Ouvrir le menu principal

Boulevard Jules-Sandeau

boulevard de Paris, France

16e arrt
Boulevard Jules-Sandeau
Image illustrative de l’article Boulevard Jules-Sandeau
Immeuble du boulevard Jules-Sandeau, vu depuis le boulevard Émile-Augier.
Situation
Arrondissement 16e
Quartier Muette
Début 2, rue Octave-Feuillet
Fin 5, place Tattegrain
Morphologie
Longueur 342 m
Largeur 10 m
Historique
Dénomination 1894
Géocodification
Ville de Paris 4969
DGI 5101

Géolocalisation sur la carte : Paris

(Voir situation sur carte : Paris)
Boulevard Jules-Sandeau
Images sur Wikimedia Commons Images sur Wikimedia Commons

Le boulevard Jules-Sandeau est une voie du 16e arrondissement de Paris, en France.

Situation et accèsModifier

Le boulevard Jules-Sandeau est une voie publique situé dans le 16e arrondissement de Paris. Il débute au 2, rue Octave-Feuillet et se termine au 5, place Tattegrain.

La station Avenue Henri-Martin du    se situe à son extrémité nord. Le site est également desservi par la ligne   , station La Muette, ainsi que par les lignes de bus RATP 32 52 63.

 
Jules Sandeau, vers 1880.

Origine du nomModifier

Cette voie porte le nom du littérateur Jules Sandeau (1811-1883).

HistoriqueModifier

Anciennement boulevard latéral au chemin de fer d'Auteuil, la rue est ouverte dans le jardin fleuriste de la Muette de la Ville de Paris[1] et prend sa dénomination actuelle en 1894[2].

Bâtiments remarquables et lieux de mémoireModifier

 
Plaque en mémoire de Maurice Fouret.
  • No 11 bis : immeuble construit en 1909 par l'architecte Albert Sélonier.
  • No 15 bis : le compositeur Maurice Fouret habite dans cet immeuble entre 1949 et 1962. Une plaque lui rend hommage. L'écrivain Jérôme Doucet a habité ce même immeuble, à la fin de sa vie, jusqu'à sa mort en 1957.

Bâtiment détruitModifier

  • No 7 : hôtel particulier du couturier Christian Dior, acheté en 1950[3] ; le 25 octobre 1957, le lendemain de sa mort survenue en Italie, c’est à cette adresse que son corps est rapatrié, le vestibule étant alors transformé en chapelle ardente[4].

RéférencesModifier

  1. « Le jardin fleuriste de la Muette », www.histoires-de-paris.fr.
  2. Nomenclature des voies de la ville de Paris, boulevard Jules-Sandeau.
  3. Annie Goetzinger, Jeune fille en Dior, Dargaud, 2013, 152 p. (ISBN 978-2205075045).
  4. « The Day After the Death of Couturier Christian Dior », www.gettyimages.fr.

AnnexesModifier