Ouvrir le menu principal

Biefmorin

commune française du département du Jura

Biefmorin
Biefmorin
Vue aérienne de Biefmorin, France.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Jura
Arrondissement Lons-le-Saunier
Canton Bletterans
Intercommunalité Communauté de communes Arbois, Poligny, Salins, Cœur du Jura
Maire
Mandat
Roland Berthelier
2014-2020
Code postal 39800
Code commune 39054
Démographie
Population
municipale
94 hab. (2016 en augmentation de 22,08 % par rapport à 2011)
Densité 8,4 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 54′ 07″ nord, 5° 33′ 31″ est
Altitude 229 m
Min. 205 m
Max. 246 m
Superficie 11,25 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Jura

Voir sur la carte administrative du Département du Jura
City locator 14.svg
Biefmorin

Géolocalisation sur la carte : Jura

Voir sur la carte topographique du Département du Jura
City locator 14.svg
Biefmorin

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Biefmorin

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Biefmorin

Biefmorin est une commune française située dans le département du Jura en région Bourgogne-Franche-Comté.

GéographieModifier

ToponymieModifier

Le toponyme de Biefmorin est composé du mot bief et du nom d’une personne[1].

Bief est issu du gaulois bedu.

Un bief est un canal qui conduit l'eau d'une rivière à une roue hydraulique.

HistoireModifier

Politique et administrationModifier

 
Mairie.
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 2008 Madeleine Meunier    
mars 2008 En cours Roland Berthelier[2] DVD Agriculteur retraité

DémographieModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[4].

En 2016, la commune comptait 94 habitants[Note 1], en augmentation de 22,08 % par rapport à 2011 (Jura : -0,3 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
168185204195176188201202214
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
215202213219221220196188204
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1941821731501381311309188
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016
847563635967727794
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique
 

ÉconomieModifier

Culture locale et patrimoineModifier

Lieux et monumentsModifier

  • 27 étangs exploités.
  • Début 2017, la commune est « réputée sans clochers »[7].

Personnalités liées à la communeModifier

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

RéférencesModifier

  1. Ernest Nègre, Toponymie générale de la France : étymologie de 35 000 noms de lieux, vol. 1 : Formations préceltiques, celtiques, romanes, Genève, Librairie Droz, coll. « Publications romanes et françaises » (no 193), , 1869 p. (ISBN 978-2-600-02884-4, lire en ligne)., p. 235, notice 3661
  2. Préfecture du Jura, Liste des maires élus en 2008, consulté le 2 mai 2010
  3. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  4. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  7. « Recherches sur critères », Clochers de France.