Ouvrir le menu principal

Bossay-sur-Claise

commune française du département d'Indre-et-Loire

Bossay sur Claise
Bossay-sur-Claise
L'église Saint-Martin.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Centre-Val de Loire
Département Indre-et-Loire
Arrondissement Loches
Canton Descartes
Intercommunalité Communauté de communes Loches Sud Touraine
Maire
Mandat
Jean Bois
2014-2020
Code postal 37290
Code commune 37028
Démographie
Gentilé Bosséens
Population
municipale
763 hab. (2016 en diminution de 5,92 % par rapport à 2011)
Densité 12 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 49′ 59″ nord, 0° 57′ 47″ est
Altitude Min. 67 m
Max. 144 m
Superficie 65,56 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Indre-et-Loire

Voir sur la carte administrative d'Indre-et-Loire
City locator 14.svg
Bossay sur Claise

Géolocalisation sur la carte : Indre-et-Loire

Voir sur la carte topographique d'Indre-et-Loire
City locator 14.svg
Bossay sur Claise

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Bossay sur Claise

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Bossay sur Claise
Liens
Site web bossay-sur-claise.net/

Bossay-sur-Claise est une commune française du département d'Indre-et-Loire, en région Centre-Val de Loire.

GéographieModifier

 
Bossay-sur-Claise en Indre et Loire.

SituationModifier

Bossay-sur-Claise est une commune d'Indre-et-Loire, elle appartient au canton de Preuilly-sur-Claise et fait partie de la communauté de communes de la Touraine du Sud. Le village se situe dans la vallée de la Claise.

La commune s'étend sur 65 km2 (3e commune du département pour la superficie, 559e au niveau national), soit 6 556 hectares. Elle compte plusieurs zones forestières (1 424 hectares de bois), principalement la forêt de Preuilly et le bois de Vinceuil.

Selon le classement établi par l’Insee en 1999, Bossay est une commune « périphérie d'un pôle rural ».

Communes limitrophesModifier

La commune compte huit communes limitrophes. Quatre sont situées dans le département d'Indre-et-Loire et quatre dans le département de l'Indre.

Villes les plus prochesModifier

Par la route[1], le village se situe à 25 km de Descartes, 25 km de Le Blanc et 30 km de Châtellerault. Le chef-lieu du département, Tours est à 83 km et Poitiers à 68 km.

Transports et voies de communicationsModifier

Sentiers de RandonnéeModifier

La commune est traversée par le sentier de grande randonnée de la Touraine du Sud[2] et par le sentier de grande randonnée de pays de la Brenne[3]. La municipalité a également balisé cinq sentiers de petite randonnée sur le territoire communal, 21 km pour le Circuit sud, 5,5 km pour le Circuit sud (variante 1), 6,5 km pour le Circuit nord (variante), 12 km pour le Circuit nord et 14 km pour le Circuit sud (variante 2)[4].

Réseau routierModifier

La commune est desservie par les routes départementales D750, D14, D41, D50, D105 et D106. L'échangeur autoroutier le plus proche est la sortie   26 à Châtellerault Nord de l'A10 située à environ 30 km.

Desserte ferroviaireModifier

La gare SNCF (TGV) la plus proche est la gare de Châtellerault.

BusModifier

Le village n'est pas desservi par les réseaux de transport en commun.

Lieux-dits, hameaux et écartsModifier

Troisième commune d'Indre-et-Loire par sa superficie (6 556 hectares), la commune dispose d'un très grand nombre de hameaux. Certains de ses hameaux et rues se situent en limite de la zone agglomérée de Preuilly-sur-Claise : rue des Varennes, rue de la Pointe, rue Chantereine, rue des Chicards, Les Vignes Blanches

