Ouvrir le menu principal

Bertrand Collomb

homme d'affaires français

BiographieModifier

CarrièreModifier

Bertrand Collomb est ancien élève de l'École polytechnique (promotion 1960) et de l'École des mines de Paris, licencié en droit. Il a obtenu un PhD de Management à l'Université du Texas[2].

De 1966 à 1975, il occupe des positions administratives au ministère de l'Industrie où il est ingénieur du corps des mines à Metz (1966-1970), puis adjoint au délégué à l'informatique, Maurice Allègre, qui lui confie le développement de l'enseignement de l'informatique en France (1971-1973). En même temps, il fonde le centre de recherche en gestion de l'École polytechnique, dont il passe la responsabilité à Michel Berry en 1974[2].

De 1973 à 1975, il est conseiller technique dans des cabinets ministériels : d'abord celui d'Alain Peyrefitte (réformes administratives : 1973-1974), puis celui de René Haby (éducation)[2].

Il rejoint Lafarge en 1975. Après avoir occupé plusieurs postes dans le groupe, il a été directeur général de Lafarge Corporation, filiale nord-américaine du groupe (1985-1988). Il a été nommé président-directeur général de Lafarge en août 1989, et est devenu président du conseil d’administration en mai 2003, puis président d'honneur en mai 2007. Il a conduit le développement international du groupe, devenu leader mondial du ciment, et maintenant implanté dans plus de 80 pays.

Bertrand Collomb, dans le groupe Lafarge, a milité pour le respect des valeurs de développement durable et de respect de l'environnement. Il a été membre de la commission qui a élaboré la charte de l'environnement, présente aujourd'hui dans le préambule de la Constitution de 1958 et fait partie du Comité des Experts de la Fondation d'entreprise Alcen pour la connaissance des énergies.

Il a un intérêt particulier pour les États-Unis, où il a une résidence secondaire en Virginie. Il a été un moment président du Dialogue transatlantique des affaires et a souvent participé aux réunions américano-européennes de Bilderberg. Il a d'ailleurs fait partie de son comité de direction[3].

En plus de ses liens avec le groupe Bilderberg, il fait aussi partie du club très fermé Le Siècle[4].

Bertrand Collomb a publié, avec Michel Drancourt, en octobre 2010, un livre Plaidoyer pour l'Entreprise (François Bourin, éditeur), sur le rôle de l'entreprise humaniste dans la globalisation[5], et, en 2011, un livre de dialogues avec le frère Samuel Rouvillois sur L'entreprise humainement responsable (Desclée de Brouwer)[6].

Il meurt le à 76 ans[7].

Mandats sociauxModifier

Bertrand Collomb est[8] :

Bertrand Collomb a été :

Anciens mandats

FamilleModifier

Bertrand Collomb est le fils de Charles Collomb (1901-1982), polytechnicien de la promotion 1922, ingénieur-conseil, et de son épouse née Hélène Traon.

Il est le petit-fils de Charles Collomb (1870-1933), polytechnicien de la promotion 1891, colonel du génie, et de son épouse née Catherine Ogier.

De son mariage en 1967 avec Caroline Wirth, il a 3 enfants. Le frère de Caroline, Didier Wirth, était camarade de Bertrand Collomb à l'École polytechnique. L'oncle, Robert Wirth, était lui-même polytechnicien de la promotion 1937.

DistinctionsModifier

Notes et référencesModifier

  1. Jean-Michel Bezat, « Bertrand Collomb, ancien PDG de Lafarge et figure du patronat français, est mort », Le Monde,‎ (lire en ligne, consulté le 28 mai 2019)
  2. a b et c (de) Félix Torres, L'Intelligence de l'entreprise, Manitoba Les Belles Lettres, (ISBN 9782251901343, lire en ligne)
  3. http://www.bilderbergmeetings.org/former-steering-committee-members.html
  4. Robert Joumard, « Le Siècle », Club de Mediapart,‎ (lire en ligne, consulté le 15 février 2018)
  5. « L’entreprise humaniste ? À propos du livre de Bertrand Collomb et Michel Drancourt, "Plaidoyer pour l’entreprise" », Futuribles,‎ (lire en ligne, consulté le 15 février 2018)
  6. Bertrand Collomb, Samuel Rouvillois, Francis Mathieu et Marianne de Boisredon, L'entreprise humainement responsable, Desclée De Brouwer, (ISBN 9782220022437, lire en ligne)
  7. « Bertrand Collomb, ancien PDG de Lafarge et figure du patronat français, est mort », sur lemonde.fr, (consulté le 28 mai 2019)
  8. Modèle {{Lien web}} : paramètres « url » et « titre » manquants. , sur www.apprentis-auteuil.org/
  9. Site internet atco.
  10. Décret du 13 juillet 2010 portant promotion.
  11. « Décret du 14 mai 2014 portant élévation aux dignités de grand'croix et de grand officier », sur legifrance.gouv.fr, 15 mai 2014.

Voir aussiModifier