Bombardier Flexity Link

Bombardier Flexity Link
Description de cette image, également commentée ci-après
Flexity Link à Sarrebruck
Identification
Exploitant(s) Saarbahn GmbH
Désignation S1000
Composition 3 caisses
Couplage Possibilité d'UM
Construction 1997 - 2000
Constructeur(s) Drapeau du Canada Bombardier Transport
No  de série 1001 à 1028
Mise en service 1997
Période de service 1997 -
Effectif 28
Affectation Tram-train de Sarrebruck
Caractéristiques techniques
Roulement fer
Écartement standard (1 435 mm)
Captage Pantographe
Tension ligne de contact 750 V
15 000 V
Puissance continue 8 × 120 kW
Tare 55,6 t
Masse en service 81,6 t
Longueur HT 37,07 m
Largeur 2,65 m
Hauteur 3,36 m
Longueur totale 37,87 m
Diamètre des roues Ø660
Accès Plancher bas 50 %
Capacité 243 p.
Places assises 96 pl.
Vitesse maximale 90 km/h

Le Flexity Link est un tram-train à plancher bas conçu par l'industriel Bombardier Transport.

DescriptionModifier

Il est conçu pour pouvoir fonctionner tant sur un réseau de tramway urbain (alimenté en 750 V CC) que sur des lignes ferroviaires (alimentées, comme c'est l'usage en Allemagne, en 15 kV 16,7 Hz) dans le but de limiter la rupture de charge et d'effectuer des trajets directs depuis le centre d'une ville.

Il est utilisé à Sarrebruck en Allemagne.

Ses principaux concurrents sont le Regio-Citadis et le Citadis Dualis, tous les deux d'Alstom, ainsi que l'Avanto de Siemens.

AffectationsModifier

Toutes les rames produites sont en circulation sur le Saarbahn entre la France et l'Allemagne. Les 28 rames numérotées 1001 à 1028 peuvent circuler en UM si nécessaire.

AvenirModifier

En raison de la raréfaction des pièces de rechange et des immobilisations de plus en plus longues des rames, la Saarbahn souhaite renouveler l'intégralité de sa flotte d'ici 2027[1]. Elle a rejoint Karlsruhe, Cassel et Siegen afin d'établir à un appel d'offres commun dans le but de réduire les coûts d'achat.

ModélismeModifier

Le Flexity Link est reproduit à l'échelle HO par la firme Halling.

Notes et référencesModifier

  1. (de) Jörg Wingertszahn, « Öffentlicher Nahverkehr: Die Saarbahn bekommt 28 neue Züge », sur Saarbrücker Zeitung (consulté le )

Article connexeModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :