Bible de Borso d'Este

manuscrit enluminé

La Bible de Borso d'Este est une bible enluminée sur parchemin, un manuscrit de la première Renaissance, réalisé à Ferrare de 1455 à 1461 sur commission de Borso d'Este (1413 - ) premier duc de Ferrare de 1450 jusqu'à sa mort.

Bible de Borso d'Este
Bibba di borso d'este 01.jpg
Artistes
Date
Technique
enluminures sur parchemin
Dimensions (H × L)
26,5 × 37,5 cmVoir et modifier les données sur Wikidata
Format
604 folios en 2 volumes reliés (311+293)
Mouvement
Collection
N° d’inventaire
V.G.12, Lat. 422-423Voir et modifier les données sur Wikidata
Localisation
Bible de Borso d'Este, détail de danseurs et de musiciens.

HistoriqueModifier

À Ferrare, le duc Borso d'Este, duc de Ferrare, un membre de la Maison d'Este, prenant la suite de son frère Lionel d'Este, commandite la réalisation de nombreux manuscrits latins et grecs, constituant une des plus grandes bibliothèques aristocratiques d'Italie. En 1455, Galeotto dell'Assasino, l'agent du duc, passe un contrat pour la réalisation d'une bible décorée auprès des enlumineurs Taddeo Crivelli (1425-1479) et Franco dei Russi (actif de 1453-1482). Ce contrat stipule que le manuscrit doit comporter pour chaque livre de la bible une première page décorée. Le travail est achevé en 1461. Le coût total est estimé à 2017,5 ducats d'or, la seule reliure coutant quant à elle presque 50 ducats d'or[1].

Vers 1859, le duché est intégré à l'État italien ainsi que Modène et Reggio. Francesco V dans sa fuite emporte avec lui quelques tableaux de petites dimensions, des livres de valeur et la célèbre Bible de Borso d'Este. En 1923, le sénateur Treccani[2] en fait l'acquisition dans une vente aux enchères à Paris pour 5 millions de lires italiennes et en fait don à l'état italien qui le dépose à la Bibliothèque Estense Universitaria à Modène (MS Lat. 422-423)[3].

DescriptionModifier

La Bible, au sens chrétien, soit l'Ancien Testament complété du Nouveau Testament, est composée de deux volumes d'un total de 604 folios soit 1 230 pages : Le premier tome comprend 642 pages, dont 621 enluminées, subdivisées en un groupe de 4 pages et 31 groupes de 5 pages ; Le second tome contient 588 pages, dont 580 enluminées, subdivisées en un groupe de 2 pages et 29 groupes de 5 pages.

Taddeo Crivelli et Franco dei Russi ne sont pas les seuls enlumineurs : ils font appels à plusieurs autres enlumineurs et chacun fait travailler également plusieurs collaborateurs. Parmi les autres miniaturistes identifiés sur des critères stylistiques, on peut nommer : Guglielmo Giraldi (actif de 1445-1490), Girolamo da Cremona (actif de 1451-1483) et Giorgio d'Alemagna. Le texte a été écrit par Pietro Paolo Marone. Le principal enlumineur de la Bible, Taddeo Crivelli, s'inspire d'une bible précédente réalisée pour le père de Borso, Nicolas III d'Este, par Belbello da Pavia dans les années 1430. Il en reprend le style du Gothique international avec son iconographie et ses détails dans les paysages. Cependant, l'usage de l'architecture antique, les corps dénudés et les animaux plus naturalistes donnent des marques typiques de la Renaissance. Une des sources nouvelles d'inspiration provient probablement de peintres comme Pisanello, actif à la cour de Ferrare à cette même période[4].

De fait, le style du manuscrit enluminé reflète le passage du gothique tardif à l'art de la première Renaissance.


Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • Ingo Walther et Norbert Wolf (trad. de l'allemand), Chefs-d'œuvre de l'enluminure, Paris, Taschen, , 504 p. (ISBN 3-8228-5963-X), p. 332-333
  • (it) La Bibbia di Borso d'Este : commentario al codice, Modena : Franco Cosimo Panini, 1997, (ISBN 9788876868047)
  • (en) Charles Rosenberg, « The Bible of Borso d'Este : (inspiration and use) », Cultura figurativa ferrarese tra XV e XVI secolo., p.51-73.
  • (it) Federica Toniolo, La Bibbia di Borso d'Este commentario al codice, Franco Cosimo Panini, 1997
  • (en) Jonathan J. G. Alexander, The Painted Book in Renaissance Italy 1450-1600, Yale university press, , 400 p. (ISBN 9780300203981)

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et référencesModifier