Bill Berkson

écrivain américain
Bill Berkson
Bill Berkson.jpg
Biographie
Naissance
Décès
(à 76 ans)
San Francisco
Nom de naissance
William Craig Berkson
Nationalité
Formation
Trinity School de Manhattan,
Lawrenceville School,
Université Brown,
Université Columbia (1959 - 1960),
New School for Social Research (1959 - 1961),
New York University Institute of Fine Arts (1960 - 1961).
Activités
Mère
Eleanor Lambert (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
A travaillé pour
Domaine
poète, critique littéraire, essayiste, éditeur et professeur d'université
Mouvement
New York School

Bill Berkson (William Craig Berkson), né le à Manhattan, mort le à Bay Area (San Francisco) est un poète, critique littéraire, essayiste, éditeur et professeur d'université américain[1]. Il était une des figures majeures de la New York School[2].


BiographieModifier

Bill Berkson[3], est le fils de Eleanor Lambert Berkson et de Seymour Berkson, des réfugiés juifs baltes fuyant les menaces antisémites qui pesaient sur l'Europe. Avant de s'installer à New York sa famille a successivement déménagé de Crawfordsville (Indiana) pour Chicago et enfin de Chicago à New York en 1936.

Après ses études primaires et secondaires à la Trinity School de Manhattan, puis à la Lawrenceville School, il entre en 1957 à l'université Brown (ProvidenceRhode Island), pour passer son Bachelor of Arts en 1959. Puis à la mort de son père en 1959, il retourne s'installer à New York. Il entre simultanément à l'université Columbia (1959 - 1960) et à la New School for Social Research (1959 - 1961) pour finir ses études au New York University Institute of Fine Arts (1960-1961).

Pendant ses études il approfondit sa connaissance de poètes tels que Whitman, Rimbaud, Williams, Stevens, Auden, Lorca, Pasternak, Max Jacob et Apollinaire, ainsi que de poètes contemporains qui deviendront ses amis : Frank O 'Hara et John Ashbery. Frank O'Hara et lui partagèrent une étroite amitié, aussi Berkson éditera à titre posthume des œuvres de O'Hara Homage to Frank O'Hara et In Memory of My Feelings.

En 1963, à l'âge de vingt-trois ans, Berkson commence sa carrière d'enseignants à la New School et à Yale, de 1963 à 1968 il aura pour élèves Peter Schjeldahl (en), Michael Brownstein[4], Frances LeFebvre Waldman[5], Annette Hayn[6], Musa McKim (en), Bernadette Mayer, Carter Ratcliff (en), Rebecca Wright, et Hatti (plus tard Patti Smith).

Bill Berkson publie son premier recueil de poèmes Saturday Night en 1961.  

En 1971, Bill part s'installer à Bolinas, en Californie, il fonde un magazine littéraire Big Sky et une petite maison d'édition Big Sky Books.

Au milieu des années 1980 Berkson contribue à des revues littéraires diverses comme Artforum, ART News, Artcritical[7], Art on Paper[8] et d' autres.

En 1984, il reprend l'enseignement, il donne des cours et des conférences d' histoire de l' art et de littérature au San Francisco Art Institute dont il deviendra le doyen par intérim en 1990 puis directeur du département de littérature et de sciences humaines de 1993 à 1998. Il a pris sa retraite du San Francisco Art Institute en 2008 et y gardera le titre de professeur émérite jusqu'à sa mort. Au cours de la même période, il a également été membre du corps professoral de l'université Naropa, du California College of Arts and Crafts, Mills College.

Berkson épousa Constance Lewallen en 1998, deux ans après son divorce de sa première femme, Lynn O'Hare, avec qui il a eu deux enfants.

Ses poèmes ont été publiés dans de nombreux magazines et anthologies et ont été traduits en français, russe, hongrois, néerlandais, tchécoslovaques, roumain, italien, allemand et espagnol.

Ses manuscrits sont disponibles à l'université du Connecticut[9].

ŒuvresModifier

PoésieModifier

  • Invisible Oligarchs, éd. Ugly Duckling PR, 2016,
  • Expect Delays, éd. Coffee House Press, 2014[10],
  • Repeat After Me, éd.  Gallery Paule Anglim, 2011,
  • Portrait and Dream: New & Selected Poems, éd. Coffee House Press, 2009,
  • Bill, éd. Gallery 16 Editions , 2008,
  • Our Friends Will Pass Among You Silently, éd. Owl Press, 2007,
  • Gloria, éd. Arion Press, 2005,
  • Fugue State, éd. Zoland Books, 2001,
  • Serenade, éd. Zoland Books, 2000,
  • Lush Life, éd. Z Press, 1984,
  • Start over, éd. Tombouctou Books, 1983,
  • Blue Is the Hero: Poems 1960–1970, éd. L Publications, 1976,
  • Enigma Variations, éd. Big Sky, 1975,
  • Recent Visitors, éd. Angel Hair Books, 1973,
  • Shining Leaves, éd. Angel Hair Books, 1969,
  • Saturday Night: Poems 1960–61, éd. Tibor de Nagy Gallery Editions, 1961.

