Ouvrir le menu principal

Les êtres humains sont animés par une palette très diverse de besoins. Parmi ceux-ci, certains sont habituellement catégorisés comme des besoins élémentaires (besoins physiologiques, ou besoins indispensables ou encore besoins fondamentaux). Ils incluent les éléments indispensables à la survie : respirer, boire, manger, éliminer, se protéger du froid et de la chaleur, être en sécurité, dormir. Plus généralement, on parle de besoins vitaux. Ils sont au nombre d'une bonne cinquantaine et s'inscrivent dans d'autres catégories : psychologiques, émotionnels, intellectuels et spirituels (théorie de Marge Reddington (http://www.reajc.be/pourlebonheur/fr/rubrique.php3?id_rubrique=42) interconnectées entre eux et avec les besoins physiologiques.

Quelques besoins primaires sont satisfaits par la nature, notamment celui de respirer, mais la majorité d’entre eux ne le sont pas et nécessitent des actions volontaires de la part de l'individu. La nature (le corps) envoie des signaux, notamment émotionnels. La personne en bonne santé mentale et dans des conditions normales d'environnement est seule responsable de la satisfaction adéquate de ses besoins vitaux. Elle est amenée à pouvoir exprimer une demande de manière juste, à la bonne personne, au bon moment. Ce qui fonde la nécessaire solidarité entre les humains.

Plusieurs classifications des besoins humains existent actuellement dans la littérature :

RéférencesModifier

  • Maslow Abraham, Devenir le meilleur de soi-même, Eyrolles, 2013; Vers une psychologie de l’Être, Fayard, 1972
  • Max-Neef Manfred A., Human scale development, Conception, applica-tion and further reflections, The Apex Press New-York and London, 1991
  • Rosenberg Marshall B., Les mots sont des fenêtres (ou bien ce sont des murs), Ed. La Découverte, 1999, 2005

Articles connexesModifier