Les Biyobè (sing. Uyôbê) sont une population d'Afrique de l'Ouest vivant au Bénin et au Togo, dans la chaîne de l'Atacora (ou monts Togo).

EthnonymeModifier

On observe de nombreuses formes, selon les sources et le contexte, tels que : Bijobe, Biyobe, Kayobe, Kuyobe, Miyobe, Sola, Solla, Solamba, Soruba, Sorouba, Uyobe[1].

PopulationModifier

En 1991, leur nombre a été estimé à 8 700, dont 7 000 au Bénin et 1 700 au Togo[2].

LangueModifier

Ils parlent le miyobé, une langue oti-volta[3].

CultureModifier

Le Centre d'études et de recherches de Kara (Togo), créé en 1967, détient des enregistrements sonores, linguistiques et musicaux biyobè[4].

Notes et référencesModifier

  1. (en) Joseph Evans Grimes, Ethnologue: Languages of the World, SIL, 1992, p. 406 (ISBN 9780883128152)
  2. (en) Larry Vanderaa, A survey for Christian Reformed World Missions of missions and churches in West Africa, Grand Rapids, Michigan, Christian Reformed World Missions 1991, 135 p.
  3. Ethnologue [soy].
  4. Centre d'études et de recherches de Kara [1]

AnnexesModifier

BibliographieModifier

  • Jean-Claude Barbier, Ssola, Sola et Solla au nord-est du pays Kabyé : quelques précisions sur des populations méconnues du Togo (tournée du 2 au et du 1er et ), ORSTOM, Lomé, 1990, 14 p., [lire en ligne]
  • (it) Clara Banderali, « L'identità Biyobè, fra mito e storia », in Africa: Rivista trimestrale di studi e documentazione dell'Istituto italiano per l'Africa e l'Oriente, no 2, Giugno 1998, p. 276-285, [lire en ligne]
  • Yves Person, « Première esquisse du peuple bíyobè (Soruba, cercles de Djougou et Lama-Kara) », in Bulletin de l'IFAN, série B : sciences humaines 17, 1955, p. 499-524.

Articles connexesModifier