Ouvrir le menu principal

Bibliotheca Hermetica Philosophica

bibliothèque néerlandaise

La Bibliotheca Philosophica Hermetica (BPH) ou The Ritman Library, est une bibliothèque fondée en 1957 par Joost Ritman (en) et se trouve à Amsterdam (Pays-Bas).

Il s'agit d'une bibliothèque, dont le fond ancien est important, spécialisée dans l'hermétisme chrétien, l'alchimie, le mysticisme et la tradition rosicrucienne.

Intérieur de la Bibliotheca Hermetica Philosophica.

Sommaire

CollectionModifier

 
Corpus Hermeticum, première édition par Marsilio Ficino, 1471.

La Bibliothèque met à disposition des chercheurs la plus grande collection d'originaux et de correspondances sur le sujet de l'ésotérisme depuis la Renaissance.

La BPH comptait en 1989, 16200 écrits dont 4000 remontent avant l'année 1800 avec 300 incunables du XVe siècle et 400 manuscrits dont 150 datent du Moyen Âge. En ce qui concerne la Rose-Croix, elle dit avoir répertorié tous les écrits connus allant de 1600 à 1654.

Plus de 4500 livres traitent de ces questions, lesquels, postérieurs à 1800, sont regroupés dans la partie moderne de cette bibliothèque…. (chiffres de 1995).

Depuis, ce fonds s'est enrichi, il est réputé pour ses ouvrages originaux de Jacob Boehme, Paracelse, Marsile Ficin et Giordano Bruno… Il comprend une des premières bibles allemandes.

Le docteur Carlos Gilly a exercé la tâche de Bibliothécaire de la BPH ; il a écrit des ouvrages sur l'Hermétisme. Il a également publié des recherches sur l'histoire de la Rose-Croix du XVIIe siècle et sur Paracelse.

La BPH organise des symposiums sur le thème de l'hermétisme et de la Rose-Croix dans les musées et grandes bibliothèques en collaboration, dans certains cas avec la Bibliothèque Royale des Pays-Bas, du Centre culturel maçonnique, de l'Union théosophique de la Societas Rosicruciana in Anglia, du Rosicrucian Fellowship, de l'AMORC et de la Rose-Croix d'Or.

La BPH bénéficie du concours d'autres collections "savantes".

En 1999, l'État hollandais a acquis une part importante de la BPH pour 19 millions d'euros.

Dan Brown, l'auteur du roman Da Vinci Code, a fait en 2016 un don de 300 000 euros à la bibliothèque pour l'aider à numériser une partie de sa collection[1].

Notes et référencesModifier

  1. « Da Vinci Code's Dan Brown donates 300,000 euros to Dutch library », Reuters,‎ thu jun 16 13:31:05 utc 2016 (lire en ligne, consulté le 29 janvier 2018)

AnnexesModifier