Bibliothèque centrale de Berne

La Bibliothèque centrale de Berne (anciennement la STuB) fait partie des bibliothèques de l'Université de Berne. Elle possède environ 2,1 millions de volumes répartis sur 46 km de rayons.

La bibliothèque en 2011.

À la différence de la Bibliothèque nationale suisse, elle collectionne également des publications étrangères. L'accent est mis cependant sur les publications bernoises (Bernensia) ; celles-ci sont recueillies en collaboration avec la Bibliothèque de la Bourgeoisie de Berne (en allemand : Burgerbibliothek Bern).

HistoireModifier

La date exacte de la fondation de la bibliothèque est inconnue. La naissance est liée au contexte de la Réforme dans le canton de Berne en 1528. À partir de 1798, après l’invasion de l’armée française en Suisse, la bibliothèque devenait la possession de la ville de Berne. À partir de ce moment-là, l’Université a commencé de suivre sa propre politique de bibliothèque. Le problème principal était la séparation spatiale entre la bibliothèque et l'Université. C’est pourquoi beaucoup de nouvelles bibliothèques spécialisées d'un domaine étaient fondées ou développées. Le but était de trouver une possibilité de construire un bâtiment neuf proche de l’Université.

En 1951 a été fondée la « Burgerbibliothek » (Bibliothèque bourgeoise de Berne) qui a adopté les branches de l’écriture et graphique de la bibliothèque municipale.

En 1990, la bibliothèque a lancé la numérisation du catalogue et se connecte à l’Université de Bâle pour gérer leurs données.

En 1999, la bibliothèque rejoint l'IDS (Informationsverbund Deutschschweiz, c'est-à-dire le réseau d'information de la Suisse alémanique) pour améliorer son offre de services et ouvrir la bibliothèque au libre accès.

ChronologieModifier

  • 1951 : Édification de la fondation « Stadt- und Universitätsbibliothek » et fondation de la « Burgerbibliothek Bern »
  • 1999 : Lancement de l’IDS (Informationsverbund Deutschschweiz Basel/Bern)

FondsModifier

La bibliothèque offre des ouvrages dans les domaines des sciences humaines, du droit, de l'économie, de la sociologie, de l'informatique, de la géographie et de la théologie.

S'y ajoute le prêt de disques compacts (musique classique et jazz).

Utilisation/CatalogueModifier

Le prêt à domicile ou en salle de lecture est ouvert à tous. Depuis 1980, la bibliothèque fait partie du réseau IDS dont le catalogue est accessible en ligne.

Liens externesModifier

Voir aussiModifier