Les hameaux et écarts au nord de la Claise
Les Augereaux
La Basse Métairie
Les Basses Renauderies
La Bessonière
Bournigal
La Buttière
La Caltière
La Carillonnerie
Le Carroi des Joutes
Les Caves
Les Caves de Ris
La Chalantonnerie
Le Château de Ris
Le Château de Vinceuil
Claise
La Chaumette
Chézelle
La Clavellerie
La Clouterie
Colleau
La Coulonnerie
La Couture
La Crocheterie
L'Etanché
La Fertauderie
Foix
Fondamer
La Forge de Fénil
Le Fourneau
La Gateauderie
La Gatinière
La Gibauderie
La Gironnerie
La Gourie
Les Gaillards
Les Grandes Goupillières
Le Grand Vaucoulon
L'Habit
Les Hautes-Renauderies
La Lieutenanderie
L'Oisillère
La Maison Neuve
La Maurellerie
Les Minées (ou La Roulette)
Le Moulin de Ris
Le Moulin de la Roche Berland
La Nauraye
Neuville
Petit Ris
La Petite Rabaudière
Le Petit Chézelles
Le Petit Vaucoulon
Le Petit Vinceuil
Les Petites Goupillières
Le Pin
Piproue
Le Pontreau
La Rabaudière
La Rebocquerie
Les Richardières
Richelieu
La Rolle
La Rouarie
Le Ruisseau
Les Sablières
Sainte-Catherine
Sauvaget
La Tartinerie
La Tuilerie
Le Tremble
Val Claise
Les Vignes de Sucrault
Villechaise
Les Viollières
Virfollet



Les hameaux et écarts au sud de la Claise

Les Baronnières
Les Basses Sablonières
Beauvais
Beauvais (Cingé)
Les Bertaulières
La Bonnerie
La Bougognière
Le Buchet
La Buchetterie
La Cabane
La Chainaye
La Chapelle
Le Château
Les Chauvraux
Chéraulois
Les Chéraux
Cingé
La Commanderie
La Croix d'Aix
La Drageonnière
La Duranderie
L'Etang des Mées
Flée
La Foi
La Foresterie
La Gailliennerie
La Gilletterie
La Gouarie
La Grange
La Grange aux Moines
Launay sur Fourche
La Mailletterie
Marchebec
Massuet
Les Mées
Le Moulin de la Volette
Le Paradis
Petit Saint-Lifard
La Phillonnerie
Pièces du Buisson
PiedTerteau
La Poteterie
La Rochepineau
Les Rochereaux
Les Sablonnières
Saint-Lifard
La Soupiquerie
Thouaré
La Touche
La Touche au Lard
La Touche Bernay
Les Tranchants
La Valtière
La Vidonnière
Villejésus

ReliefModifier

GéologieModifier

HydrographieModifier

 
La Claise.
 
Réseau hydrographique de Beaumont-en-Véron.

La commune est bordée sur son flanc sud par la Vienne (2,86 km), qui en constitue la limite communale. Le réseau hydrographique communal, d'une longueur totale de 6,91 km, comprend en outre deux petits cours d'eau[5],[6].

La Vienne, d'une longueur totale de 363,3 km, prend sa source sur le plateau de Millevaches, dans la Creuse, à une altitude comprise entre 860 et 895 m et se jette dans la Loire à Candes-Saint-Martin, à 30 m d'altitude, après avoir traversé 96 communes[7]. La station de Chinon permet de caractériser les paramètres hydrométriques de la Vienne. Le débit mensuel moyen (calculé sur 10 ans pour cette station) varie de 49 m3/s au mois d'août à 352 m3/s au mois de février. Le débit instantané maximal observé sur cette station est de 1 610 m3/s le , la hauteur maximale relevée a été de 5,39 m le [8],[9]. Sur le plan piscicole, la Vienne est classée en deuxième catégorie piscicole. L'espèce biologique dominante est constituée essentiellement de poissons blancs (cyprinidés) et de carnassiers (brochet, sandre et perche)[10].

ClimatModifier

Le climat de Bossay-sur-Claise se caractérise par un climat tempéré océanique dégradé.

Il est caractérisé par des températures moyennes comprises entre 4,2 °C et 18,9 °C. Les hivers sont doux (min 1,6 °C / max 11,3 °C) et pluvieux. Les étés connaissent en général chaque année au moins un épisode caniculaire de quelques jours même s'ils sont beaux et doux (min 10,8 °C / max 24,6 °C) le reste du temps. Les précipitations sont de 683,7 mm sur l'année. Les chutes de neige y sont rares, il tombe quelques flocons, en moyenne 11 jours par an.

Ville Ensoleillement
  (h/an)
Pluie
  (mm/an)
Neige
  (j/an)
Orage
  (j/an)
Brouillard
  (j/an)
Moyenne nationale 1 973 770 14 22 40
Bossay-sur-Claise, station de Tours[11] 1 845 684 11 20 58
Paris 1 661 637 12 18 10
Nice 2 724 733 1 29 1
Strasbourg 1 693 665 29 29 53
Brest 1 605 1 211 7 12 75

Le tableau suivant donne les moyennes mensuelles de température et de précipitations pour la station de Tours-St Symphorien recueillies sur la période 1965 - 1990 :

Relevés météorologiques de la station de Tours-St Symphorien 1965-1990
Mois jan. fév. mars avril mai juin jui. août sep. oct. nov. déc. année
Température minimale moyenne (°C) 1,6 2 3,3 5 8,4 11,4 13,1 12,9 10,8 7,9 3,8 1,6 6,9
Température moyenne (°C) 4,2 5,1 7,3 9,6 13,2 16,5 18,9 18,6 16,1 12,3 7,1 4,8 11,2
Température maximale moyenne (°C) 6,9 8,2 11,3 14,3 18,1 21,7 24,6 24,3 21,4 16,7 10,5 7,4 15,4
Précipitations (mm) 63,3 61,6 54,3 51,4 67,5 47,5 53 40,9 54,3 61 63 65,9 683,7
Humidité relative (%) 87 84 79 74 77 75 72 73 77 84 87 89 80
Source : Infoclimat [12]


Relevés météorologiques de la station de Tours-St Symphorien
Mois jan. fév. mars avril mai juin jui. août sep. oct. nov. déc. année
Record de froid (°C)
date du record
−17,4
1987
−14,2
1963
−10,3
2005
−3,4
1974
−0,6
1957
2,6
1969
4,3
1965
4,8
1986
0,9
1956
−2,8
1950
−9
1956
−18,5
1964
−18,5
1964
Record de chaleur (°C)
date du record
16,9
1975
21
1958
26,4
1955
29,3
1949
32,1
1953
36,7
1976
37,8
1949
39,8
2003
34,8
1953
29
1985
22,6
1955
18,9
1953
39,8
2003
Nombre de jours avec gel 10,6 9,1 6,7 2 0,1 0 0 0 0 0,5 6,2 10,2 45,3
Record de vent (km/h)
date du record
104
1990
122
1990
112
1988
79
1985
119
1988
86
1987
104
1983
83
1986
83
1988
104
1987
104
1957
101
1990
122
1990
Record de pluie en 24 h (mm)
date du record
25
1978
25,9
1988
33,8
1980
23,7
1978
31,5
1971
58
1970
51,2
1977
35,5
1965
41,4
1965
44
1966
31
1965
34,9
1976
58
1970
Source : Infoclimat [12]


Zones protégées, faune, floreModifier

Une partie du territoire communal est classé en ZNIEFF (Zone naturelle d'intérêt écologique, faunistique et floristique)[13]. Il y a quatre zones à Bossay[14]. Une de type II La Brenne[15] et trois de type I, l'étang Neuf[16], l'étang Perrière[17] et les Landes de la Forêt de Preuilly[18].

Les 1 424 hectares de bois de la commune sont répartis principalement sur deux massifs forestiers la forêt de Preuilly et le bois de Vinceuil situés au nord de la commune[19].

