Ouvrir le menu principal

Bernard Metz

médecin et physiologiste français
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Metz (homonymie).
Bernard Metz
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 89 ans)
StrasbourgVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Bernard Georges Marie Célestin MetzVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Université de Strasbourg
Université de Strasbourg (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Distinctions

Bernard Metz, né le et mort le à Strasbourg, est un médecin et physiologiste français, spécialiste de bioclimatologie et d'ergonomie.

Sommaire

Aperçu biographiqueModifier

Fils de Laurent Metz (médecin généraliste à Neudorf), il commence des études de médecine à la Faculté de Strasbourg après des études secondaires au Lycée Fustel-de-Coulanges et l'obtention du baccalauréat en philosophie en 1938. Il obtient son doctorat en 1948 et poursuit ses études à Tours, à Clermont-Ferrand (entre 1941 et 1942) pour revenir à Strasbourg.

Durant la Seconde Guerre mondiale, il interrompt ses études, rejoint les rangs de la résistance, participe au réseau Martial[1] œuvrant à l’organisation en zone sud du Groupement Mobile d’Alsace (G.M.A.)[2],[3]. Les maquis qui le composent formeront la Brigade indépendante Alsace-Lorraine en septembre 1944, placée par sa volonté[4],[5] sous le commandement d'André Malraux. Il sera après la guerre le fondateur de l'Amicale des anciens de la Brigade Alsace-Lorraine[6].

Il est assistant en physiologie à la Faculté de médecine de Strasbourg en 1945 aux côtés de Charles Kayser, licencié es sciences en 1946, docteur en médecine en 1948. En 1949-1950, boursier de la Fondation Rockefeller[7], il séjourne dans un laboratoire de Physiologie appliquée, à l’Université du Minnesota à Minneapolis. Il est nommé maître de conférence en 1955, professeur à titre personnel en 1960 puis professeur titulaire de la chaire de physiologie appliquée de 1962 à 1989. Il crée à Strasbourg (Cronenbourg) le Centre d’Études bioclimatiques du CNRS[8] en 1962 et le dirige jusqu'en 1985. Il est chef du service des explorations fonctionnelles respiratoires aux Hospices Civils de Strasbourg jusqu’en 1986.

Il est l'un des neuf membres fondateurs de la Société d'ergonomie de langue française en 1963 et son président entre 1992 et 1994. Il est membre de l'International Ergonomics Association (IEA)[9] et son président de 1970 à 1973. Il est également l'un des fondateurs de l'Institut européen des concepteurs industriels.

Il est nommé président du Haut comité d'étude et d'information sur l'alcoolisme[10] auprès du premier ministre de 1977 à 1983[11] et préside le Comité départemental de prévention de l'alcoolisme du Bas-Rhin pendant 20 ans.

Œuvres et publicationsModifier

  • Contribution à l'étude de l'excitabilité de l'appareil thermorégulateur, [Thèse de médecine, Strasbourg], 1948, no 62, impr. de Müh-Le Roux (Strasbourg), 1949, in-8°, 71 p.
  • Les effets du climat des zones arides sur l'homme au travail, [étude documentaire], Faculté de médecine (Strasbourg), 1957, 80-19 f.
  • Métabolisme hydrominéral et bilan calorique du travailleur de force en zone saharienne, Centre d'études et d'informations des problèmes humains dans les zones arides [Paris?], 1959, 218 p.
  • Adaptation du travail à l'homme, [Conférence internationale de Zurich, 2-6 mars 1959. Rapport général], Organisation européenne de coopération économique. Agence européenne de productivité, [Paris : s.n.], 1960.
  • Adaptations respiratoires et circulatoires au travail musculaire, Amicale des étudiants en médecine (Strasbourg), [1971].
  • Prévision quantitative des effets physiologiques et psychologiques de l'environnement thermique chez l'homme, [Actes du colloque international, Strasbourg, 9-13 juillet 1973], Éditions du Centre national de la recherche scientifique (Paris), 1975.
  • Physiologie. PCEM 1, Amicale des Étudiants en Médecine (Strasbourg), 1979.
  • (en) « Flash back on my 3 years term as President of the I.E.A. (1970-1973) », Texte intégral.
  • Recueil de normes françaises d'ergonomie AFNOR, Association française de normalisation (Paris), 1983.
  • « Bref historique de la fondation de la Société d'ergonomie de langue française », juin 1991, Texte inégral dans le site du Club d'histoire des neurosciences et texte intégral dans le site de la [Société d’Ergonomie de Langue Française].
  • « Historique et visées de la normalisation en Ergonomie » [Congrès SELF 2004, p. 17-20], Résumé en ligne.
En collaboration
  • Fatigue et sécurité. Analyse expérimentale des effets physiologiques et psychophysiologiques de trois facteurs de fatigue: privation de sommeil, niveau de travail musculaire, ambiance thermique, [sous la dir. de Bernard Metz], Faculté de médecine (Strasbourg), 1960.
  • avec Sully Ledermann: « Les accidents du travail et l'alcool », in: Population, 15e année, no 2, 1960 p. 301–316, Texte intégral.
  • avec G. Guérin: Colloque Les Relations dose-effet de l'alcool [Esclimont, France, 20-21 mars 1984], Documentation française ( Paris), 1985.
  • avec Jacques Malchaire: La recherche commune CECA relative aux indices thermiques, [rapport final, décembre 1992], Texte intégral.
  • (en) avec K. Parsons, B. Shackel: « Ergonomics and International Standards. History, organisational structure and method of development », in: Appl. Ergonomics, 1995, 26 (4) 249-258.
  • « Générique et présentation du contexte historique de l’après-guerre » par Bernard Metz, in:   Histoire d'ergonomie. Le temps des pionniers (1950-1980)[12], par Christian Lascaux, Octares Éditions (Toulouse), 2011.

Titres et distinctionsModifier

Notes et référencesModifier

  1. Pierre Pujo: « Des hommes d’Action française dans la Résistance alsacienne », Texte intégral.
  2. Jean-Pierre Spenlé: « Une page de la Résistance en Alsace : les Groupes Mobiles d'Alsace », Texte intégral en ligne dans le site de l'Amicale des Anciens des Services Spéciaux de la Défense Nationale.
  3. Léa Ackermann: « Le GMA par l'un de ses acteurs », Texte intégral dans le site Base Numérique du Patrimoine d'Alsace.
  4. Christine Levisse-Touzé: « Brigade Alsace-Lorraine », in: Dictionnaire Malraux par Charles-Louis Foulon, Janine Mossuz-Lavau, Michaël de Saint-Cheron, CNRS (Paris), 912 p.
  5. Léon Mercadet: La Brigade Alsace-Lorraine, Grasset (Paris) 1984, p. 144.
  6. Nicole Gauthier: « La brigade Alsace-Lorraine dépose les armes », in: Libération du 18 septembre 2000, texte intégral.
  7. Rockefeller Fellowships dans le site des Archives de l'Institut Pasteur.
  8. En 1986, il devient Laboratoire de physiologie et de psychologie environnementales (formation mixte du CNRS et de l’INRS) qui intègre le Centre d'études de physiologie appliquée inauguré le 28 septembre 2005.
  9. IEA Fellows dans le site de l'IAE
  10. Nicolas Beau: « Le professeur Bernard Metz est nommé président du haut comité d'étude et d'information sur l'alcoolisme », in: Le Monde du 22 juillet 1977,Extrait.
  11. Fac-similé JO du 08/08/1980, page 01982 dans le site Legifrance.
  12. Histoire d'ergonomie - Le temps des pionniers (1950-1980) dans le site Octares.

BibliographieModifier

AnnexesModifier