Ouvrir le menu principal

Bierné-les-Villages

commune nouvelle de la Mayenne, France

Bierné-les-Villages

De haut en bas et de gauche à droite: la mairie de Bierné-les-Villages; l'église d'Argenton-Notre-Dame; l'église de Bierné; l'église de Saint-Michel-de-Feins; le château de Mortiers; l'église de Saint-Laurent-des-Mortiers.
Mairie de Bierné-les-Villages.jpg
Argenton Notre-Dame église abside.JPG Bierné église Saint-Pierre.JPG Saint-Michel-de-Feins église.JPG
Façade est.JPG 53 St Laurent des Mortiers église.jpg
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Pays de la Loire
Département Mayenne
Arrondissement Château-Gontier
Canton Azé
Intercommunalité Communauté de communes du Pays de Château-Gontier
Maire
Mandat
Marie-Noëlle Tribondeau
2019-2020
Code postal 53290
Code commune 53029
Démographie
Gentilé Biernéen
Population
municipale
1 254 hab. (2016)
Densité 26 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 48′ 41″ nord, 0° 32′ 32″ ouest
Altitude Min. 40 m
Max. 101 m
Superficie 47,73 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Pays de la Loire

Voir sur la carte administrative des Pays de la Loire
City locator 14.svg
Bierné-les-Villages

Géolocalisation sur la carte : Mayenne

Voir sur la carte topographique de la Mayenne
City locator 14.svg
Bierné-les-Villages

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Bierné-les-Villages

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Bierné-les-Villages
Liens
Site web www.bierne53.fr

Bierné-les-Villages est une commune nouvelle située dans le département de la Mayenne, en région Pays de la Loire, créée le 1er janvier 2019[1].

Issue de la fusion des communes d'Argenton-Notre-Dame, Bierné, Saint-Laurent-des-Mortiers et Saint-Michel-de-Feins[2], son chef-lieu est fixé à Bierné.

GéographieModifier

Localisation et topographieModifier

Bierné-les-Villages est située dans le sud Mayenne et parcouru par plusieurs cours d'eau : le Béron, le ruisseau du Vaugilmet qui est un affluent du Béron, le ruisseau de la Brosse au sud-est de la commune, le ruisseau de Morton à l'est et le ruisseau de la Savenière à Saint-Laurent. Le Béron se jette dans la Mayenne au lieu-dit de Formusson à Daon[3].

Le point culminant de Bierné-les-Villages se trouve au lieu-dit le Bourgneuf au nord-est de la commune, à 101 m d'altitude. Le point le plus bas est à 40 m d'altitude à la sortie du Béron du territoire au lieu-dit des Soreau[4].

Communes limitrophesModifier

ToponymieModifier

Le toponyme de la commune a été décidé après une consultation populaire dans les anciennes communes. Bierné venant de la commune principale et "les villages" faisant référence à cet agrégat de communes formant la nouvelle.

HistoireModifier

Il convient de se reporter aux articles consacrés aux anciennes communes fusionnées.

Politique et administrationModifier

Conseil municipalModifier

Jusqu'aux prochaines élections municipales de 2020, le conseil municipal de la nouvelle commune est constitué de tous les conseillers municipaux issus des conseils des anciennes communes. À partir des élections municipales de 2020, on comptera 19 conseiller municipaux, dont un maire et trois maires délégués[5].

Liste des communes déléguées de Bierné-les-Villages
Nom Code
Insee
Intercommunalité Superficie
km2
Population
(dernière pop. légale)
Densité
hab./km2
Bierné
(siège)
53029 CC du Pays de Château-Gontier 24,15 679 (2016) 28
Argenton-Notre-Dame 53006 CC du Pays de Château-Gontier 6,77 210 (2016) 31
Saint-Laurent-des-Mortiers 53231 CC du Pays de Château-Gontier 10,06 184 (2016) 18
Saint-Michel-de-Feins 53241 CC du Pays de Château-Gontier 6,75 181 (2016) 27

Liste des mairesModifier

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
janvier 2019 En cours Marie-Noëlle Tribondeau [6] DVG-PS Agricultrice

EnseignementModifier

La commune possède trois écoles, l'école privée Sainte-Famille et l'école publique Marcel-Aymé à Bierné, ainsi que l'école privée Jeanne d'Arc à Argenton-Notre-Dame.

Population et sociétéModifier

DémographieModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis sa création.

En 2016, la commune comptait 1 254 habitants[Note 1].

Évolution de la population  [ modifier ]
2016
1 254
(Sources : Insee à partir de 2016[7].)

La population 2016 indiquée ici est celle de l'ensemble des anciennes communes.

Espaces culturelsModifier

La commune possède deux bibliothèques, une située rue du Prieuré à Bierné et l'autre dans la rue principale de Saint-Michel-de-Feins.

Activités et manifestationsModifier

Tous les ans, le dernier week-end de juin, organisée par les associations de la commune, a lieu la foire communale.

Ces associations organisent dans l'année de nombreux évènements, comme la fête de la musique, le marché de Noël...

ÉconomieModifier

La commune possède une zone artisanale route de Châtelain à Bierné. Bierné-les-Villages compte de nombreux commerces et artisans comme une épicerie, une boulangerie, une entreprise de maçonnerie, un café, un cabinet vétérinaire, un garagiste…

Culture locale et patrimoineModifier

 
L'église d'Argenton-Notre-Dame.
 
Le château de Noirieux.
 
L'église de Saint-Laurent-des-Mortiers.

EnvironnementModifier

La commune possède une ZNIEFF (zone naturelle d'intérêt écologique, faunistique et floristique) du type 1 au lieu-dit du Bois de Gouby, due à la présence d'une espèce déterminante, Platanthera chlorantha (Orchis vert, Orchis verdâtre, Platanthère à fleurs verdâtres)[8].

Lieux et monumentsModifier

propriété de la famille de Chivré, dont l'épouse était dame d'honneur de Catherine de Bourbon, sœur du roi Henri IV[9] puis à Jean-Baptiste Colbert au XVIIIe siècle pour redevenir la propriété de la famille de Chivré.
  • Le château de Noirieux (Saint-Laurent-des-Mortiers).
  • La Motte féodale de la seigneurie de Douet-Sauvage construite au XIIe siècle.
  • Le logis seigneurial de la Juquaise en lieu et place de l'ancienne forteresse de Brullon[10].
  • L'église Saint-Laurent (Saint-Laurent-des-Mortiers).
d'origine romane, le mur méridional présente des chaînages en arête de poisson et plusieurs ouvertures romanes. une pierre de proclamation est installée sur un chapiteau gallo-romain, la nef brûle quand des chouans cherchent à enfumer des bleus réfugiés dans le clocher.
  • La forteresse du Heyaume (Saint-Laurent-des-Mortiers).
En contre-bas du village entourée de fossés et d'étangs sur le ruisseau de Savesnière, elle a complètement disparue depuis 1830. Le clocher de l'église aurait servi de tour de guet et l'église de chapelle castrale ; elle est prise par les Anglais en 1427 pendant que Jacques de Scépeaux est à la messe puis reprise par le sire de Retz; D'Arondel dévaste la fortification en 1433 et 1437 ; à la fin du XVIIIe siècle les habitants ont le droit de prendre les pierres des ruines pour construire leurs maisons.
  • L'église Saint-Pierre de Bierné, bâtie au XIe siècle.

Patrimoine culturelModifier

Patrimoine naturelModifier

Personnalités liées à la communeModifier

  • Guy Poitevin (1934 à Bierné - 2004), docteur en sociologie, chercheur.

Deux prêtres martyrs de la Révolution sont honorés par des plaques apposées à la façade de l'église de Saint-Laurent-des-Mortiers. Ce sont :

  • Louis Bault, noyé à Nantes le , prêtre réfractaire, curé de Saint-Laurent[11] ;
  • André Duliou, guillotiné à Laval le , prêtre réfractaire natif de Saint-Laurent, curé de Saint-Fort, béatifié le avec les treize autres martyrs.

HéraldiqueModifier

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

RéférencesModifier

  1. Recueil des actes administratifs de Mayenne (lire en ligne), (édition du 19 novembre 2018; pages 3 à 6)
  2. « Nouvelle commune », sur ouest-france.fr
  3. « Carte IGN Géoportail », sur geoportail.gouv.fr (consulté le 31 décembre 2018)
  4. « Carte topographique IGN sur Géoportail », sur geoportail.gouv.fr (consulté le 31 décembre 2018)
  5. fonctionnement nouvelle commune : « fonctionnement de la nouvelle commune », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 12 janvier 2019)
  6. élection 2019 : « élection du maire », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 12 janvier 2019)
  7. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour l'année 2016.
  8. « donnés ZNIEFF du bois Gouby, Inventaire national du patrimoine naturel du Muséum national d'histoire naturelle » (consulté le 3 mars 2019)
  9. André Joubert, membre de la société de l’histoire de France, « Les Chivré »
  10. « La Juquaise », sur www.juquaise.com (consulté le 29 octobre 2018)
  11. « Les prêtres angevins morts à Nantes », Revue de Bretagne,‎ , p. 101-108 (lire en ligne)