UrbanismeModifier

Le parc immobilier en 2007 est constitué de 549 logements[20] dont 365 résidences principales (66,5 %), 128 résidences secondaires (23,5 %) et 55 logements vacants (10 %). Le taux de résidences secondaires est supérieur à la moyenne départementale de 4,7 %[21]. Sur les 365 titulaires de résidences principales, 84,5 % sont propriétaires, 12,5 % locataires et 3 % logés gratuitement.

Entre 1999 et 2007, le nombre de logements s'est accru de 9,8 %, passant de 500 à 549, soit 49 de plus. Le parc immobilier est composé à 1,1 % d'appartements et 98,2 % de maisons individuelles. Au , la commune ne comptait aucun logements sociaux[22].

Évolution des logements 1968 1975 1982 1990 1999 2007
Ensemble des logements 469 485 526 532 500 549
Résidences principales 365 355 354 355 337 365
Résidences secondaires 48 58 102 107 109 128
Logements vacants 56 72 70 70 54 55
Nombre moyen d'occupants des résidences principales 3,3 2,9 2,6 2,5 2,3 2,2

Nombre de logements
source INSEE

 

ToponymieModifier

Bociacum et burgus Bociaci en 1090, Ecclesia S Martini Bociaci en 1099 en référence à la paroisse Saint-Martin, Parochia de Bocayo, sive de Brocaio aux XIIIe et XIVe siècles, puis Grand-Bossé au XVIe siècle, le village devient Bossay-sur-Claise seulement en 1938.[réf. souhaitée]

HistoireModifier

PréhistoireModifier

Le site solutréen des Maîtreaux à 1,4 km au sud-ouest de Bossay[23] est en 2008 le seul site connu à avoir livré des pigments d'hématite produits par chauffage de goethite, vieux d'environ 18 000 ans[24],[25],[26].

Époque moderneModifier

Le , un décret impérial supprime la commune de Saint-Michel-du-Bois, et la rattache principalement à celle de Preuilly. Certains hameaux de cette ancienne commune sont cependant attribués à d'autres localités ; ainsi des hameaux de la Tuilerie, les Mondains, Villejesus, la Commanderie, la Philonnerie, la Gagnetterie et Foix, qui se voient rattachés à Bossay[27].

Politique et administrationModifier

 
Mairie.

MunicipalitéModifier

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2008 en cours Jean Bois DVD Agriculteur retraité
Les données manquantes sont à compléter.

IntercommunalitéModifier

Bossay-sur-Claise fait partie de la communauté de communes de la Touraine du Sud qui regroupe 21 communes situées dans la pointe sud de la Touraine entre le Poitou et le Berry. Créée le , elle comprenait 15 624 habitants en 2007 pour une superficie de 639,39 km², soit une densité de 24 habitants au km².

FiscalitéModifier

L'imposition des ménages et des entreprises à Bossay-sur-Claise en 2009[28]
Taxe Taux appliqué (part communale) Recettes dégagées en 2009 et en €
Taxe d'habitation (TH) 11,71 % 85 000
Taxe foncière sur les propriétés bâties (TFPB) 18,72 % 89 000
Taxe foncière sur les propriétés non bâties (TFPNB) 34,75 % 64 000
Taxe professionnelle (TP) 0,00 % 0

Le taux de la taxe professionnelle est de 0 car elle est totalement transférée à l'intercommunalité. Son taux est actuellement de 13,02 %. Cette fiscalité est supérieure à la moyenne départementale pour les communes de population équivalente (communes de 500 à 2 000 habitants) à l'exception de la taxe foncière sur les propriétés non bâties. Ces taux sont en moyenne de 11,07 %, 15,42 % et 45,06 %[29].

Budget de la communeModifier

En 2010, le budget de la commune s'élevait à 652 000  et son endettement à 202 000 [29].

