Boris Aronson

Boris Aronson
Description de cette image, également commentée ci-après
Au centre, avec son épouse Lisa et Harold Prince (1971)
Nom de naissance Boris Solomonovitch Aronsson
(Борис Соломонович Аронсон)
Naissance
Kiev (Ukraine, alors Empire russe)
Nationalité :
Drapeau de l'Empire russe Russe (d'origine)
Drapeau des États-Unis Américain (naturalisé)
Décès (à 81 ans)
New York (Manhattan, État de New York)
Activité principale Décorateur
Style Comédies musicales, pièces
Ballets, opéras
Activités annexes Costumier et éclairagiste
Lieux d'activité Broadway
Metropolitan Opera (« Met »)
American Ballet Theatre
...
Collaborations Lee Strasberg
Harold Prince
...
Maîtres Aleksandr Mourachko
Alexandra Exter
Ilia Machkov
...
Récompenses Huit Tony Awards des meilleurs décors
Quatre Drama Desk Awards des meilleurs décors ...

Scènes principales

Broadway :
Un petit coin aux cieux (comédie musicale)
La Rose tatouée (pièce)
Le Journal d'Anne Frank (pièce)
Un violon sur le toit (comédie musicale)
Cabaret (comédie musicale)
A Little Night Music (comédie musicale)
Dreyfus (pièce)
...
Autres lieux :
Fidelio (opéra, Met)
Casse-noisette (ballet, American Ballet Theatre)
...

Boris Solomonovitch Aronsson (russe : Борис Соломонович Аронсон), né le [1] à Kiev (Ukraine ; alors Empire russe) et mort le à New York (arrondissement de Manhattan, État de New York), est un décorateur (parfois costumier et éclairagiste) américain d'origine russe, connu comme Boris Aronson.

BiographieModifier

 
En 1920

Né d'un père grand-rabbin à Kiev, il étudie dans sa ville natale avec Aleksandr Mourachko (1912-1916), Ivan Seleznyov (en) (1916) et Alexandra Exter (1917-1918). Après un séjour à Moscou (1920-1922), où il s'initie à la peinture auprès d'Ilia Machkov, puis Berlin et Paris (1922-1923), il émigre fin 1923 aux États-Unis[2] ; naturalisé sous le nom américanisé de Boris Aronson, il s'installe définitivement à New York.

Très actif au théâtre dans cette ville, principalement comme décorateur (parfois comme costumier ou éclairagiste), il travaille notamment à Broadway, où il débute avec la revue Walk a Little Faster (en) sur une musique de Vernon Duke (1932-1933. Suit la pièce Small Miracle (en) de Norman Krasna (1934-1935).

Parmi les pièces ultérieures, mentionnons R. U. R. de Karel Čapek (1942), La Rose tatouée de Tennessee Williams (1951), Le Journal d'Anne Frank adapté du journal éponyme d'Anne Frank (1955-1957), Andorra de Max Frisch (1963) et Dreyfus de Jean-Claude Grumberg (1974), sa dernière pièce à Broadway.

Toujours à Broadway, il contribue à douze comédies musicales, la première étant Un petit coin aux cieux sur une musique de Vernon Duke. Parmi les suivantes, citons Un violon sur le toit sur une musique de Jerry Bock (1964-1972), Cabaret sur une musique de John Kander (1966-1969), ou encore A Little Night Music sur une musique de Stephen Sondheim (1973-1974).

La dernière comédie musicale (production originale) dont il crée les décors est Pacific Overtures sur une musique de Stephen Sondheim (1976).

Hors Broadway, il conçoit aussi des décors d'opéras (ex. : Fidelio sur une musique de Ludwig van Beethoven en 1970, pour le Metropolitan Opera[3]) et de ballets (ex. : Casse-noisette sur une musique de Piotr Ilitch Tchaïkovski en 1976, pour l'American Ballet Theatre[4]).

Durant sa carrière, Boris Aronson gagne principalement huit Tony Awards et quatre Drama Desk Awards des meilleurs décors (détails ci-dessous).

Il meurt en 1980, à 81 ans.

Contributions scéniquesModifier

(comme décorateur, sauf mention contraire ou complémentaire)

Broadway (intégrale)Modifier

PiècesModifier

Spectacles musicauxModifier

(comédies musicales, sauf mention contraire)

 
Boris Aronson présentant une maquette de décor pour A Little Night Music (1973-1974)

Autres contributions (sélection)Modifier

Distinctions (sélection)Modifier

NominationsModifier

RécompensesModifier

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

  1. D'après sa plaque tombale sur Find a Grave.
  2. D'après sa fiche de la galerie Le Minotaure.
  3. D'après les archives du Metropolitan Opera (cliquer sur « Browse » et entrer son nom).
  4. Voir sa fiche de l'American Ballet Theatre.
  5. Voir la fiche de Ballade du New York City Ballet.