Ouvrir le menu principal

Bernard de Chalvron

diplomate français
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Chalvron.
Bernard de Chalvron
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 79 ans)
Activités
Enfant
Autres informations
Lieu de détention
Distinction

Bernard Guillier de Chalvron appelé Bernard de Chalvron, né le [1], décédé le [2], est un diplomate et un résistant français[3].

Sommaire

CarrièreModifier

Bernard Guillier de Chalvon est un diplomate[4] de tendance royaliste[4].

Au début du régime de Vichy, il sert comme conseiller politique à l'Algérie française auprès du Maréchal Pétain[5]. Il est ensuite remplacé par Jacques Tiné[5].

En 1942, il rejoint le noyautage des administrations publiques de la Résistance[4] Après que son fondateur Claude Bourdet eut été arrêté, Chalvron en prend la présidence[4]. Il fournit des copies des rapports des réunions menées par le gouvernement de Vichy à l'ambassade américaine, dont des informations sur le traitement des Juifs[3]. Il est arrêté et déporté au camp de Buchenwald en mai 1944[3],[4]. Il est libéré par les Américains en avril 1945[3].

Il a été décoré de l'ordre de la Francisque[6].

FamilleModifier

Marié à Solange Massias[7],[8], il est le père de Jean-Guy Guillier de Chalvron (1948-), haut fonctionnaire, inspecteur général de l'Administration[9] et d'Alain de Chalvron (1951-), journaliste politique.

Article connexeModifier

Notes et référencesModifier

  1. « Musée de la résistance en ligne », sur museedelaresistanceenligne.org (consulté le 23 janvier 2018)
  2. « Généalogie de Bernard GUILLIER de CHALVRON », sur Geneanet (consulté le 23 janvier 2018)
  3. a b c et d Didier Epelbaum, « Itinéraire de Bernard de Chalvron, diplomate et chargé de mission à Vichy. Un anti-Papon. », Libération, 3 avril 1998
  4. a b c d et e Simon Epstein, Un paradoxe français, Paris: Albin Michel, 2008, p. 495 [1]
  5. a et b Jérôme Cotillon, L'Empire français dans la Révolution Nationale : l'exemple de la vision algérienne des entourages du maréchal Pétain (1940- 1942), Outre-mers, 2004, vol. 91, issue 342-342, pp. 42-43
  6. Henry Coston (préf. Philippe Randa), L'Ordre de la Francisque et la révolution nationale, Paris, Déterna, coll. « Documents pour l'histoire », (ISBN 2-913044-47-6), p. 47 — première édition en 1987.
  7. Who's Who in France, édition 1979-1980, p. 754.
  8. « Itinéraire de Bernard de Chalvron, diplomate et chargé de mission à Vichy. Un anti-Papon. », sur le site du quotidien Libération, (consulté en 19 septembre 201').
  9. Who's Who in France, édition 2013, p. 500.