Boinali Saïd

dirigeant syndical et homme politique mahorais

Boinali Saïd Toumbou
Illustration.
Fonctions
Député français

(5 ans)
Élection
Circonscription 1re de Mayotte
Groupe politique app. SRC (2012-2016)
app. SER (2016-2017)
Prédécesseur Abdoulatifou Aly
Successeur Ramlati Ali
Biographie
Date de naissance (60 ans)
Lieu de naissance Dzaoudzi (Mayotte)
Nationalité Français
Parti politique Sans étiquette
(divers gauche)
Profession Instituteur
Site web boinalisaid.fr

Boinali Saïd Toumbou, né le à Dzaoudzi (Mayotte), est un syndicaliste et homme politique français.

BiographieModifier

Boinali Saïd Toumbou, instituteur, est secrétaire général de la Confédération intersyndicale de Mayotte (CISMA), associée la CFDT, avant de s'engager dans une carrière politique. En tant que dirigeant syndical, il avait en particulier été un des principaux animateurs du mouvement contre la vie chère d'octobre 2011 où s'étaient produites des émeutes.

Surnommé « député mabawa »[1], il est élu à l'Assemblée nationale sous l'étiquette divers gauche lors des législatives de 2012 dans la 1re circonscription de Mayotte[2]. Il s'inscrit comme apparenté au groupe socialiste.

Le 6 décembre 2015, Boinali Saïd est arrêté à Mamoudzou pour conduite en état d'ivresse et placé en garde à vue avec 2,1 grammes d'alcool dans le sang[3]. Il est condamné le 26 janvier 2016 à deux mois d'emprisonnement avec sursis assortis de 18 mois de mise à l'épreuve[4].

Candidat à sa réélection aux législatives de 2017, Boinali Saïd est battu dès le premier tour avec seulement 2,65 % des suffrages exprimés, soit le plus faible score des tous les députés français sortants[5]. N'ayant pas déposé de compte de campagne, il est déclaré inéligible par décision du Conseil constitutionnel pour une durée de trois ans le [6].

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier