Ouvrir le menu principal

Boule et Bill 2

film de Pascal Bourdiaux, sorti en 2017
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Boule et Bill (homonymie).
Boule et Bill 2
Réalisation Pascal Bourdiaux
Scénario Benjamin Guedj
Acteurs principaux
Sociétés de production LGM Cinéma
Pays d’origine Drapeau de la France France
Drapeau de la Belgique Belgique
Genre comédie
Sortie 2017

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Boule et Bill 2 est une comédie franco-belge réalisée par Pascal Bourdiaux, sortie le . Il s'agit de la suite du film Boule et Bill d'Alexandre Charlot et Franck Magnier (2013).

Sommaire

SynopsisModifier

La famille de Boule mène une existence aussi heureuse que paisible. Bill est parfaitement intégré dans cette petite famille, Boule travaille bien à l'école, sa maman donne des cours de piano à domicile tandis que son père est un dessinateur reconnu. Tout bascule lorsque l'éditrice de ses bandes dessinées, bourrue et acariâtre, rejette le travail du père de Boule.

Fiche technique[1]Modifier

DistributionModifier

ProductionModifier

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (avril 2017)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Genèse et développementModifier

Boule et Bill 2 est le quatrième film de Pascal Bourdiaux et son deuxième en 2017, quelques mois après le film Mes trésors.

Son scénario rassemble beaucoup d'histoires de la bande-dessinée Boule et Bill, dont il est adapté[réf. nécessaire].

Franck Dubosc et Mathilde Seigner y sont, après la série cinématographique Camping, à nouveau rassemblés à l'affiche.

Distribution de rôlesModifier

Seul Franck Dubosc revient. Marina Foïs ayant décidé de ne pas revenir, elle est remplacée par Mathilde Seigner jugée plus prédisposée à jouer un rôle de mère de famille sans réel relief[3]. Charlie Langendries, qui joue son premier rôle au cinéma, succède à Charles Crombez, devenu trop grand pour reprendre son rôle de Boule.

TournageModifier

Le tournage s'est déroulé en Belgique, notamment dans la région de Bruxelles, en juin 2016.

Le cocker qui « joue » Bill est le propre chien du dresseur, Manuel Senra. De nombreux trucages et effets spéciaux relatifs aux animaux ont été utilisés. Le film compte six chiens, un oiseau, une tortue et un chat[réf. nécessaire].

AccueilModifier

Réception critiqueModifier

La critique spécialisée et l'avis des spectateurs sont négatifs : le film recueille une moyenne d'avis respectivement de 2,2/5 et de 2,1/5 selon Allociné. Ces moyennes sont à peine meilleures que le premier opus. La critique à l'international est supposée négative puisque le film n'est acheté que par 5 pays[4].

Box-officeModifier

Le film réalise un démarrage décevant puisqu'il n'accueille que 33 313 spectateurs en France pour son premier jour d'exploitation, soit trois fois moins que le premier opus au même moment[5],[6]. Une semaine après la sortie, seulement 196 715 entrées ont été enregistrées en France[7]. Le film finit son exploitation en France avec 483 378 entrées[7], ce qui est un échec commercial compte tenu de son budget de 15,84M€.

BibliographieModifier

Notes et référencesModifier

  1. « BOULE ET BILL 2 », sur pathefilms.com (consulté le 17 juillet 2017)
  2. [xls] Liste de films agréés sur le site du CNC (onglet 2016, case E39).
  3. « Mathilde Seigner succède à Marina Foïs dans « Boule et Bill 2 » », sur La Parisienne, (consulté le 3 août 2016)
  4. « Boule & Bill 2 (2016) », sur www.unifrance.org (consulté le 31 août 2017)
  5. « Box-office des films sortis le 12 avril : Meilleur démarrage de l'année pour Fast & Furious 8 », ladepeche.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 16 avril 2017)
  6. Marilou Duponchel, « Les Inrocks - Box Office : beau démarrage pour Fast and Furious et violente collision pour Boule & Bill 2 », sur Les Inrocks, (consulté le 16 avril 2017)
  7. a et b JP, « Boule et Bill 2 (2017)- JPBox-Office », sur www.jpbox-office.com (consulté le 20 avril 2017)

AnnexesModifier