Ouvrir le menu principal
Beylik du Titteri
بايلك التّيطري (ara)
طِطْره بكلڭى (Tıtri Beyliği) (ota)

XVIe siècle – 1830

Description de cette image, également commentée ci-après
Carte des beyliks de la Régence d'Alger (1515–1830).
Informations générales
Statut Beylik de la Régence d'Alger
Capitale Médéa
Langue Arabe, berbère, osmanli
Religion Islam
Bey du Titteri
1547-1633 Redjeb Bey
1772 Softa Bey
1775-1794 Mustapha El Ouaznadji Ben Souleimain
1794-1799 Mohamed Frira
1799-1801 Ibrahim Tlemçani
1801 Hassan Bey
1809 Mohamed Bey
1819-1830 Mostéfa Boumezrag

Le beylik du Titteri, en arabe : bâylik at-Tîtrî, est l'un des trois beyliks de la Régence d'Alger. Il est constitué au XVIe siècle et disparaît avec la conquête coloniale française. Situé au centre du pays — et du fait la proximité de Médéa avec Alger, la capitale — c'est le beylik de la régence le moins personnalisé et le plus soumis aux influences de l'autorité centrale et du dey d'Alger[1].

Sommaire

Notes et référencesModifier

  1. Mahfoud Kaddache, L'Algérie durant la période ottomane, Office des publications universitaires, (ISBN 9789961000991, lire en ligne), p. 127

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

  • Mahfoud Kaddache, L'Algérie durant la période ottomane, Alger, OPU, , 239 p. (ISBN 9789961000991).  
  • Abdeljelil Temimi, « Le drapeau constantinois à l'époque de Hadj Ahmed, dernier Bey de Constantine », Revue de l'Occident musulman et de la Méditerranée, vol. 15, no Numéro 15-16,‎ , p. 323-326 (lire en ligne, consulté le 16 janvier 2015).
  • Baron Juchereau de Saint-Denis : Considérations statistiques, historiques, militaires et politiques sur la régence d'Alger

Articles connexesModifier