Bertrand Ract-Madoux

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ract-Madoux.
Bertrand Ract-Madoux
Bertrand Ract-Madoux par Claude Truong-Ngoc avril 2014.jpg
Le général Bertrand Ract-Madoux en avril 2014.
Fonctions
Gouverneur des Invalides
-
Chef d'état-major de l'armée de terre
-
Directeur de cabinet du directeur général de la Sécurité extérieure (d)
-
Pierrick Blairon (d)
Frédéric Beth (d)
Biographie
Naissance
Nationalité
Allégeance
Formation
Activité
MilitaireVoir et modifier les données sur Wikidata
Enfant
Ferréol Ract-Madoux (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Parti politique
Membre de
Arme
Grade militaire
Conflit
Commandements
Distinctions

Bertrand Ract-Madoux, né le à Saumur, est un officier général français, chef d'état-major de l'Armée de terre, puis gouverneur des Invalides.

BiographieModifier

Après deux années de corniche au Prytanée national militaire de La Flèche il entre à l’École spéciale militaire de Saint-Cyr en 1972, promotion Général de Linares (1972-1974) À l'issue de sa scolarité, il choisit l'arme blindée cavalerie.

En juillet 1995, il prend le commandement du 1er régiment de spahis à Valence (Drôme) avant d'être promu colonel le 1er octobre 1996. De février à juin 1996, il commande le bataillon d'infanterie n° 2 de l'IFOR à Sarajevo en ex-Yougoslavie[1].

Auditeur au Centre des hautes études militaires et stagiaire à l'Institut des hautes études de défense nationale en septembre 1999, il devient, à l'été 2000, adjoint au chef du bureau "études et stratégie militaire" de l'état-major des armées à Paris. Il est le rédacteur du chef d’état-major des Armées[1].

En août 2002, il prend la tête de la 2e brigade blindée à Orléans, étant promu général de brigade le 1er septembre de la même année[1].

Au cours de cette affectation, il participe d'octobre 2003 à février 2004 à l'opération Licorne en Côte d'Ivoire en qualité de commandant tactique des Forces françaises en Côte d'Ivoire[1]. Il quitte le commandement de la 2e brigade blindée en août 2004.

Il est ensuite promu général de division le 1er juin 2005[1].

Général de corps d’armée en 2007, il occupe depuis le 1er septembre 2007 le poste de directeur du cabinet de la direction générale de la Sécurité extérieure[1].

Général d’armée en 2011 il est nommé chef d'état-major de l'Armée de terre du 1er septembre 2011[1] au 31 août 2014. Il est depuis cette date dans la deuxième section des officiers généraux.

Il est nommé gouverneur des Invalides par décret du 19 septembre 2014[2].

Il quitte sa fonction de gouverneur des Invalides, à sa demande, le par décret du président de la République en date du 10 mai 2017[3].

Le 8 avril 2017, il annonce sa candidature aux élections législatives dans la première circonscription de la Drôme. Il est soutenu par Les Républicains[4]. À l'issue du premier tour il remporte 18,86 % des suffrages, soit 6 559 voix, ce qui le place en 2e position derrière la candidate LREM Mireille Clapot. Celle-ci le bat au second tour.

Il est le père de Ferréol Ract-Madoux, énarque, haut fonctionnaire, mort en 2010[5].

DécorationsModifier

 
       
     
     
     
     
     
     
     

IntitulésModifier

Notes et référencesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :