United States Border Patrol

(Redirigé depuis Border Patrol)

L'United States Border Patrol (USBP, en français « Patrouille frontalière des États-Unis ») est une agence fédérale de police (law enforcement agency) dont la mission est de détecter et empêcher l'immigration illégale, l'entrée de terroristes ou de leurs armes sur le territoire américain et d'empêcher la traite humaine ou la contrebande[1].

United States Border Patrol
Patch of the United States Border Patrol (right sleeve).png
Flag of the United States Border Patrol.svg
Histoire
Fondation
Cadre
Type
Siège
Pays
Organisation
Organisation mère
Site web
Un agent armé avec un fusil M14 traquant une personne dangereuse dans des conditions hivernales rigoureuses à la frontière nord avec le Canada.
Drapeau.

HistoriqueModifier

L'USBP est créée en mai 1924. La première station a commencé ses opérations à Détroit, Michigan en juin 1924 pour la pretection des 5 525 milles (8 891 km) de la frontière avec le Canada. En juillet, une deuxième station a commencé ses activités à El Paso au Texas avec 450 agents pour la protection des 1 954 milles (3 145 km) de la frontière avec le Mexique, la Border Patrol est devenue depuis 2003, le bras armé et en uniforme de l'U.S. Customs and Border Protection (CBP), une composante du Département de la Sécurité intérieure des États-Unis créé cette année-là[2].

Elle compte aujourd'hui 19 887 agents[3], répartis le long des frontières canadienne et mexicaine mais contrôlant aussi les eaux territoriales de Floride et de Porto Rico, ce qui en fait l'une des plus importantes agences de police des États-Unis[4]. Pour l'année 2017, le Congrès américain lui a accordé un budget de 3,8 milliards de dollars[5]. Son actuelle chef est Carla Provost (en)[6].

Son syndicat majoritaire, le National border Patrol Council, est le seul syndicat de travailleurs des États-Unis à avoir appelé à voter Donald Trump pour l'élection présidentielle de 2016[7].

PolémiquesModifier

La Border Patrol est critiquée pour ses méthodes jugées cruelles. Les condamnations pour homicide demeurent néanmoins très rares, suscitant la colère de certaines associations de défense des droits de l'homme[7]. En 2016, un rapport des autorités américaines souligne le risque de « corruption endémique » présent au sein de la force. Celle-ci est largement infiltrée par les cartels de drogue et des dizaines d'agents ont été retournés[7].

Chefs de l'USBPModifier

Nom Durée Notes
Willard F. Kelly 1924–1944
John Nelson 1944–1946
Donald Tollaer 1946–1950
Harlon B. Carter 1950–1957
James F. Greene 1957–1959
Donald R. Coppock 1960–1973
Robert L. Stewart 1973–1977
Robin J. Clack 1977–1979
Donald Day 1979–1980 Intérim
Roger P. "Buck" Brandemuehl 1980–1986
Hugh Brien 1986–1989
Michael S. Williams 1990–1995
Douglas M. Kruhm 1995–1998
Gustavo de la Viña 1998–2004
David V. Aguilar 2004–2010
Michael J. Fisher 2010–2015
Ronald Vitiello 2015–2016 Intérim
Mark Morgan 2016–2017 Démissionne le 26 janvier 2017.
Ronald Vitiello 2017 Devenu sous-commissaire par intérim du CBP le 26 avril 2017.
Carla Provost 2017–2018 Intérim
2018–2020 Promue de façon permanente, première femme chef
Rodney Scott 2020–en cours

RéférencesModifier

  1. « Border Patrol Overview: Mission » (version du 17 octobre 2009 sur l'Internet Archive), U.S. Customs and Border Protection,
  2. « Along U.S. Borders » (version du 7 mai 2016 sur l'Internet Archive), Department of Homeland Security,
  3. « United States Border Patrol Agent Nationwide Staffing by Fiscal Year », sur U.S. Customs and Border Protection, U.S. Department of Homeland Security (consulté le )
  4. « On a Typical Day in Fiscal Year 2011 » [archive du ], U.S. Customs and Border Protection (consulté le )
  5. « United States Enacted Border Patrol Program Budget by Fiscal Year », sur U.S. Customs and Border Protection, U.S. Department of Homeland Security (consulté le )
  6. « Border Patrol Names Carla Provost Acting Chief », U.S. News & World Report, (consulté le )
  7. a b et c Maxime Robin, « En Arizona, le mur de Donald Trump existe déjà », Le Monde diplomatique,‎ (lire en ligne, consulté le )

Articles connexesModifier