Évolution de l'endettement (en milliers d’€)[29] :

 

Évolution des dépenses d’équipement (en milliers d’€)[29] :

 

JumelagesModifier

Bossay-sur-Claise n'a pas développé d'associations de jumelage.

Population et sociétéModifier

DémographieModifier

La commune de Bossay comptait 824 habitants (population légale INSEE) au . La densité de population est de 12,5 hab./km².

Évolution démographiqueModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[30]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[31].

En 2016, la commune comptait 763 habitants[Note 1], en diminution de 5,92 % par rapport à 2011 (Indre-et-Loire : +2,11 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 5741 5701 5511 7561 6911 7971 8501 8331 693
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 7961 7631 7001 6381 6151 6581 6801 6351 626
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 7001 6471 5921 4421 4771 4841 4411 4351 339
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
1 2761 1921 038915867787818823827
2013 2016 - - - - - - -
781763-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[32] puis Insee à partir de 2006[33].)
Histogramme de l'évolution démographique
 

Pyramide des âgesModifier

Pyramide des âges à Bossay-sur-Claise en 2007 en pourcentage[34].
HommesClasse d’âgeFemmes
1,0 
90 ans ou +
0,9 
13,3 
75 à 89 ans
14,2 
20,7 
60 à 74 ans
20,4 
23,5 
45 à 59 ans
20,9 
16,0 
30 à 44 ans
16,4 
9,6 
15 à 29 ans
10,7 
15,8 
0 à 14 ans
16,6 
Pyramide des âges en Indre-et-Loire en 2007 en pourcentage[35].
HommesClasse d’âgeFemmes
0,5 
90 ans ou +
1,4 
6,8 
75 à 89 ans
9,8 
13,1 
60 à 74 ans
13,9 
20,7 
45 à 59 ans
20,1 
20,4 
30 à 44 ans
19,3 
19,6 
15 à 29 ans
19,1 
18,8 
0 à 14 ans
16,4 

EnseignementModifier

La commune possède une école élémentaire publique qui relève de l'académie d'Orléans-Tours.

Le village est sectorisé sur le collège Gaston-Deferre de Preuilly-sur-Claise situé à 5 km à l'ouest et le lycée général Pasteur au Blanc, situé à environ 30 km au sud-est.

SantéModifier

Il n'y a pas d'offre de soins sur la commune.
Les hôpitaux et les cliniques sont à Châtellerault et Le Blanc.
Les médecins sont à Preuilly-sur-Claise, Yzeures-sur-Creuse, Martizay et Tournon-Saint-Martin.
Les pharmacies sont présentes à Preuilly-sur-Claise et Yzeures-sur-Creuse.
Les dentistes sont à Preuilly-sur-Claise et La Roche-Posay.

Pour les animaux, la commune dispose d'une clinique vétérinaire.

SécuritéModifier

La commune dépend de la brigade de gendarmerie de Preuilly sur Claise[36].
Elle dépend du Centre d'Incendie et de Secours de Preuilly-sur-Claise.

Services publicsModifier

 
Bâtiment des PTT.

Dans le bourg sont situées la mairie et le point Poste commerçant.

SportsModifier

Le village possède le stade du Ris consacré au football et utilisé par l' Union Sportive Yzeures-Preuilly[37]. Également présent sur le territoire communal, un plateau sportif comportant un terrain de basket-ball, un terrain de pétanque et servant pour l'EPS. Enfin, un centre équestre privé propose une découverte de l'équitation[38].

CultesModifier

Bossay-sur-Claise dispose d'un seul lieu de culte (culte catholique) : l'église Saint-Martin. Elle fait partie de la paroisse du Pays de Preuilly[39] qui relève du doyenné de Loches[40] et du diocèse de Tours.

Vie associativeModifier

La ville possède un club de cyclisme : le Cyclosport Val de Claise. Club UFOLEP le président actuel est M. Pierre METHAIS - 11 rue du Champ-Perray ; 37290 Bossay-sur-Claise 02 47 94 64 37 Le club organise chaque année une course.

