Centre hospitalier de l'Université Laval. Le secteur de l'intersection avec l'autoroute du Vallon (maintenant Robert-Bourassa) a vu naître Place Sainte-Foy en 1957[1]. En face, l'édifice Murdock, commandé par John Murdock aux architectes Lamontagne et Gravel de Chicoutimi, est inauguré en 1961 au 2475[2]. L'immeuble passera sous la bannière de L'Union Canadienne compagnie d'assurance puis celle de SSQ en 2014[3]. La Société Radio-Canada a logé dans un immeuble d'un étage face à l’autoroute du Vallon jusqu'en 2004, date à laquelle ses locaux de Québec déménagent sur la rue Saint-Jean[4]. Le bungalow est remplacé par l'édifice Roland-Giroux d'Hydro-Québec, ensuite acheté par SSQ[5].

En 1960, un autre centre commercial, aujourd'hui Laurier Québec, s'installe à l'ouest du premier, entraînant ainsi le rapide développement de cette nouvelle banlieue de Québec. De nombreux centres commerciaux, d'hôtels, restaurants et bureaux d'affaires bordent aujourd'hui cette artère très achalandée qui reçoit une partie du trafic routier provenant de la rive-sud de Québec. De nos jours considéré comme le deuxième centre-ville de Québec, son expansion est constante et la construction de hauts édifices devient la norme.

Bâtiments remarquables et lieux de mémoireModifier

Notes et référencesModifier

  1. « Histoire de raconter : Sainte-Foy » [PDF], sur Ville de Québec, p. 37.
  2. Patri-arch, « Inventaire du patrimoine bâti des quartiers de Sainte-Foy, Sillery et Saint-Sacrement à Québec » [PDF], sur Ville de Québec, p. 217 et 221.
  3. Alexandra Perron, « SSQ Groupe financier achète l'édifice voisin », Le Soleil,‎ (lire en ligne, consulté en (date de consultation)).
  4. Stéphane Paquet, « Hydro-Québec sur le boulevard Laurier », Le Soleil,‎ (lire en ligne, consulté en (date de consultation)) (inscription nécessaire).
  5. « Le 2025 SSQ Québec », sur SSQ Groupe Financier.

Sur les autres projets Wikimedia :