Betty Boop

héroïne d'une série de dessins animés américains

Betty Boop
Betty Boop
Betty Boop

Origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Sexe Féminin
Espèce Humaine
Cheveux Bouclés et généralement bruns
Yeux Noirs et aux cils très voyants
Activité Chant
Danse
Spectacle vivant
Caractéristique Physique d'une pin-up ; souvent représentée avec une robe rouge, des jambes quasiment dénudées et des chaussures à talons.
Entourage Koko
Bimbo

Créé par Fleischer Studios, Grim Natwick
Voix Margie Hines, Mae Questel (premières voix)
Films Betty Boop : la star d'Hollywood
Première apparition Dizzy Dishes en 1930

Betty Boop est l'héroïne d'une série de dessins animés américains créée par Fleischer Studios. Le personnage apparaît pour la première fois en 1930, période durant laquelle il obtient ses heures de gloire, et connaît toujours une certaine notoriété grâce à de nombreux produits dérivés.

HistoireModifier

Naissance et première apparenceModifier

C'est l'animateur Grim Natwick de Fleischer Studios qui est à l'origine du personnage.

Betty Boop fait ses débuts le dans le septième dessin animé de la série Talkartoons (en), Dizzy Dishes, où elle joue le rôle d'une jeune danseuse de cabaret cabotine et délurée, représentée sous la forme d'une chienne anthropomorphe avec de longues oreilles et une truffe.

Elle apparaît ensuite dans une douzaine de dessins animés, comme personnage secondaire anonyme, notamment aux côtés du chien vedette Bimbo, lequel aura en définitive une renommée plus modeste.

La voix de Betty Boop est doublée par Margie Hines et Mae Questel dans les années trente.

Évolution du personnageModifier

 
Le personnage est dit inspiré de Helen Kane (photographie du magazine Photoplay d'avril 1942).
 
On note également une ressemblance du personnage avec l'actrice Clara Bow (photo de 1930).
 
Évolution du personnage Betty Boop de 1931 à 1939.
 
Betty Boop en rousse aux yeux verts, le temps de son premier épisode en couleur : Poor Cinderella (Pauvre Cendrillon), 1934.

Dès 1931, Betty Boop est la vedette de plusieurs aventures sous son nom, dont la silhouette est inspirée de celle de la chanteuse Helen Kane, qui avait elle-même copié le style de la chanteuse afro-américaine Baby Esther.

Alors que sa silhouette semble se fixer définitivement en 1931 et que le personnage gagne en célébrité, elle est vêtue d'une robe fuseau sans manche, collante et courte, laissant tous ses charmes s'exprimer à l'image des pin-up des magazines américains. Ses oreilles tombantes de chienne se transforment en boucles d'oreille. Pour parachever sa panoplie de séductrice, elle porte une coiffure frisant en boucles, des cils relevés au rimmel cernant deux yeux surdimensionnés et une jarretière sur le haut de la cuisse gauche.

Personnage de bande de dessin animé, elle se transforme au gré des vicissitudes et des modes. Elle a chanté dans plusieurs films mêlant parfois prises de vues et animation dotés d'un sous-titrage avec bouncing ball, véritable ancêtre du karaoké, adaptant des chefs-d'œuvre de la chanson réaliste et du jazz dans des animations d'une grande fantaisie, comme le titre Minnie the Moocher de Cab Calloway dans le cartoon homonyme (en) de 1932.

En 1934, est instauré aux États-Unis le code Hays encadrant les nouvelles valeurs que doit véhiculer toute production cinématographique. Ce code de censure eut des répercussions sur la série et sur l'apparence même de Betty Boop. À la suite de cette censure, Betty Boop devient une femme au foyer célibataire. Ses relations amoureuses entre elle et le chien bimbo, considérées comme acte de bestialité, sont supprimées.

Sa robe est rallongée jusqu'au genou ainsi que ses manches. Le nombre de bouclettes de ses cheveux est réduit. Sa jarretière est supprimée.

La série aborde beaucoup moins les sujets tels que la séduction ou la sexualité et l'introduction des épisodes a également été supprimée à cause du clin d'œil et du déhanché suggestif de Betty.

Durant les années suivantes, Betty Boop aura plusieurs compagnons, notamment Pudgy, son petit chien blanc, ou encore Grampy, le vieil homme inventeur.

Elle a fait connaître Popeye le marin dans les années 1930. Celui-ci avait fait une apparition dans l'un des dessins animés dont elle était la vedette et, le grand public l'ayant beaucoup apprécié, on a créé des dessins animés dont il était le personnage principal.

Fin des années 1930 et aprèsModifier

 
Mae Questel, la principale voix de la Betty Boop classique.

Première héroïne de dessin animé, représentée sous les traits d'une petite femme brune aguicheuse et sensuelle, elle devient le sex-symbol de l'âge d'or de l'animation américaine. Bien qu'Oliver Hardy, dans le film Swiss Miss de 1938, conclut sa déclaration d'amour à Della Lind par un poo-poo-pee-doo très langoureux, il revient à Betty Boop de reprendre à son compte cette suite d'onomatopées pour en faire un véritable slogan, une marque commerciale.

Plus tard, sa manière de jouer de ses charmes n'est pas sans rappeler les apparitions de Marilyn Monroe qui reprendra à son tour, quelques décennies plus tard, sous forme de clin d’œil, la fameuse et iconique suite d'onomatopées du personnage « poo-poo-pee-doo » .

Mae Questel doubla encore Betty Boop en 1988 dans Qui veut la peau de Roger Rabbit.