Les Anciens d'AFN ont une section et organisent des manifestations chaque année.

Dans le passé, il y avait un club de tennis de table, l’Éveil Pongiste de Bossay-sur-Claise fondé par des jeunes de la commune qui donnaient des cours d'initiation aux deux écoles dans la commune.

Il y a également une chorale et un club de théâtre. Une kermesse est organisée chaque année.

L'Association de Préhistoire et d'Archéologie de Bossay-sur-Claise (APAB) gère un musée situé 4 rue du Bois Rouge. Ce musée contient 800 pièces lithiques couvrant la préhistoire de -400.000 à -3.000 ans. Car le territoire de la commune est fort bien pourvu en silex de grande qualité pour la taille et il a été visité tout au long de la préhistoire. Ce musée est bien présenté de manière simple et pédagogique. L'APAB publie un bulletin annuel de bonne tenue scientifique - 16 bulletins ont déjà été édités. Une conférence est organisée tous les ans à l'occasion de son assemblée générale, réunissant de nombreux experts pour traiter des sujets historiques et techniques. Le siège de l'association se situe à Bossay-sur-Claise.

MédiasModifier

La commune reçoit la chaîne de télévision locale France 3 Paris Île-de-France Centre. Le quotidien La Nouvelle République relate les informations locales dans son édition Indre-et-Loire (Touraine Est) ainsi que l'hebdomadaire La Renaissance Lochoise.

ÉconomieModifier

Secteur PrimaireModifier

La commune se trouve dans l'aire géographique et dans la zone de production du lait, de fabrication et d'affinage du fromage Valençay[41].

Secteur SecondaireModifier

Secteur TertiaireModifier

Culture locale et patrimoineModifier

Lieux et monumentsModifier

 
Château féodal.

Vestiges préhistoriques et antiquesModifier

  • Stations paléolithiques.
  • Vestiges gallo-romains.

Architecture civileModifier

 
Ancienne maison de garde-barrière à Bossay-sur-Claise (sur la ligne désaffectée de Port-de-Piles à Argenton-sur-Creuse).

Architecture sacréeModifier

Personnalités liées à la communeModifier

Émile Georget (1881-1960), coureur cycliste, notamment troisième des Tours de France 1907 et 1911, est né sur la commune.

HéraldiqueModifier

Les armoiries de Bossay-sur-Claise se blasonnent ainsi :

Écartelé: au 1er de sable au manteau de saint Martin de gueules mouvant de tous les bords de la partition, fendu par une épée basse d'argent, garnie d'or, posée en barre et mouvant de la pointe, à la crosse contournée d'or, mouvant de la pointe, posée en bande et brochant sur le tout, au 2e d'azur à la bêche d'argent, posée en barre, mouvant du chef, le fer en bas, à la cruche d'or, versée en barre, brochant sur le manche de la bêche et de l'ouverture de laquelle s'écoulent des ondes d'argent en pal, au 3e d'azur à quatre outils préhistoriques d'or et un d'argent sans ordre, au 4e de gueules à la roue de moulin d'argent, les pales d'or, le moyeu de sable, brochant sur une rivière d'argent. Création Michel Claveau.

