Bernhard Bleeker

sculpteur allemand
Bernhard Bleeker
Image dans Infobox.
Bleeker avec un buste de Friedrich Ebert en 1927.
Naissance
Décès
(à 86 ans)
Munich
Période d'activité
Nom de naissance
Josef Bernhard Maria Bleeker
Nationalité
Allemand
Activité
Formation
Maître
Lieu de travail
Mouvement
École de Munich, Néoclassicisme
Influencé par
Distinction
Œuvres principales
Der Rossbändiger (Le Dresseur de chevaux), 1931

Josef Bernhard Maria Bleeker (26 juillet 1881—11 mars 1968) est un sculpteur néoclassique allemand[1]. Sculpteur de bustes et constructeur de monuments néo-classiques, il est considéré comme un des principaux représentants de l'École de sculpture de Munich[2].

BiographieModifier

 
Der Rossbändiger (Le Dresseur de chevaux), 1931, devant l'Université technique de Munich.
 
Speerträger (Porteur de lance), 1940, dans le parc de Lietzensee à Berlin-Charlottenburg.

Bernhard Bleeker est né le 26 juillet 1881 à Münster, en Westphalie[3]. Après des études de tailleur de pierre à Münster et à Munich, il a travaillé à divers édifices dans cette ville[2]. En 1903, il a reçu son premier contrat public pour l'édification d'un monument à Miesbach. Il a construit une fontaine avec une sculpture de l'archange Saint Michel terrassant le dragon. « Cette œuvre montre encore l'influence d'un style néobaroque typique, représenté par son maître Rümann et ses nombreux autres collègues artistes[1]. » Plus tard, Bleeker passa sous l'influence d'Adolf von Hildebrand, probablement le sculpteur le plus important de cette période[1].

En 1912, il fit partie des fondateurs de la Nouvelle Sécession de Munich (de)[1]. En 1918, il commença à donner des cours à l'Académie des beaux-arts de Munich, dont il devint professeur à part entière (Ordentlicher Professor) en 1922.

« Sous le Troisième Reich, Bleeker, un artiste respecté, a souvent participé à des expositions de propagande, par exemple à la Grande Exposition d'art allemand à la Maison de l'Art de Munich[1]. » Il a obtenu la commande d'un buste d'Adolf Hitler. Il y est revenu de nombreuses fois, livrant jusqu'en 1944 vingt-cinq bustes au Parti nazi[2]. Ces rapports avec le régime lui ont coûté son poste à l'Académie de Munich en 1945[4].

En 1951 il a été réhabilité et est devenu membre de l'Académie des beaux-arts de Vienne et membre honoraire de l'Académie des beaux-arts de Munich. Il est mort dans cette ville en 1968[3].

Sélection d'œuvresModifier

 
Fontaine du prince Rupprecht de Bavière à Munich, 1961.

(pour une liste complète, voir la note [1].)

Récompenses et distinctionsModifier

BibliographieModifier

  • (de) Frank Henseleit : Der Bildhauer Bernhard Bleeker (1881–1968). Leben und Werk. Dissertation, Universität Augsburg 2006 (Onlinefull text, 307 pages, PDF 2,44MB)
  • (de) Claus Pese : Mehr als nur Kunst. Das Archiv für Bildende Kunst i m Germanischen Nationalmuseum. (= Kulturgeschichtliche Spaziergänge im Germanischen Nationalmuseum; Bd.2). Ostfildern-Ruit 1998, pp. 40–43, 84
  • Les textes laissés par Bleeker font partie des archives du Germanisches Nationalmuseum de Nuremberg[8].

Notes et référencesModifier

  1. a b c d e et f (de) Frank Henseleit, Der Bildhauer Bernhard Bleeker (1881-1968).Leben und Werk. [« The Sculptor Bernhard Bleeker (1881-1968). Life and Work. »], Universität Augsburg, (lire en ligne)
  2. a b c et d (de) « Biographie of Bernhard Bleeker », Deutsches Historisches Museum (consulté le )
  3. a et b (de) « Bernhard Bleeker - Bildhauer », Munzinger Online - Personen, Munzinger-Archiv (consulté le )
  4. a b et c (de) « Biographie of Bernhard Bleeker », Nordostkultur München (consulté le )
  5. (de) « Mitglied Bernhard Bleeker », Akademie der Künste (consulté le )
  6. (de) « Prize Winner », Stadt München (consulté le )
  7. (de) « Owners of the Honorary Coin », Stadt München (consulté le )
  8. (de) « Inventory of the Art Archive » [PDF], Germanisches Nationalmuseum (consulté le )

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :