Ouvrir le menu principal

Bogue d'or

festival en Bretagne
(Redirigé depuis Bogue d'Or)

Le concours de chant de la bogue d’Or en Haute-Bretagne *
Domaines Musiques et danses
Pratiques festives
Lieu d'inventaire Bretagne
Ille-et-Vilaine
Redon
* Descriptif officiel Ministère de la Culture (France)

Le Bogue d'or est un festival organisé par le Groupement culturel breton des pays de Vilaine. Il se déroule dans la ville de Redon, le 4e week-end d'octobre. Créé en 1975 à l'initiative de Jean-Bernard Vighetti, ce festival a pour but de valoriser le chant, la musique et le conte traditionnel de Haute-Bretagne. Ce nom est lié à la châtaigne, spécialité reconnue du Pays de Redon[1].

Localisation de Redon.

La Bogue d'or est désormais inscrite à l'Inventaire du patrimoine culturel immatériel en France[2].

Sommaire

HistoriqueModifier

L’existence des concours de chants en Bretagne est assez ancienne. Pour autant, ils ne sont formalisés que très tardivement, essentiellement à partir des années 1970, dans la période de renaissance de la culture traditionnelle que connait la Bretagne. Un premier festival, le Kan ar Bobl (Chant du Peuple) est créé en 1973 par le comité organisateur du Festival Interceltique de Lorient, selon le modèle d’un festival irlandais, le Fleac’h Oil.

En 1975 naît le Concours de la Bogue d’Or. Le contexte lui est grandement favorable, puisque la musique bretonne revient à son apogée, de nombreuses collectes musicales (instrument et répertoire) sont réalisées et l’attrait pour les musiques traditionnelles revient en force. Le concours s’installe à Redon, et obtient un grand succès dès sa première édition, ce qui lui vaut de s’installer par la suite au théâtre de Redon, symbole fort, puisque la culture populaire prend place dans des lieux de culture savante. Dès le départ s’établit également une communion avec le public lors des représentations. Cet aspect est toujours présent aujourd’hui. Si au départ, la Bogue d’Or était réservée au chanteur de la région de Redon, elle s’est peu à peu ouverte à d’autres horizons et regroupe aujourd’hui toute la Haute-Bretagne.

Concours final de RedonModifier

Le concours de chant se déroule à Redon au mois d’octobre à l’occasion de la foire « teillouse ». Il a surtout pour vocation de faire connaitre la musique bretonne, de la mettre en valeur mais aussi de la transmettre. Aujourd’hui, l’aspect concours est moins mis en avant, même si cela reste le pilier de la Bogue d’or. C’est l’aspect festival qui prime. D’ailleurs, la fête dure désormais plusieurs jours, avec une riche programmation comprenant diverses activités, sur le thème de la musique bretonne : concerts bien sûr, fest-noz, mais aussi conférences ou expositions. Chaque année, le succès est au rendez-vous.

Les sélectionsModifier

Avant le concours, de nombreuses sélections sont organisées dans les communes alentours. Cela permet, outre le fait de faire une sélection des chanteurs, de faire participer beaucoup de chanteurs et plus largement d’organisateurs, de collecteurs et de public. Cela fait connaitre le festival, lui donner un certain prestige. Les sélections se passent généralement dans une ambiance plus détendue, plus ou moins formelle, où les juges se font plus discrets et sont plus en phase de repérages que du jugement. Les sélections sont très importantes pour le concours final, elles créent une ambiance et une émulation chez le public qui conditionne le rendez-vous annuel de Redon.

Concours de chantModifier

Certaines conditions sont nécessaires pour participer au concours de chant. Le morceau choisi doit être interprété a cappella, et doit faire partie du répertoire de tradition orale de Haute-Bretagne. Le jury est composé de cinq à sept personnes (dont quelques-unes spécialistes du chant en Haute-Bretagne, et d’autres plus « extérieures » à la tradition). Les critères de jugement sont aussi très précis. Ils reposent sur :

  • la qualité du répertoire (chant de tradition orale uniquement, les chants plus modernes sont exclus. Il s’agit en effet de faire connaitre la richesse du répertoire traditionnel breton) ;
  • la qualité de l’interprétation (qualité de la voix mais aussi savoir s’approprier la chanson) ;
  • le style (le savoir-chanter issu, de la transmission, la façon de chanter tel ou tel chant) ;
  • relation avec le public[1].

Les meilleurs chanteurs sont récompensés avec une bogue d’or, d’argent et de bronze, la bogue représentant l’enveloppe de la châtaigne, fruit emblématique de la région de Redon.L’ouverture du concours aux jeunes générations fait que depuis quarante ans, le concours de la bogue d’Or a toujours autant de succès, exemple inédit en Bretagne et en France.

