Bouillon cube

Le bouillon cube ou cube de bouillon fut inventé dans les années 1870 par Claude Émile Théodore Urban[1]. Au début, il s’agissait d’extrait de viande. En 1908, Julius Maggi commença sa commercialisation de bouillon dans sa forme de cube, produit déshydraté[2]. Aujourd’hui il existe différents types de cubes qui ne contiennent pas toujours de la viande.

Différents cubes bouillon, en commençant avec celui au premier plan, contre le sens de l'aiguille de la montre : cube bouillon simple (Maggi), cube bouillon (Maggi), bouillon cube de poisson (Knorr, Espagne), bouillon type pot au feu (Maggi), bouillon légumes bio (Rapunzel)

Les principaux ingrédients d’un bouillon cube sont : du sel, maltodextrine, des exhausteurs de goût (glutamate, guanylate, inosinate ou extrait de levure), de l’huile, des arômes. Suivant le produit peuvent être ajoutés de l’extrait de viande ou de légumes et du sucre.

En revanche, la recette d'un bouillon cube bio ne contient en principe aucun exhausteur de goût.

HistoireModifier

 
Contour extérieur de l’emballage d’un Bouillon Wûrfel à 5 Pfennig de la société Maggi, 1914. Archives nationales de France.
 
Bouillon Kub dans des boîtes en métal

Le brevet bouillon Kub pour sa présentation en forme de cube fut déposé en France le 14 novembre 1907. La marque ci-contre qui consiste en un paquetage en carton, replié en forme de cube, est destinée à distinguer un bouillon solide[3]. Les panneaux « bouillon KUB » avaient été placés en venant d'Allemagne sur des angles de maisons à des carrefours. Pensant qu'il s'agissait d'une marque allemande, une rumeur avait couru prétendant qu'ils avaient servi de panneaux indicateurs pour diriger les Allemands vers Paris pendant la Première Guerre mondiale, au point qu'un peu partout on dévissa les émaux Maggi et Kub dans les villes. La même rumeur voulait que le lait Maggi fût empoisonné[4],[5],[6].

Une production mondialeModifier

Actuellement, Maggi vend chaque année environ 40 millions de cubes rien que sur le marché allemand. S’y ajoutent les produits des autres marques, comme Knorr, OXO.

C’est un produit qu’on trouve dans les cuisines du monde entier. Ainsi, au Sénégal, le bouillon cube est intégré dans des recettes traditionnelles. Une fabrication par des producteurs locaux existe[7].

Voir aussiModifier


Notes et référencesModifier

  1. « Notices nécrologiques des Almanachs MATOT-BRAINE U », sur La vie rémoise (consulté le 12 décembre 2016).
  2. [1] Ein ganzes Jahrhundert Genuss in Würfelform - Maggi Brühwürfel feiert 100-jähriges Jubiläum.
  3. Monique Pivot avec la collaboration de Jean-Paul Morel : Maggi et la magie du bouillon Kub. Paris, Hoëbeke, 2002, p. 67.
  4. Jean-Yves Le Naour, 1914: la grande illusion
  5. Camille Brunier, « Le saviez-vous ? Le bouillon KUB, ennemi public n°1 », sur Ministère des Armées, (consulté le 18 avril 2018)
  6. « l'objet : le Kub Maggi », sur arte, (consulté le 18 avril 2018)
  7. [2] Carola Lentz, Ruth Frackmann : L'intégration locale des produits mondiaux - le bouillon cube au Sénégal, 2003-2004.