Quant au personnage de Betty Boop, les Studios Normaal annoncent dès le début de l'année 2016 la production d'une série télévisée d'animation en 26 épisodes de 26 minutes autour du personnage.

Cinéma et télévisionModifier

Adaptations en bande dessinéeModifier

King Features Syndicate diffuse du à 1937 une bande quotidienne de Betty Boop réalisée par Bud Counihan, qui se charge également d'une planche du dimanche de 1935 à 1937, quand la série est arrêtée car trop provocatrice[3].

Du au , King Features Syndicate a diffusé Betty Boop and Felix (en), comic strip associant Betty et Félix le Chat réalisé par les quatre fils de Mort Walker[3].

En 1990, First Comics publie Betty Boop's Big Break, un comic book de 52 pages contenant des histoires inédites de Joshua Quagmire, Milton Knight (en) et Leslie Cabarga (en).

En , Titan Comics publie une intégrale des comic strip de Counihan éditée par David Leach[4] et traduite l'année suivante en français par Vents d'Ouest.

En 2016-2017, Dynamite Entertainment publie 4 comic books écrits par Roger Langridge et dessinés par Gisèle Lagacé, sous des couvertures de Howard Chaykin.

Dans la culture populaireModifier

GalerieModifier


Liste des épisodesModifier

Liste non exhaustive (voir référence)[5]

1930Modifier

Film Date de sortie
Dizzy Dishes
Barnacle Bill (en)
Mysterious Mose

1931Modifier

Film Date de sortie
The Bum Bandit
Any Little Girl That’s A Nice Little Girl
Silly Scandals
Bimbo's Initiation
Betty Coed 1er août
Bimbo's Express
Minding The Baby
Kitty From Kansas City
Mask-A-Raid
Jack and the Beanstalk
Dizzy Red Riding-Hood

1932Modifier

Film Date de sortie
Boop-oop-a-doop
Minnie the Moocher (en) (musique de Cab Calloway)
Chess-Nuts
The Betty Boop limited
Stopping the Show (avec Fanny Brice et Maurice Chevalier)
Betty Boop's Bizzy Bee
Betty Boop, M.D.
Betty Boop's Bamboo Isle (musique de Royal Samoans et Miri)
Betty Boop's Ups and Downs
Betty Boop for President
I'll Be Glad When You're Dead You Rascal You (musique de Louis Armstrong)
Betty Boop's Museum

1933Modifier

Film date de sortie
Betty Boop's Ker-Choo
Betty Boop's Crazy Inventions
Is My Palm Read?
Betty Boop's Penthouse
Snow White (en) (musique de Cab Calloway)
Betty Boop's Birthday Party
Betty Boop's May Party
Betty Boop's Big Boss
Mother Goose Land
Popeye the Sailor
The Old Man of the Mountain (musique de Cab Calloway)
I Heard (musique de Don Redman) 1er septembre
Morning, Noon and Night (musique de Rubinoff)
Betty Boop's Hallowe'en Party
Parade of the Wooden Soldiers (musique de Rubinoff) 1er décembre

1934Modifier

Film Date de sortie
She Wronged Him Right
Red Hot Mamma
Ha! Ha! Ha!
Betty in Blunderland
Betty Boop's Rise to Fame
Betty Boop's Trial
Betty Boop's Life Guard
Poor Cinderella
There's Something About a Soldier
Betty Boop's Little Pal
Betty Boop's Prize Show
Keep in Style
When My Ship Comes In

1935Modifier

Film Date de sortie
Baby Be Good
Taking the Blame
Stop That Noise
Swat the Fly
No! No! A Thousand Times No!!
A Little Soap and Water
A Language All My Own
Betty Boop and Grampy
Judge for a Day
Making Stars
Henry, the Funniest Living American
Little Nobody

1936Modifier

Film Date de sortie
Betty Boop and the Little King
Not Now
Betty Boop and Little Jimmy
We Did It
A Song A Day!
More Pep
You're Not Built That Way
Happy You and Merry Me
Training Pigeons
Grampy's Indoor Outing
Be Human
Making Friends

1937Modifier

Film Date de sortie
House Cleaning Blues
Whoops! I'm a Cowboy
The Hot Air Salesman
Pudgy Takes a Bow-Wow
Pudgy Picks a Fight!
The Impractical Joker
Ding Dong Doggie
The Candid Candidate
Service with a Smile
The New Deal Show
The Foxy Hunter
Zula Hula

1938Modifier

Film Date de sortie
Riding the Rails
Be Up to Date
Honest Love and True
Out of the Inkwell
The Swing School
The Lost Kitten
Buzzy Boop
Pudgy the Watchman
Buzzy Boop at the Concert
Sally Swing
On With the New
Thrills and Chills

1939Modifier

Film Date de sortie
My Friend the Monkey (en)
So Does an Automobile (en)
Musical Mountaineers (en)
The Scared Crows (en)
Rhythm on the Reservation (en)

Notes et référencesModifier

  1. « The Romance of Betty Boop (TV Short 1985) - IMDb » [vidéo], sur IMDb (consulté le 30 juillet 2020).
  2. « Betty Boop's Hollywood Mystery (1989) - IMDb » [vidéo], sur IMDb (consulté le 30 juillet 2020).
  3. a et b Gaumer 2010.
  4. (en) David Leach (interviewé) et The King (interviewer), « Interview with the Editor of "The Definitive Betty Boop: The Classic Comic Collection" », sur Comics Kingdom (en), .
  5. Liste des épisodes

AnnexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

BibliographieModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier