Un blynx est le résultat du croisement d'un Lynx roux et d'un Lynx du Canada, deux espèces étroitement apparentées du genre Lynx.

Lynx roux signalés/ lynx hybridesModifier

La première preuve d'un blynx, basée sur une analyse génétique, a été rapportée au Minnesota[1].

En août 2003, des biologistes du Maine ont capturé un blynx et l'ont considéré comme un coup de chance stérile de la nature[2]. Ils l'ont libéré avec un collier de suivi pour observer son comportement; le collier était cependant trop serré et le blynx mourut de faim.

Peu de temps après, un autre blynx a été vu dans le Michigan, celui-ci était une femelle avec une portée de chatons[2]. Cela a réfuté la théorie selon laquelle le blynx était un hybride stérile comme le mulet. Une autre blynx femelle a accouché à l'été 2003 dans le Maine après avoir été piégée cet hiver-là[1].

ApparenceModifier

Le blynx ressemble à un chat de taille moyenne avec des oreilles recourbées et à bout noir, comme son parent lynx du Canada. Son visage ressemble plus à celui de son parent lynx roux et il peut ou non avoir des taches. Comme ses deux parents, il peut avoir une queue très courte ou n'en a pas du tout.

RéférencesModifier

  1. a et b « Lynx-bobcat hybridization. », Canada Lynx of the Great Lakes Region, [[Université du Minnesota à Duluth ]], (consulté le )
  2. a et b Jung, « Blynx, the animal », WHTC Nature Almanac, (consulté le )