Ouvrir le menu principal
Royaume-Uni depuis 1801
Grande Bretagne de 1707 à 1801

Le Blue Ensign (traduction française non usitée : « pavillon bleu ») est un pavillon utilisé comme pavillon de poupe mais aussi comme drapeau, voire comme drapeau national, par certaines organisations ou certains territoires liés au Royaume-Uni. Son évolution a suivi celle de l'Union Jack.

Sommaire

HistoireModifier

 
Liens hériarchiques entre les grades des amiraux des différentes escadres, ainsi que les pavillons concernés.

Ce pavillon date des années 1600. Il était constitué à l'origine d'un fond bleu et de la croix de Saint-Georges dans le coin supérieur à l'attache.

L'Acte d'Union (1707) unissant l'Écosse et l'Angleterre (pour former la Grande-Bretagne) combina la croix de Saint-Georges avec celle de Saint-André pour former l'Union Flag.

Après l'Acte d'Union de 1800 unissant l'Irlande à la Grande-Bretagne (pour former le Royaume-Uni), une croix celte dite de Saint Patrick fut rajoutée à l'Union Flag drapeau, et donc aussi au Blue Ensign à partir du 1er Janvier 1801.

Avant la réorganisation de la Royal Navy, en 1864, le Blue Ensign était le pavillon d'une des trois escadres[1] de la Royal Navy.

Cela changea en 1864, quand un Décret du Conseil attribua le Red Ensign à la marine marchande, le Blue Ensign aux navires de service public ou commandés par un officier réserviste de la Royal Navy, et le White Ensign à la Navy.

Le Blue Ensign simpleModifier

Donc, après 1864, le Blue Ensign peut être porté, à la place du Red Ensign, par deux catégories de vaisseaux marchands :

  • Les navires marchands anglais dont le commandement et l'équipage comprennent un certain nombre de retraités ou réservistes de la Royal Navy. Le nombre de membres d'équipage et grades exigés pour cela a varié au cours des ans ainsi que les critères exigés.
  • Les yachts appartenant aux membres de certains vieux clubs anglais, par exemple le Royal Northern and Clyde Yacht Club. L'autorisation d'arborer ce pavillon (et les autres pavillons spéciaux) fut suspendue pour les yacht clubs pendant les deux guerres mondiales.

Le Blue Ensign avec écusson ou emblèmeModifier

Depuis 1864, le Blue Ensign arbore un écusson ou un emblème dans la partie flottante pour former le pavillon :

  • Des départements de l'État ou des organismes publics (par exemple : Port of London Authority, Aberdeen Harbour Board, Sea Cadet Corps (United Kingdom), Combined Cadet Force).
  • Des navires appartenant à certains Yacht Clubs anglais (par exemple, the Royal Harwich Yacht Club).
  • Des navires gouvernementaux des territoires d'outre-mer appartenant au Royaume-Uni. L'origine en est un Décret du Conseil de 1867-69 qui attribua le Blue Ensign aux vaisseaux étant aux services des colonies Britanniques. Le Blue Ensign étant orné, dans ce cas de l'emblème de cette colonie. Cette utilisation est à l'origine de l'utilisation du Blue Ensign en de multiples lieux, comme les États d'Australie.

Pavillons gouvernementaux propres à certains territoires d'outre-mer du Royaume-UniModifier

Drapeaux des territoires d'outre-mer du Royaume-Uni qui sont dérivés du Blue EnseignModifier

Drapeaux nationaux dérivés du Blue EnsignModifier

États disposant d'un Blue EnsignModifier

Voir aussiModifier

NotesModifier

  1. Il s'agit de 3 escadres théoriques. La Blanche, la Bleue et la Rouge, avec hiérarchie entre elles. On peut ainsi être Amiral de la Rouge ou Vice-amiral de la Bleue.