Ouvrir le menu principal

Bleury (Eure-et-Loir)

ancienne commune française du département d'Eure-et-Loir
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bleury.

Bleury
Bleury (Eure-et-Loir)
L'église Saint-Martin de Bleury.
Logo monument historique Classé MH (1904)  Inscrit MH (2007)
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Centre-Val de Loire
Département Eure-et-Loir
Arrondissement Chartres
Canton Maintenon
Intercommunalité Communauté de communes du Val de Voise
Commune Bleury-Saint-Symphorien
Statut Ancienne commune
Code postal 28700
Code commune 28042
Démographie
Gentilé Bleurisiens, Bleurisiennes.
Population 506 hab. (2009)
Densité 64 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 31′ 14″ nord, 1° 44′ 54″ est
Altitude Min. 113 m
Max. 156 m
Superficie 7,85 km2
Historique
Date de fusion
Commune(s) d’intégration Bleury-Saint-Symphorien
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Centre-Val de Loire

Voir sur la carte administrative du Centre-Val de Loire
City locator 15.svg
Bleury

Géolocalisation sur la carte : Eure-et-Loir

Voir sur la carte topographique d'Eure-et-Loir
City locator 15.svg
Bleury

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 15.svg
Bleury

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 15.svg
Bleury
Liens
Site web http://www.bleury.fr/

Bleury est une ancienne commune française, située dans le département d'Eure-et-Loir et la région Centre-Val de Loire.

Entre le et le , elle a formé avec la commune de Saint-Symphorien-le-Château la commune nouvelle de Bleury-Saint-Symphorien[1], elle-même devenue le une commune déléguée au sein de la commune nouvelle d'Auneau-Bleury-Saint-Symphorien[2].

GéographieModifier

LocalisationModifier

Le centre-bourg de Bleury est située à un kilomètre à l'ouest du centre-bourg du village de Saint-Symphorien-le-Château, et à vingt quatre kilomètres de Chartres, ville la plus proche.

 
Carte de Bleury-Saint-Symphorien et des communes limitrophes.

HydrographieModifier

  • La Rémarde » affluent rive droite de la Voise traverse la commune.
  • La Voise en limite sud-ouest de la commune.

ToponymieModifier

HistoireModifier

  • Des traces d'occupation sembleraient remonter du XIe siècle étant donné l'église qui trône au milieu du village.
  • 1817 : délimitation réalisée de Saint-Chéron-du-Chemin d’avec Bleury et Ymeray par Ordonnance Royale du 3 septembre : Bleury et Ymeray cèdent leur partie du village du Gué-de-Longroi à Saint-Chéron-du-Chemin[3].
  • 1818 : délimitation réalisée de Bleury d’avec Levainville et Saint-Chéron-du-Chemin par Ordonnance Royale du 18 novembre[4].
  • Bleury est ensuite devenu un village d'étape où l'agriculture prospérait, la commune a accueilli trois cafés aux XIXe et XXe siècles. Cependant, toute activité économique a cessé à la fin du XXe siècle avec l'exode rural important et le déclin de l'agriculture.

Politique et administrationModifier

Liste des mairesModifier

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 1989 décembre 2004 Catherine Pesnot DVG  
janvier 2005 décembre 2011 Juliett Guiot    

Depuis janvier 2012, la commune n'est plus une collectivité territoriale autonome, même si elle reste une subdivision administrative. La commune nouvelle dont elle fait partie et qui l'administre officiciellement n'a cependant pas souhaité maintenir un conseil municipal délégué avec un maire délégué dans cette subdivision, mais une mairie annexe est maintenue pour certains services limités de proximité.

Population et sociétéModifier

Évolution démographiqueModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[5]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en [6],[Note 1].

En 2009, la commune comptait 506 habitants.

           Évolution de la population  [modifier]
1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1861
532539452433431460440436408
1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
410429434412413440439403379
1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968
394306324302276266211162164
1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008 2009 -
176270395422452470488506-
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[7] puis Insee à partir de 2006[8].)
Histogramme de l'évolution démographique
 

Ces habitants sont appelés Bleurisiens et Bleurisiennes, la population semblerait être plus majoritairement féminine que masculine avec une hause constante du nombre d'habitants.

EnseignementModifier

Le village de Bleury accueillait une école primaire qui se situait à côté de la mairie. Malheureusement, cette école a été supprimée en raison du nombre peu élevé d'élèves. Un panneau où figure le mot "école" est cependant encore visible. L'ex-école est devenu depuis une annexe à la mairie et la salle de classe encore visible de la rue n'est plus qu'un local vidé de ses mobiliers. Les jeunes Bleurisiens sont désormais contraint d'aller à l'école à St Symphorein le Château ou à Chartres la ville la plus grande du département. En revanche, il n'y a jamais eu de collèges ni de lycées à Bleury.

ÉconomieModifier

Lieux et monumentsModifier

Église Saint-MartinModifier

Article détaillé : Église Saint-Martin de Bleury.

  Inscrit MH (2007)
Cette église date du XVIe siècle et possède à l'intérieur une pierre tombale gravée de Léonor de Lars, dame de Saint-Sec,   Classé MH (1904).

ViaducModifier

 
Le viaduc de Bleury.

Ce viaduc a été construit pour l'ancienne liaison ferroviaire de Paris à Chartres par Gallardon, également nommée ligne d'Ouest-Ceinture à Chartres.

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

BibliographieModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

RéférencesModifier

  1. Arrêté préfectoral du 27 décembre 2011 portant création de la commune nouvelle Bleury - Saint-Symphorien, à compter du ., préfecture d'Eure-et-Loir
  2. « arrêté préfectoral du 20 novembre 2015 portant création de la commune nouvelle d'Auneau-Bleury-Saint-Symphorien » (consulté en juin 2017)
  3. Archives nationales-F 2 II Eure-et-Loir 1, plan annexé à la minute.
  4. A.N.-F 2 II Eure-et-Loir 1, plan annexé à la minute.
  5. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  6. [ Calendrier départemental des recensements], sur le site de l'Insee.
  7. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  8. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 .