Essais, correspondance et autres écritsModifier

  • Since When, éd. Coffee House Press, 2018
  • For the Ordinary Artist: Short Reviews, Occasional Pieces and More, éd. Blazevox Books, 2010
  • Sudden Address, éd. Cuneiform Press, 2007,
  • David Park : The 1930s and '40s, éd.  Hackett -Freedman Gallery, 2006,
  • What's Your Idea of a Good Time? Interviews and Letters 1977-1985, éd.  Tuumba Press, 2006,
  • The Sweet Singer of Modernism & Other Art Writings 1985-2003, éd. Qua Books, 2004,
  • Hymns of St. Bridget and Other Writings, co-écrit avec Frank O'Hara, éd. Owl Press, 2001,
  • Ernie Gehr : 1995 Adaline Kent Award , éd. San Francisco Art Institute, 1995,
  • Ronald Bladen : Early and Late, éd. Musée d'Art moderne de San Francisco, 1991
  • Secret Exhibition: Six California Artists, co-écrit avec Rebecca Solnit, éd. City Lights Books, 1991

ÉditeurModifier

BibliographieModifier

  • Bill Berkson (1939–2016), par Kate Sutton pour Art Forum, 2016[11],
  • Bill Berkson, Poet and Art Critic of ’60s Manhattan In-Crowd, Dies at 76, par William Grimes pour le New York Times, 2016[12],
  • Bill Berkson, San Francisco poet, art critic and teacher, dies, par John McMurtrie pour le San Francisco Chronicle, 2016[13],
  • Bill Berkson (1939-2016) et Frank O’Hara: “Bill’s School of New York”, par Andrew Epstein pour la "New York School of Poets", 2016[14],
  • Bill Berkson, 1939–2016, par Dan Piepenbring pour The Paris Review, 2016[15],
  • Homage to Bill Berkson, par Garrett Caples pour "City Light", 2016[16]
  • Remembering Bill Berkson, Poet, Critic, and Teacher, 1939–2016, par Barbara A. MacAdam pour Art News, 2016[17],
  • Bill Berkson On Arcadia, Utopia, and Collaboration, par Jarrett Earnest pour la revue The Brooklyn Rail, 2016[18],
  • I Went to the Museum to Look at a Painting and Think about Bill, par Patricia Maloney pour KQED, 2016[19]
  • Clues If Not the Keys, par Tim Keane pour Hyper Allergic, 2015[20]
  • Be like poet Bill Berkson and start kissing anyone you can find, par Victoria Flesher pour PBS NewsHour, 2015[21],
  • Conversation with Bill Berkson, interview menée par Bruno Fazzolari pour Art Practical, 2011[22]
  • Fresh air, interview menée par Robert Glück pour la revue Jacket2, 2006[23]

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

  1. (en) Bill Berkson, « Bill Berkson », sur Bill Berkson, (consulté le 19 septembre 2017)
  2. (en-US) « Bill Berkson », sur Poetry Foundation, (consulté le 19 septembre 2017)
  3. « Berkson, Bill | Encyclopedia.com », sur www.encyclopedia.com (consulté le 15 mai 2019)
  4. (en-US) « Michael Brownstein », sur Poetry Foundation, (consulté le 20 septembre 2017)
  5. (en) « Jacket 27 - April 2005 - Eleni Sikelianos: The Lefevre-Sikelianos-Waldman Tree and the Imaginative Utopian Attempt », sur jacketmagazine.com (consulté le 20 septembre 2017)
  6. « The Poet's Press Featured Poets -- Annette Hayn », sur www.poetspress.org (consulté le 20 septembre 2017)
  7. (en-US) « artcritical », sur artcritical (consulté le 20 septembre 2017)
  8. yourcomment.be, « Art on Paper in collaboration with BOZAR », sur www.artonpaper.be (consulté le 20 septembre 2017)
  9. (en) « A Guide to the Bill Berkson Papers », sur archives.lib.uconn.edu (consulté le 19 septembre 2017)
  10. (en-US) « 5 Questions with Bill Berkson », Abandon All Despair Ye Who Enter Here,‎ (lire en ligne, consulté le 19 septembre 2017)
  11. (en) Kate Sutton, « Kate Sutton on Bill Berkson (1939–2016) », artforum.com,‎ 07.22.16 (lire en ligne, consulté le 19 septembre 2017)
  12. (en-US) William Grimes, « Bill Berkson, Poet and Art Critic of ’60s Manhattan In-Crowd, Dies at 76 », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne, consulté le 19 septembre 2017)
  13. (en) « Bill Berkson, San Francisco poet, art critic and teacher, dies », SFGate,‎ friday, july 1, 2016 (lire en ligne, consulté le 19 septembre 2017)
  14. (en-US) « Bill Berkson (1939-2016) and Frank O’Hara: “Bill’s School of New York” », Locus Solus: The New York School of Poets,‎ (lire en ligne, consulté le 19 septembre 2017)
  15. Dan Piepenbring, « Bill Berkson, 1939–2016 », sur The Paris Review, (consulté le 19 septembre 2017)
  16. (en-US) « Homage to Bill Berkson », Abandon All Despair Ye Who Enter Here,‎ (lire en ligne, consulté le 19 septembre 2017)
  17. (en-US) Barbara A. MacAdam, « Remembering Bill Berkson, Poet, Critic, and Teacher, 1939–2016 », sur ARTnews, (consulté le 19 septembre 2017)
  18. (en) « Bill Berkson »
  19. (en-US) « I Went to the Museum to Look at a Painting and Think about Bill », KQED Arts,‎ (lire en ligne, consulté le 19 septembre 2017)
  20. (en-US) « Clues If Not the Keys: New Poetry from Bill Berkson », Hyperallergic,‎ (lire en ligne, consulté le 19 septembre 2017)
  21. (en-US) « Be like poet Bill Berkson and start kissing anyone you can find », PBS NewsHour,‎ (lire en ligne, consulté le 19 septembre 2017)
  22. (en) Catherine, « Conversation with Bill Berkson | Art Practical », Art Practical,‎ (lire en ligne, consulté le 19 septembre 2017)
  23. (en) « Jacket 29 - April 2006 - Bill Berkson in Conversation with Robert Glück, August 2005 », sur jacketmagazine.com (consulté le 19 septembre 2017)