Lauréats des Bogues d'Or, catégorie ChanteursModifier

  • 1975 : Albert Poulain
  • 1976 : Erik Marchand
  • 1977 : Madame Dreno, André Lalycan , Les Mangeuses d'Oreilles, Rosalie Daniel, Gilbert Bourdin
  • 1978 : Christian Dautel, Hélène Daniel, Mesdames Dubois et Borgat, Jeanne Guyot et Brigitte Kerboeuf
  • 1979 : Jacques Beauchamp, Mme Chevreuil, Mme Fourrage, M. Gicquel et les chanteurs de Sérent.
  • 1980 : Andrée Marquer
  • 1981 : Les sœurs Ducloyer, Pierrig Hercelin, Mme Lebreton, Marcelle L'Hospitalier, Marie Morin
  • 1982 : Stéphanie Deshayes, Gilbert Hervieux, Mme Nael
  • 1983 : Famille Dréno, Arsène Griffon, Joseph Lucas
  • 1984 : Michèle Fourrage
  • 1985 : Joseph Daniel, Pierrig Hercelin, Jeannette Maquignon
  • 1986 : Isabelle André (Le mal de Mai-Michèle Torr)
  • 1987 : Abdel Nami
  • 1988 : Roland Brou, Arsène Griffon, Joséphine Noal
  • 1989 : Eugénie Duval, Joseph Guyot,
  • 1990 : Lydie Legall
  • 2013 : Yvette Bellion (chant à répondre) et Simone Kerdall (mélodie)
  • 2014 : Irène Drumel, Emmanuelle Bouthillier (chant à répondre) et Maelen Le Brun (mélodie)
  • 2015 : Jacky Sourdrille et Philippe Montade
  • 2017 : Elouan Le Sauze (Guidel) et Jérémy Kerno (Mordelles)[3]
  • 2018 : Marie-Edith Rialland (Le berger amoureux)

Lauréats des Bogues d'Or, catégorie ConteursModifier

  • 1975 : Alain Burban
  • 1976 : Alain Burban
  • 1977 : Eugène Poulain et Paul Delorme pour "La Guêpe"
  • 1978 : Alain Burban, Paul Delorme et M. Lebrun
  • 1979 : Alain Burban, Eugène Cogrel, Paul Delorme et Albert Poulain
  • 1980 :
  • 1981 : Albert Poulain
  • 1982 : Alain Burban
  • 1983 :
  • 1984 : Eugène Cogrel
  • 1985 :
  • 1987 : Eugène Cogrel
  • 1988 : Calixe
  • 1989 : Gigi Bigot
  • 1990 : Eugénie Duval, Jean-François Froger
  • 2013 : Daniel Robert
  • 2014 : Jean-Luc Oger
  • 2015 : François Dousset et Marie-Brigitte Bertrant
  • 2016 : Louis Bernier
  • 2018 : Daniel Robert

Voir aussiModifier

AnnexesModifier

BibliographieModifier

  • MOELO, Serge, Guide de la musique bretonne, DRAC‐DRJS‐Dastum‐SKV, 1990, 199 p.
  • DASTUM, Guide de la musique bretonne, Dastum‐Skol Uhel ar Vro:Institut culturel de Bretagne, 1993 (2e édition, revue et augmentée), 286 p.
  • DASTUM, Guide de la musique bretonne, Dastum, 2000 (3e édition, revue et augmentée), 446 p.
  • (COLLECTIF), 2006. Musiques traditionnelles de Bretagne. Concours, joutes et rencontres, édition Musiques et danses en Bretagne, 161 p.. Voir notamment : - DEFRANCE Yves, "Traditions et concours de traditions" : 12‐26. - "Bogue d’Or" (fiche de présentation du concours) : 31‐33. - HERVIEUX Gilbert, VIGHETTII Jean‐Bernard, "Reconnaître le génie populaire": 127‐128. ‐ HOMMERIE Bernard ; LABBÉ Yves. "La Bogue d’Or de Redon", in ArMen no 22, 1989. ‐ LATOUR Jean‐Louis. "À propos de la Bogue d’or… et des cercles celtiques", in Musique Bretonne no 152, p. 4‐5, 1998. ‐ HOMMERIE Bernard. "La redécouverte d’une richesse, d’un patrimoine, d’une identité – La Bogue" (interview de Jean-Bernard Vighetti), in Musique Bretonne no 49, p. 3‐7, 1984. ‐ "La voix d’une fierté retrouvée. La Bogue d’Or", in Musique Bretonne no 151, p. 22‐25, 1998. ‐ MORVAN Christian. "Petite histoire des concours de chant", in Musique Bretonne no 142, p. 27, 1997.

DiscographieModifier

  • Bogue d’Or – Chants traditionnels, disque 33 tours, éd. GCBV, 1977 (enregistrements des finales de la Bogue 1975 et 1976).
  • Bogue d’Or ‐ Mémoire de notre peuple, CD, éd. GCBPV, 1996 (enregistrements effectués lors des finales de la Bogue entre 1975 et 1995, CD publié à l’occasion du 20ème anniversaire).
  • Bogue d’or – Morceaux choisis 1991/1992, cassette audio, éd. GCBPV, 1993.
  • Bogue d’Or – Redon – Enregistré en public en 1978 -1979, cassette audio, éd. GCBPV,1979.
  • Bogue d’Or 1989, coll. Chanteurs et musiciens de Bretagne n°3, cassette audio -livret, éd.Dastum, 1990
  • Bogue d’Or 1990, coll. Chanteurs et musiciens de Bretagne n°7, cassette audio -livret, éd.Dastum, 1991.

RéférencesModifier

  1. a et b « Fiches d'inventaire - Patrimoine Culturel Immatériel en France », sur www.pci-lab.fr (consulté le 14 mars 2018)
  2. Fiche d'inventaire de la "Bogue d'or" ans le domaine des Musiques et danses de l’Inventaire du patrimoine culturel immatériel en France.
  3. « Redon. La 42e Bogue d’Or est un bon cru [VIDEOS et PHOTOS] », Ouest-France.fr,‎ (lire en ligne).

Liens externesModifier