Ouvrir le menu principal

Bleigny-le-Carreau

commune française du département de l'Yonne
Ne doit pas être confondu avec Blegny ou Bligny.

Bleigny-le-Carreau
Bleigny-le-Carreau
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Yonne
Arrondissement Auxerre
Canton Auxerre-3
Intercommunalité Communauté d'agglomération de l'Auxerrois
Maire
Mandat
Jean-François Truchy
2014-2020
Code postal 89230
Code commune 89045
Démographie
Population
municipale
301 hab. (2016 en diminution de 1,31 % par rapport à 2011)
Densité 29 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 50′ 11″ nord, 3° 41′ 01″ est
Altitude Min. 149 m
Max. 291 m
Superficie 10,29 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Bourgogne

Voir sur la carte administrative de Bourgogne
City locator 14.svg
Bleigny-le-Carreau

Géolocalisation sur la carte : Yonne

Voir sur la carte topographique de l'Yonne
City locator 14.svg
Bleigny-le-Carreau

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Bleigny-le-Carreau

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Bleigny-le-Carreau
Liens
Site web http://www.bleigny-le-carreau.fr

Bleigny-le-Carreau est une commune française située dans le département de l'Yonne, en région Bourgogne-Franche-Comté.

Bleigny-le-Carreau fait partie de l'agglomération d'Auxerre, c'est une commune membre de la communauté de l’Auxerrois.

Sommaire

GéographieModifier

La commune est à dix kilomètres environ d'Auxerre, dans la direction de Chablis ou encore Ligny-le-Châtel.

Elle est perchée sur une colline, celle-ci posée sur un plateau, balayant l'horizon sur plusieurs dizaines de kilomètres. Cette colline, née d’une faille située à son pied au levant (la faille de Quenne), est le point où l'assise atteint son point culminant sur la rive droite de l'Yonne ; c'est aussi là qu'elle commence à prendre le faciès occidental de la Puisaye. Sa principale forêt est située à l'ouest, le Thureau de Saint-Denis.

Le hameau, Thorigny, est situé à l'ouest du village, dans un vallon au pied du Thureau de Saint-Denis, entre la forêt et le ruisseau du Carreau.

Communes limitrophesModifier

  Villeneuve-Saint-Salves Montigny-la-Resle Lignorelles  
N
O    Bleigny-le-Carreau    E
S
Venoy Beine

ToponymieModifier

Le village subissant différentes conquêtes, vit son toponyme changer plusieurs fois[1] On retrouve en 1146 une citation où le village apparaît sous le nom de Blaniacus, qui évolua vers Bladiniacum et même Blenacum en 1151. Les archives permettent de savoir que le nom du village passera également par Blania en 1169, Blaeniacum en 1180, Blagniacum en 1188 et enfin Bleigny en 1342. Les habitants du village sont aujourd'hui encore appelés les Bleignacois. À partir du XVIe siècle, apparemment sous l'impulsion de Rosbineau-Desvoidy, Bleigny devient Bleigny-le-Carreau de par une activité de tuileries, fabrique de poteries et carreaux.

À l'époque gallo-romaine, la mise en valeur des terres entraîne une diffusion du suffixe -icum, -acum, s'attachant au nom du propriétaire. Les radicaux BLAEN, BLAAN, BLEN, peuvent se rapprocher de la racine BLEN ou BLAN, conduisant à Belenos, dieu gaulois des sources, des sanctuaires et de la médecine. Hypothèse rendue plausible par les nombreuses sources alimentant le village. D'autre part la nature du sous-sol est propice à la pousse de plantes médicinales ou botaniques reconnues (e.g. une fougère appelée Bleenum spicant ou BLènes) renforçant la relation avec le dieu gaulois de la médecine.

HistoireModifier

ÉconomieModifier

Politique et administrationModifier

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
         
mars 2008 En cours Jean François Truchy[2]    

DémographieModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[4].

En 2016, la commune comptait 301 habitants[Note 1], en diminution de 1,31 % par rapport à 2011 (Yonne : -0,56 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
359424407412432431428423434
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
402394391392392362359337320
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
315316311261248230231216176
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
169174232232232237295308307
2016 - - - - - - - -
301--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique
 

Lieux et monumentsModifier

Patrimoine civil

  • Le dolmen de Bleigny-le-Carreau.
  • Le lavoir du Buisson, situé à côté de la source du Carreau à Thorigny, est un lavoir entouré et couvert depuis 1898.

Patrimoine religieux

  • L'église Saint-Pierre. Bâtiment relativement jeune puisqu'il a été reconstruit en 1845-1847 après l'incendie de 1836 qui détruisit une partie du village. Le nouveau plan est basé sur une croix latine, à une seule nef dans un style ogival.

Personnalités liées à la communeModifier

Pour approfondirModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

BibliographieModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

RéférencesModifier

  1. Source : Livre Bleigny-le-Carreau, notre village en Bourgogne de l'Association Mémoires Actives.
  2. Conseil général de l’Yonne, Ma Commune, consulté le 15 décembre 2013.
  3. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  4. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.