Ouvrir le menu principal

Bernienville

commune française du département de l'Eure

Bernienville
Bernienville
La mairie.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Eure
Arrondissement Évreux
Canton Le Neubourg
Intercommunalité Communauté de communes du Pays du Neubourg
Maire
Mandat
Christian Duclos
2014-2020
Code postal 27180
Code commune 27057
Démographie
Gentilé Bernienvillois
Population
municipale
284 hab. (2016 en augmentation de 3,65 % par rapport à 2011)
Densité 36 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 05′ 01″ nord, 1° 01′ 10″ est
Altitude Min. 136 m
Max. 151 m
Superficie 7,81 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Normandie

Voir sur la carte administrative de Normandie
City locator 14.svg
Bernienville

Géolocalisation sur la carte : Eure

Voir sur la carte topographique de l'Eure
City locator 14.svg
Bernienville

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Bernienville

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Bernienville

Bernienville est une commune française située dans le département de l'Eure en région Normandie.

GéographieModifier

LocalisationModifier

ToponymieModifier

Le nom de la localité est attesté sous les formes Bernienville au XIIe siècle[2], Bernoenvilla en 1192[3], Bernoeinvilla entre 1260 et 1263[2].

HistoireModifier

En 1844, la commune de Pithienville est fusionnée avec Bernienville.

Liste des maires successifs de Pithienville
Période Identité Étiquette Qualité
Juin 1791 Août 1792 René Vallée   1er maire de Pithienville.
Curé réfractaire guillotiné[4],[5],[6]
Les données manquantes sont à compléter.

Politique et administrationModifier

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1844        
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 en cours Christian Duclos SE Retraité

DémographieModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[7]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[8].

En 2016, la commune comptait 284 habitants[Note 1], en augmentation de 3,65 % par rapport à 2011 (Eure : +2,5 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
236225233173190203176252246
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
234237218210192194166176166
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
162168147143154122155161204
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
178166184232239246261263275
2016 - - - - - - - -
284--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[9] puis Insee à partir de 2006[10].)
Histogramme de l'évolution démographique
 

Culture locale et patrimoineModifier

Lieux et monumentsModifier

  • Église Saint-Léger.
 
Église Saint-Léger.

Personnalités liées à la communeModifier

Curé de Pithienville, élu maire de Pithienville[4] mais ayant refusé de prêter serment à la Constitution civile du clergé, René Vallée est alors déclaré prêtre réfractaire et remplacé dans ses charges de Pithienville. Il resta toutefois dans cette paroisse malgré les risques de déportation puis se réfugia, en cachette, dans sa famille à Saint-Aubin-des-Hayes avant de partir à l'aventure et errer dans la campagne. Après plusieurs mois d’errance, désespéré, il se livre, le 20 floréal an II (9 mai 1794), à la municipalité de Ferrières-Haut-Clocher[6] qui le fait immédiatement transférer à Évreux. Interrogé le lendemain durant une heure par l'accusateur public, le tribunal, rendant immédiatement son jugement, le condamne à la peine de mort et il est guillotiné 23 floréal an II (12 mai 1794)[5].

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

RéférencesModifier

  1. « Géoportail (IGN), couche « Communes » activée ».
  2. a et b Jean Adigard des Gautries-Fernand Lechanteur, Les noms des communes de Normandie - V [article] Annales de Normandie Année 1962 - page 10.
  3. Ernest Nègre , Toponymie générale de la France - Volume 2 - Page 926.
  4. a et b René Vallée: dernier curé et premier maire de Pithienville mort à Évreux, sur l'échafaud, le 12 mai 1794
  5. a et b L'ouvrage Martyrologe du clergé français pendant la révolution indique la date du 28 floréal an II (12 mai 1794)
  6. a et b NOTICE SUR LE TRIBUNAL RÉVOLUTIONNAIRE DU DÉPARTEMENT DE L'EURE
  7. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  8. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  9. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  10. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  11. Acte de naissance de René Vallée page 106 en bas à gauche