Ouvrir le menu principal

Bernard Murat (homme politique)

personnalité politique française
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bernard Murat et Murat.

Bernard Murat
Illustration.
Fonctions
Sénateur de la Corrèze

(9 ans, 11 mois et 29 jours)
Élection 27 septembre 1998
Prédécesseur Henri Belcour
Successeur René Teulade
Bernadette Bourzai
Député de la 2e circonscription de la Corrèze

(4 ans et 19 jours)
Élection 28 mars 1993
Prédécesseur Jean Charbonnel
Successeur Philippe Nauche
Maire de Brive-la-Gaillarde

(12 ans, 8 mois et 26 jours)
Élection 18 juin 1995
Réélection 11 mars 2001
Prédécesseur Jean Charbonnel
Successeur Philippe Nauche
Conseiller général du canton de Brive-Centre

(démission)
Élection 29 mars 1992
Prédécesseur Odette Neuville
Successeur Jean-Baptiste Dupuy
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Brive-la-Gaillarde (Corrèze, France)
Date de décès (à 72 ans)
Résidence Corrèze

Bernard Murat, né le à Brive-la-Gaillarde et mort le , est un homme politique français. Il est député de Corrèze de 1993 à 1997, maire de Brive-la-Gaillarde de 1995 à 2008 et sénateur de 1998 à 2008.

Membre du RPR, puis de l'UMP, il est décrit comme un des plus proches de Jacques Chirac[1].

Sommaire

MandatsModifier

BiographieModifier

Ayant vécu toute sa vie à Brive, il affirma : « Je peux m'y promener les yeux bandés en sachant toujours où je suis »[1]. Il fit une partie de ses études à l'abbaye-école de Sorèze de 1962 à 1965[2].

Il fut, de 1983 à 1992, directeur général, puis vice-président de la filiale européenne du groupe américain United States Surgical Corporation[3].

Il est repéré par Jacques Chirac suite à sa victoire surprise lors des cantonales de 1992[1]. Il se présente alors à la députation en 1993, puis comme tête de liste aux élections municipales de 1995, qu'il remporte, avant d'être réélu en 2001.

En tant que sénateur RPR, il s'opposa au PACS, qui pour lui « programme la déstructuration de notre compréhension de l'être humain » et n'est qu'un « ersatz qui s'inspire du principe du mariage, avec le sexe pour seul lien. »[4].

Il décède le 28 avril 2018 des suites d'un malaise cardiaque[1],[5].

Notes et référencesModifier

  1. a b c et d « Bernard Murat : décès d'une figure de la chiraquie », Le Point,‎ (lire en ligne, consulté le 29 avril 2018)
  2. « Décès de Bernard Murat », sur www.soreze.com
  3. Bernard Murat au scanner, L'Express, 11 avril 2002
  4. Compte rendu de la séance du Sénat du 30 juin 1999
  5. Lætitia Soulier, « Politique - L'ancien sénateur-maire de Brive, Bernard Murat, est décédé », lepopulaire.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 28 avril 2018)

Voir aussiModifier