Boréades

personnages de la mythologie grecque

Boréades
Personnages de la mythologie grecque
Les Boréades débarrassant Phinée des Harpies, cratère à colonnettes du peintre de Léningrad, v. 460 av. J.-C., musée du Louvre
Les Boréades débarrassant Phinée des Harpies, cratère à colonnettes du peintre de Léningrad, v. , musée du Louvre
Caractéristiques
Autre(s) nom(s) Calaïs (Κάλαϊς) et Zétès (Ζήτης)
Nom grec ancien Βορεάδαι
Famille
Père Borée
Mère Orithye

Dans la mythologie grecque, les Boréades (en grec ancien : Βορεάδαι / Boreádai), Calaïs (en grec ancien : Κάλαϊς / Kálaïs) et Zétès (ou Zéthès, Zéthée ; en grec ancien : Ζήτης / Zḗtēs) sont les fils de Borée, le Vent du nord, et d'Orithye, une mortelle. Ils sont très appréciés pour leurs petites brises fraîches et sont détestés à cause de leurs tornades tumultueuses.

Calaïs et Zétès délivrent Phinée des Harpies, illustration des Métamorphoses d'Ovide.

FamilleModifier

Les Boréades sont les fils du dieu du vent du nord Borée et de la princesse Oreithye, fille du roi Erechtheus d'Athènes. Cela fait d'eux les petit-fils des titans Éos (l'Aurore) et d'Astréos de par leur père et du roi Érechthée d'Athènes et de Praxithée de par leur mère.

Ils ont également deux soeurs, la déesse de la neige Chione et Cléopâtre, première épouse du roi Phinée.

MythologieModifier

Toison d'orModifier

Ils prirent part à l'expédition des Argonautes pour reprendre possession de la Toison d'or[1]. Quand l'expédition fit escale à Salmydessos, les deux frères profitèrent de l'occasion pour délivrer leur sœur Cléopâtre, que le roi Phinée avait fait jeter en prison afin d'épouser Idéa, fille de Dardanos. Ils détrônèrent Phinée et donnèrent le pouvoir aux enfants de Cléopâtre[2]. Selon une autre version, Phinée (devin), devin frappé de cécité, était harcelé par les Harpies. Ce furent les deux frères qui le délivrèrent de ces monstres et, par reconnaissance, Phinée (devin) leur révéla la route à suivre pour atteindre la Colchide par le Bosphore, et les dangers à éviter[3].

Lors de l'escale à Bithynie, leur compagnon Argonaute Hylas disparaît, enlevé par les nymphes. C'est Calaïs et Zétès qui conseillent d'abandonner les recherches. Mais Héraclès, furieux de ce choix, les retrouve sur l'île de Tinos et les change en vents[2]. D’après Acousilaos, Calaïs et Zétès furent tués à Tinos par Héraclès[4].

Les Histoires incroyables de PalaiphatosModifier

Selon les Histoires incroyables de Palaiphatos, Phinée régnait en Péonie. Devenu vieux et aveugle, ses filles, Érasia et Arpuria, dilapidèrent ses richesses, et elles furent comparées aux Harpyes.

Zéthès et Calaïs, deux voisins, fils de Borée, un homme dans cette version, le prirent en pitié et lui apportèrent leur aide. Ils chassèrent ses filles de la ville puis, ayant réuni des fonds, ils en confièrent la gestion à un Thrace. Un tableau de Sebastiano Ricci vers 1695, représente cet épisode, Phinée et les fils de Borée, conservé au musée des Beaux-Arts de Boston[5]

RéférencesModifier

  1. Pierre Commelin, Mythologie grecque et romaine, Paris, Pocket, , 516 p. (ISBN 2-266-06168-2), p. 322-323
  2. a et b Gilles Lambert et Roland Harari, Dictionnaire de la mythologie grecque et latine, Paris, Le Grand Livre du Mois, , 256 p. (ISBN 2-7028-3443-4), p. 251
  3. Apollodore, Bibliothèque [détail des éditions] [lire en ligne] (I, 9 21)
  4. fr. B19
  5. Musée de Boston

SourcesModifier