Bob Weighton

Robert ″Bob″ Weighton, né le à Kingston upon Hull et mort le à Alton à l'âge de 112 ans, 1 mois et 30 jours, est un enseignant et supercentenaire britannique. Il est devenu le doyen masculin de l'humanité le 23 février 2020, suite à la mort de Chitetsu Watanabe et reçoit subséquemment le record Guinness de longévité masculine, titre qu'il porte jusqu'à sa mort trois mois plus tard[1].

Bob Weighton
Robert Weighton 112.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activités

BiographieModifier

Bob Weighton naît à Kingston upon Hull en 1908. Après avoir reçu un diplôme à l'âge de 16 ans, il devient apprenti en génie maritime et s'en va à Taïwan pour étudier la langue chinoise. Il épouse son enseignante Agnes en 1937 et a son premier enfant à Taïwan[2]. En 1939, il retourne en Angleterre, mais part pour le Canada, puis pour les États-Unis, dû au déclenchement de la Seconde Guerre mondiale. Entre temps, il a deux autres enfants[2].

À la fin de la guerre, il retourne au pays et devient professeur au City University. Sa femme meurt en 1995, après avoir été ensemble pendant plus de 50 ans. À la mort de Chitetsu Watanabe le 23 février 2020, il devient doyen masculin de l'humanité. Il est homologué par le livre des records Guinness le 31 mars 2020 et déclare au passage : «Il se trouve que je suis un homme ordinaire qui a vécu longtemps. Je ne suis pas le genre de personne qui dit "Je veux escalader l'Everest" ou " Je veux faire le tour du monde." L'ancien détenteur du record est mort. Je ne suis pas content de l'avoir fait, mais je suis heureux d'avoir vécu longtemps et d'avoir eu beaucoup d'amis.»[2]

Il meurt à Alton d'un cancer à l'âge de 112 ans et 60 jours[3]. À sa mort, il avait 3 enfants, 10 petits-enfants et 25 arrière-petits-enfants[2].

RéférencesModifier

  1. (ja) Jiji Press, « 世界最高齢の英国人男性が死去、112歳 », sur jiji.com,‎ (consulté le 15 janvier 2021).
  2. a b c et d (ja) CNN new Japon, « 1908年生まれの英国人、世界最高齢の男性に認定 », sur cnn.co.jp,‎ (consulté le 15 janvier 2021).
  3. (ja) Sputnik News Japon, « 男性の世界最高齢者が死去 », sur jp.sputniknews.com,‎ (consulté le 15 janvier 2021).

Liens externesModifier