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

RéférencesModifier

  1. Distance entre la commune et les villes les plus proches avec Mappy.fr
  2. Sentier de Grande Randonnée de la Touraine du Sud
  3. « De Brenne en Touraine, sur les pas de Gargantua : Le pas-à-pas » [PDF], sur le site du Parc naturel régional de la Brenne, consulté le 5 novembre 2017.
  4. Sentiers de Randonnée à Bossay
  5. « Fiche SIGES de la commune », sur le site du Système d'information pour la gestion des eaux souterraines en Centre-Val de Loire (consulté le 4 février 2019)
  6. « Carte hydrologique de Beaumont-en-Véron », sur https://www.geoportail.gouv.fr/ (consulté le 4 février 2019)
  7. « Fiche Sandre - la Vienne », sur le portail national d'accès aux référentiels sur l'eau (consulté le 4 février 2019)
  8. « Référentiel hydrométrique », sur http://www.sandre.eaufrance.fr/ (consulté le 4 février 2019)
  9. « Station hydrométrique L7220610, la Vienne à Chinon », sur le site de la banque Hydro (consulté le 4 février 2019)
  10. (id) « Décret n°58-873 du 16 septembre 1958 déterminant le classement des cours d'eau en deux catégories », sur https://www.legifrance.gouv.fr/ (consulté le 4 février 2019)
  11. « Données climatiques de Bossay-sur-Claise », sur www.journaldunet.com (consulté le 10 septembre 2009)
  12. a et b « Tours St Symphorien, Indre-et-Loire(37), 108m - [1965-1990] », sur www.infoclimat.fr (consulté le 10 septembre 2009)
  13. [PDF] Étude des paysages de l’Indre et Loire - Zone Naturelle p. 329
  14. Liste du zonage ZNIEFF
  15. [PDF] ZNIEFF II La Brenne
  16. [PDF] ZNIEFF I Etang Neuf
  17. [PDF] ZNIEFF I Etang Perrière
  18. [PDF] ZNIEFF I Les Landes de la Forêt de Preuilly
  19. Carte des Massifs forestiers de Bossay
  20. « Enquête annuelle de recensement 2007 », sur www.statistiques-locales.insee.fr (consulté le 20 juillet 2010)[PDF]
  21. « Carte des résidences secondaires en Indre et Loire en 2006 », sur economie-touraine.com (consulté le 20 juillet 2010)[PDF]
  22. « Carte des logements sociaux en Indre et Loire en 2006 », sur economie-touraine.com (consulté le 20 juillet 2010)[PDF]
  23. Coordonnées des Maîtreaux : 46° 49′ 35″ N, 0° 56′ 40″ E.
  24. Hélène Salomon et al., « Les matières colorantes au début du Paléolithique supérieur : caractérisation chimique et structurale, transformation et valeur symbolique », PNRC,‎ (lire en ligne [PDF], consulté le 2 mai 2018).
  25. Thierry Aubry, Bertrand Walter, Emmanuel Robin, Hugues Plisson et Mohammed Ben-Habdelhadi, « Le site solutréen de plein-air des Maitreaux (Bossay-sur-Claise, Indre-et- Loire) : un faciès original de production lithique », Paléo, no 10,‎ (lire en ligne, consulté le 5 mai 2018).
  26. Sophie Tymula, André Rigaud †, Bertrand Walter, Jean-Baptiste Peyrouse et Thierry Aubry, « L’art mobilier solutréen inédit des Maîtreaux (Bossay-sur-Claise, Indre-et-Loire) : note préliminaire », Société d’Études et de Recherches Archéologiques sur le Paléolithiques de la vallée de la Claise,‎ (lire en ligne, consulté le 5 mai 2018).
  27. J. Dupâquier, Jean-Claude Farcy, Jean-Michel Gorry et Claude Motte, Paroisses et communes de France, p. 87.
  28. Taxe.com
  29. a b c et d les comptes des communes sur le site du Ministère des Finances
  30. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  31. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  32. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  33. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  34. Pyramide des âges à Bossay-sur-Claise en 2007 sur le site de l'Insee. Consulté le 20/07/2010.
  35. Pyramide des âges d'Indre-et-Loire en 2006 sur le site de l'Insee. Consulté le 25/07/2010.
  36. Brigades de Gendarmerie
  37. Site de l'USYP
  38. Les équipements sportifs sur le site du ministère de la jeunesse et des sports consulté le 13/07/2010
  39. Paroisse du Pays de Preuilly
  40. Doyenné de Loches
  41. Site de l'Institut national de l'origine et de la qualité : Valençay, consulté le 15 août 2014.


Voir aussiModifier

BibliographieModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :